Communication de nos partenaires

Wildpath – Disclosure

Le 9 janvier 2015 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Alexis Garsault : Claviers
  • Matthias Bouyssou : Guitare
  • Nicolas Lopes : Basse
  • Olivier Caron : Guitare
  • Pierre Mahier : Batterie
Marjolaine Bernard : Chant

Style:

Heavy Symphonique

Date de sortie:

Février 2015

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 8/10

Wildpath, vous vous souvenez ? Ce groupe qui en 2011 avec ‘Underneath’ a collé une baffe monumentale à tous les amateurs de Heavy Symphonique en proposant un double opus qui fût l’une des meilleurs sorties de l’année. Voila que pour 2015 ils reviennent avec ‘Disclosure’ … Alors , Heureux ? Revenons encore un peu plus en arrière…

Wildpath naît en 2001 et sort son premier opus en 2006 ‘Nyx Secrets’, il faudra cependant attendre encore trois ans et ‘Non Omnis Moriar’ pour que le groupe se fasse un nom dans la scène française, la formation arrive alors à trouver de très bons concerts et continue de gagner en notoriété. Le clou est enfoncé en 2011 avec ‘Underneath’ qui fît frémir de nombreuses personnes. Il faut dire que le groupe nous avait complètement bluffer… Quand est-il alors de ce ‘Disclosure’ ?

Hé bien on en reprend pour notre grade.

Le son se veut aussi plus moderne, on le ressent dès l’introduction avec « Concelead » et ses claviers beaucoup plus énergiques, mais ne vous inquiétez pas, Wildpath n’a pas oublié les grandes orchestrations propres au symphonique (« Delusion »), une montée en puissance très théâtrale avec des claviers médiévaux et un chant cristallin si pur qu’en le chantant à des rouge-gorges, ces derniers exploseraient. Et oui, faut pas confondre Brennus Music et Disney, les princesses ne jouent pas dans la même cours.

Ce ‘Disclosure’ nous recolle une baffe monumentale encore une fois, car Wildpath arrive à nous surprendre. Sur « Delusion » nous avons un duo au chant, avec la présence d’une voix masculine plus énergique (enfin surtout au timbre moins doux) ce qui nous interpelle et permet de casser le rythme sur la moitié haute de l’album. Un titre non seulement bien ficelé, mais aussi très bien placé. Avec « Unborn » la rythmique est elle aussi différente, avec une montée en puissance au tempo plus marqué (on pense un tout petit peu à Sainte Ombre), ce qui renforce le côté Power de l’opus avec un titre très lourd au riff entraînant, on retrouve aussi cette impression sur certains passages de « Absentia ». Sur « Hollow » on retrouve un duo au chant, mais avec un côté plus symphonique que précédemment, une touche médiévale très appuyée, un chevalier conversant avec sa promise avant de partir au combat.

Ne pensez pas que c’est uniquement cette deuxième partie de l’album qui est excellente, bien au contraire. Disons qu’à l’écoute de cette opus, au début on se dit « Quel bon opus », on espère que cela ne va pas s’essouffler dans le temps. Car nombreux sont les groupes qui font cinq bons titres puis qui remplissent après avec des morceaux de qualité moindre… Mais là, à partir de « Confined » on se dit « Oui en effet c’est très bon et Wildpath de ne s’est pas foutu de nous ». On se prend une réelle claque.

Un peu comme à Noël, un gamin ouvrira heureux ses premiers cadeaux et ce n’est que vers la fin une fois que tout est ouvert, qu’il se dit « Noël c’est magique. Merci Papa Noël. » A la fin de cet opus, on est nous aussi heureux de ce cadeau…  Merci Papa Brennus.

« Ignited » renforce ce côté moderne avec un riff saturé, ses claviers saccadés, et ses nombreuses cassures de tempo que dans d’autres temps on n’aurait pas osé. « Ex Cinere » et son break instrumentale très groovant, un passage à décoller la hanche en plastique de mémé…

Enfin bon, je ne vais pas tous les citer quand même….. Vous l’avez déjà compris non… Wildpath, voilà un groupe à suivre, excellent. Une chanteuse à la voix cristalline très puissante, et des zicos de grande qualité, des compositions très bien travaillées et peaufinées jusqu’au bout. Des guitaristes qui aiment les gros riffs bien puissants et jouer avec un claviste aux sonorités très modernes un peu épileptiques par moment mais on ne lui en voudra pas. Une partie rythmique des plus entraînantes avec un batteur et un bassiste en parfaite harmonie toujours à la recherche de nouveaux plans et cassures de rythme pour appuyer le tempo.

En un mot : BRAVO

https://www.facebook.com/Wildpath.metal.band?fref=ts
http://www.soilchronicles.fr/chroniques … underneath
http://www.wildpath-music.com/

 

Tracklist :

1 – Concealed
2 – Outcast
3 – Ignited
4 – Ex Cinere
5 – Petrichor
6 – Confined
7 – Delusion
8 – Unborn
9 – Hollow
10 – Absentia
11 – Disclosure

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green