Communication de nos partenaires

Wolfpakk – Rise of the animal

Le 30 mars 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Mark Sweeney - Chant / Michael Voss - Chant. Guests: Michael Kiske, Andi Deris, Ted Poley, Joe Lynn Turner, Rick Altzi, David Reece, Charlie Huhn, Don Dokken, Marc Storace, Michaela Schober, Jean-Marc Viller (Chant) / Bob Daisley, Al Barrow, Barend Courbois (Basse) / Jeff Watson, Ryan Roxie, Bernie Torme, John Norum, Doug Aldrich, Axel Rudi Pell, Martin Rauber (Guitares) / Chris Ivo (Claviers) / Mike Terrana, Mark Schulman, Simon Philips, Chris Slade, Gereon Homann (Batterie).

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

27 février 2015

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Troisième album pour ce duo de chanteurs formé en 2010 et composé de Mark Sweeney (ex-Crystal Ball, ex-Cherry Pie) et de Michael Voss (Mad Max, ex-Bonfire, ex-Casanova, ex-Demon Drive, ex-Silver) après « Wolfpakk » (2011) et « Cry Wolf » (2013).
Et là, l’album est carrément excellent !
Ils ont su s’entourer d’une bonne partie du gratin des artistes Metal pour donner un album frais, varié, bourré de tubes en puissance sur lequel chaque invité apporte sa petite touche personnelle pour donner encore plus de relief à l’ensemble, ce qui confère à cet album un des line up les plus fabuleux qualitativement parlant depuis bien des années.
C’est bien simple : sur les onze titres de l’album, il n’y a rien à jeter !
Beaucoup plus catchy et accrocheur que les deux précédents, « Rise Of The Animal » nous balance la sauce pendant presque une heure non stop.
La déflagration commence avec ce « Riders Of The Storm » sur lequel Andi Deris (Helloween), Mark Sweeney et Michael Voss se livrent un duel vocal très intéressant. Titre rapide, puissant, à grands coups de chœurs et de refrains imparables pour un titre taillé pour la scène à croiser entre Helloween (tu m’étonnes) et Accept ! Musicalement, ça tient la route aussi : le solo est excellent et la section rythmique martèle à tout va. Belle entrée en matière !
Véritable hit en puissance, « Sock It To Me » certes beaucoup plus classique, donne la part belle à Marc Storace (Krokus) avec encore une fois un refrain à rechanter sous la douche après une écoute et des chœurs à la Accept.
« Monkey On Your Back », tout aussi classique que le titre précédent, voit Ted Poley (Danger Danger) nous gratifer d’un refrain une fois de plus excellent, mais un rien prévisible malgré un solo impeccable.
C’est avec « Highlands » que les vraies bonnes surprises reviennent : une intro nous faisant imaginer des décors sublimes et le titre démarre : bon petit brûlot Heavy aux relents celtes sur lequel Joe Lynn Turner nous gratifie d’un refrain absolument merveilleux. Les plages musicales ne sont pas en reste : le tout donnant six minutes de toute beauté.
La pseudo ballade « Black Wolf », plus sombre, donne au chanteur de Masterplan Rick Altzi la possibilité de montrer l’étendue de ses talents là où le plus speed mélodique « Somewhere Beyond » rappellera Gamma Ray, avec David Reece derrière le micro pour un titre Heavy, carré, au refrain qui fera mouche en concert avec un public qui le reprendra certainement en chœur.
« Running Out Of Time » (avec Don Dokken) ou « Grizzly Man » (avec Charlie Huhn de Foghat) sont de bons titres Heavy mid tempo sans surprises sinon le fait qu’ils sont très bien exécutés, là où « High Roller » a tout de l’hymne Hard / Heavy tel qu’on les avait par camions entiers dans les mid eighties avec un refrain aux chœurs proche d’Accept et un chant proche de … Dokken.
Et c’est là que vient le titre phare de l’album : « Rise Of The Animal », du haut de ses presque neuf minutes, est une fresque gigantesque sur lequel Michael Kiske amène toute sa classe vocale, bien aidé par des musiciens qui nous balancent leurs lignes tout en puissance (Axel Rudi Pell, Martin Rauber et Chris Ivo de Jaded Heart).
Après une claque pareille, « Universe » parait bien fade, malgré l’apport vocal de Michaela Schober.

On l’aura compris, « Rise Of The Animal » est un album certes sans surprises mais d’une beauté absolue à posséder d’urgence.

Tracklist :

1. Riders of the Storm (4’51)
2. Sock It to Me (4’23)
3. Monkey on Your Back (4’48)
4. Highlands (6’22)
5. Black Wolf (5’16)
6. Somewhere Beyond (5’15)
7. Running Out of Time (3’54)
8. Grizzly Man (5’28)
9. High Roller (4’40)
10. Rise of the Animal (8’42)
11. Universe (5’10)


Site officiel : http://www.wolfpakk.net/
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Wolfpakk/111305725627387

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green