Communication de nos partenaires

Yann Armellino & El Butcho – Better way

Le 19 octobre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Yann Armellino – Guitares, Basse
  • El Butcho – Chant
  • Kirell Benzi – Batterie
  • Erick Benzi – Batterie, Piano (sur « Slefish ego »), Orgue (sur « The train »).
  • Guest : Jacques Mehard Beaudot (Jesus Volt) sur « Soldier of rain »

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

14 octobre 2016

Label:

Note A Bene / Replica Promotions

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Cocorico !
On ne va pas se mentir mais quand un album d’une telle qualité sort dans nos contrées, on ne peut qu’en être fiers et on ne va pas bouder notre plaisir !

« Better way » est la rencontre entre le chanteur El Butcho, (ex-Watcha) et d’un de nos meilleurs guitaristes, unanimement reconnu et fort de déjà cinq albums fabuleux et de quelques DVD d’initiations à la guitare.
Et il faut reconnaître que cet album est sans doute ce que les productions françaises ont sorti de plus américain ces derniers temps.
Pèle mêle, on se retrouve dans des univers à la Guns ‘n’ Roses, Extreme, Van Halen, Aerosmith ou Mötley Crüe tout au long de l’album.
Déjà, le timbre de voix d’El Butcho, très typé Steven Tyler ou David Lee Roth fait des merveilles : en treize titres (dont deux instrumentaux), on se retrouve à se remémorer les grands moments de la scène hard rock US de la fin des seventies et des eighties.
« Better way » est un véritable concentré d’énergie positive, qui colle une patate d’enfer pour la journée tant les musiciens mettent une réelle conviction dans leurs convictions : on sent que le quatuor a décidé de nous faire plaisir tout en se faisant plaisir tant la bonne humeur qu’on peut ressentir à l’écoute de cet album y est tant palpable que communicative.
On pense souvent à la folie douce d’un Van Halen du temps de David Lee Roth (l’entêtant « Hellcome baby » est à s’y méprendre dans l’univers du groupe), à Extreme époque « Pornograffitti » et « III sides to every story » ou au Kiss pré-« Dynasty », voire quelques incursions dans le rock sudiste (« Inner strives »)

En treize titres variés donc pour 54 minutes de plaisir, Yann Armellino et El Butcher nous offrent un lot de musique énergique (« Never ever », la petite merveille « Soldier of rain » sur lequel Jacques Méhard-Baudot de Jesus Volt vient pousser ses vocalises, « Selfish ego », « Hellcome baby » ou « Another day ») , de mid tempo furieux (« Better way », le bluesy « Desert’s song », « Coming home »), de morceaux plus calmes (« Inner strives », la ballade « The train » ou la reprise bien sentie et surprenante de « Signed sealed delivered » de Stevie Wonder).
En fin d’album, on a droit à deux instrumentaux Satrianesque (« Suits revisited », « Road to the core ») sur lesquels Yann Armellino nous expose toute sa classe.

Alors oui, on peut être fier d’un tel album, du hard rock racé de grande classe à la palette très large, digne des meilleurs.
Distribué par Replica, il pourrait bien avoir le succès en France et hors de nos frontières qu’il mérite.

Et ça ne sera que justice !

Tracklist :
1. Better Way (5’22)
2. Never Ever (4’22)
3. Soldier of Rain (feat Jacques Méhard-Baudot) (4’09)
4. Desert’s Song (4’26)
5. Coming Home (5’19)
6. Inner Strives (4’51)
7. Selfish Ego (4’00)
8. Signed Sealed Delivered (reprise Stevie Wonder) (3’46)
9. Hellcome Baby (4’26)
10. The Train (4’38)
11. Another Day (3’57)
12. Suits Revisited (1’55)
13. Road to the Core (3’21)

Site officiel : http://www.yannarmellino.com
Facebook : https://www.facebook.com/yann-armellino … 693890783/
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCd7PJL … yZkDE-1bBQ

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green