Communication de nos partenaires

Vicious Rumors – Live you to death

Le 21 février 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Brian Allen - Chant
  • Geoff Thorpe - Guitares
  • Stephen Goodwin - Basse
  • Larry Howe - Batterie
  • Thaen Rasmussen – Guitares

Style:

Heavy / Power metal

Date de sortie:

27 novembre 2012

Label:

Steamhammer Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Lorsqu’on lit la bio de Vicious Rumors, on se demande comment un chat n’y perdrait pas ses petits tant le turn over a été impressionnant lors de la carrière de ce groupe pour le moins mythique de Californie.
L’histoire a commencé en 1980 et le groupe est fort désormais de dix albums, dont certains absolument cultes (on pensera notamment à « Soldiers of the night » (1985) ou « Digital dictators » (1988) ), d’un DVD et d’un live avant la sortie de ce « Live you to death ».
Pour la faire courte : seul membre originel du groupe, le guitariste Geoff Thorpe a su s’entourer, pour ce « Live you to death », de Brian Allen au chant (ex-Malice et ex-Wild Dogs, actuel Last Empire), du bassiste Stephen Goodwin (également quatre cordiste chez Aaron Pearson), du batteur Larry Howe (Aaron Pearson, Chastain) lui-même présent sur neuf des dix albums de Vicious Rumors et du guitariste Thaen Rasmussen (ex-Heathen, ex-Control, actuel Anvil Chorus) parti depuis, et remplacé par Bob Capka pour un énième changement de line up qui aura vu passer entre autres James Rivera au CV presque incalculable, Steve Smyth (ex-Testament, ex-Forbidden, ex-Nevermore entre autres), Vinnie Moore (sur « Soldiers of the night ») ou Dave Starr (Chastain, ex-Lääz Rockit).

Enregistré par Pontus Norgren de Hammerfall, mixé par Juan Urteaga et produit par Geoff Thorpe, ce live ne souffre d’aucune imperfection ni de temps morts pendant les 45 minutes d’un show intense et fichtrement bien foutu mais qu’on aurait peut être préféré voir en tant que double album : seulement neuf titres live – plus deux reprises en guise de bonus – sur une carrière de plus de trente ans, ça fait un peu pas beaucoup mais quel live malgré tout !
Car la tracklist ne recouvre pas vraiment de façon homogène les dix albums de Vicious Rumors : ainsi on a droit à trois titres de « Digital dictators » (1988) avec « Replicant / Digital dictators », « Minute to kill » et « Lady took a chance » ; trois de « Vicious rumors » (1990) avec « Down to the temple », « Hellraiser » et « Don’t wait for me » ; deux de « Razorback killers » (2011) avec « Murderball » et « Let the garden burn » ; « Abandoned » venant de « Welcome to the ball » (1991) et « Soldiers of the night » du premier album (1985).
Et rien des albums « Word of mouth » (1994), « Something burning » (1996), « Cyberchrist » (1998), « Sadistic symphony » (2001) ou « Warball » (2006)… légèrement frustrant pour le fan ultime du groupe.
Et quand on sait que la moitié de ces titres se trouvent déjà sur le DVD live « Crushing the World » de 2005, ça laisse peu de place à la nouveauté.
Mais nonobstant, on passe un réel bon moment à l’écoute de ce live nerveux, intense et maîtrisé, sans temps mort et une participation du public de tous les instants, avec quelques enchaînements qui ne laissent pas le temps de souffler comme celui entre « Down to the temple » et « Abandoned » ou « Hellraiser » et « Soldiers of the night ».
Brian Allen chante son Power Metal comme un damné et sa voix flirte parfois avec celle du grand Ronnie James ou tend vers un Rob Halford sur les titres plus véloces.
Et comme pour prouver ses talents de chanteur, Vicious Rumors nous gratifie en bonus studio de deux reprises : l’excellent hommage à RJDio sur celle de Black Sabbath « Sign of the southern cross » ou sur celle de Judas PriestRunning wild »).

Un grand moment, malgré le format trop court d’un album qu’on aurait voulu double, et recouvrant plus amplement la carrière d’un groupe qui n’a pas les lettres de noblesse qu’il mérite de ce côté de l’Atlantique.

 

Site officiel : www.viciousrumors.com
Myspace : www.myspace.com/viciousrumors
Facebook : www.facebook.com/ViciousRumorsMetal?ref=ts

Retour en début de page

2 commentaires sur “Vicious Rumors – Live you to death”

  1. pingback pingback:
    Posté: 3rd Avr 2015 vers 15 h 29 min
    1
    Vicious Rumors – Electric punishment (2013) | Soil Chronicles

    […] desquels j’ai toujours été et reste un indéboulonnable fan (« Live you to death », http://www.soilchronicles.fr/chroniques/vicious-rumors-live-you-to-death ). Autant être direct, ce n’est pas avec « Electric punishment » que ça va changer la donne. […]

  2. pingback pingback:
    Posté: 28th Avr 2015 vers 18 h 02 min
    2
    Vicious Rumors – Live You To Death 2 / American Punishment | Soil Chronicles

    […] On ne va pas refaire la bio indescriptible de Vicious Rumors, ni redire ce que je pense de ce groupe depuis sa création, ce serait de la perte de temps pour vous autant que pour moi. Je suis fan, point barre. Pour le reste, tout est dans la chronique du premier volet « Live You To Death » sorti en novembre 2012 sur ce lien : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/vicious-rumors-live-you-to-death. […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green