Communication de nos partenaires

Zoe – Dirty little sister

Le 14 mars 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Vince: Drums and backing vocals Aldo: Guitar and backing vocals Fred: Guitar and lead vocals Mike: Bass and backing vocals

Style:

Hard rock / Stoner

Date de sortie:

10 novembre 2009

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak):
9 / 10

Sacrée belle surprise que cet album que j’ai reçu dans ma boîte aux lettres ce matin.
Zoe est un quator de ch’tis gars du Nord, entre Calais et Dunkerque, combinant la fureur du (hard) rock à la sauce Motörhead avec le stoner façon Queen Of The Stone Age, concentrant leurs influences hard rock seventies et rock’n’roll stoner.
En 2006, un premier album furieux est sorti (« Make it burning ») et après maints concerts et un bouche-à-oreille ne parlant d’eux qu’en superlatifs, ils reviennent avec ce « Dirty little sister » des plus furieux, aux compos directes agrémentés de riffs aussi lourds et percutants qu’hypnotiques. Pas étonnant qu’avec un tel potentiel, ils aient ouvert pour des groupes tels que The Bellrays, Ted Nugent, Lords Of Altamont, les Fleshtones, Alice Cooper, Tokyo Sex Destruction ou les Datsuns,

Déjà, le packaging a de quoi séduire : un digisleeve tentaculaire (si si !) illustré façon comic book par Cap’tain Nico, façon Marvel, représentant en son intérieur une bad-poulpe-girl en porte-jarretelles, ça ne s’invente pas !
Musicalement, ensuite, autant le dire de suite : sur les douze titres de cet album, rien n’est à jeter. Chaque titre aura sa place en concert pour faire secouer la tête, et plus si affinités, de chacun des spectateurs présents.
Les deux gratteux nous assènent leurs riffs diablement efficace, le tout accompagné d’une basse et d’une batterie bien aidées par une production des plus nettes, avec un chanteur qui semble entretenir sa voix légèrement éraillée à grand renfort de clope et de Bourbon.

Comme une pieuvre géante, ces douze morceaux se ventouseront contre vous pour ne plus vous lâcher : entre riffs hypnotiques qui vous écraseront de toute leur lourdeur (« Time to take », « Let’s get this show on the road », « Shot me down » ou les sept minutes de « Many roots for one tree »), les titres franchement inspirés seventies que ne renieraient pas des combos comme Wolfmother ou Them Crooked Vultures (« Fat city » notamment, avec ses soli efficaces), ceux qui flirtent avec le sleazy rock (« Keep your noses clean », « Wanker for life ») ou les titres garantis 100% de testostérone (« Blue devils » ou « Keep on fighting »), ces douze titres forment un tout qui sera autant de pains in-your-face et qui, n’en doutons pas, auront toute leur dimension en live.

J’avais déjà craqué sur le groupe 7 Weeks , voilà un autre groupe qui frappera très fort : une affiche avec ces deux groupes et je laisse tout en plan pour assister à cette promesse de folie furieuse riche en décibels.
La scène rock/stoner hexagonale a un bel avenir devant elle.

Une réussite !

Site officiel : http://www.dirtylittlesister.com/
Myspace : http://www.myspace.com/zoestonerrockband2

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green