Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


    • Andy Kuntz : Chant • Stephan Lill : Guitares • Günter Vermo : Claviers • Torsten Reichert : Basse • Andreas Lill : Batterie
 

Style:

Metal Progressif

Date de sortie:

06 Novembre 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (ShaK) : 9,5/10

Formé en 1986 à Kaiserslautern, autour de Andy Kuntz (Chant), et des frères Stephan (Guitares) et Andreas Lill (Batterie), Vanden Plas sort son premier single intitulé « Raining In My Heart« , avant de compléter son effectif avec Günter Werno (Claviers) et Torsten Reichert (Basse). C’est sous cette configuration (chose assez rare pour être soulignée) que le groupe officie depuis près de trente ans dans un registre Métal Progressif.

Après un second single, « Keep On Running » (1991), puis une première démo « Days Of Thunder » en 1992, le groupe sort son premier album autoproduit « Colour Temple » en 1994 (mai 95 en France). Fort de l’écho positif reçu, le groupe joue ses premiers concerts français à l’Arapaho pour Paris, et le Globe à Lyon.
Un mini LP surprenant (car composé de compos et reprises acoustiques) sort en avril 1996 et permet à Vanden Plas de revenir en France pour une série de concerts à succès.
Le second album, « The God Thing« , sort en 1997 puis « Far Off Grace » en 1999. Musicalement, les titres sont plus Heavy mais conservent l’âme progressive si chère au groupe. Une longue tournée est entamée et le premier live intitulé « Spirit Of Live » (enregistré en France) paraît le 13 février 2000.
Plus nuancé, « Beyond The Light » sort en janvier 2002, puis « Christ O« , véritable album-concept basé sur le Comte de Monté-Cristo paraît en 2006.
En 2010 « The Seraphic Clockwork« , tout en étant progressif prend un tournant plus théatral.

Sorti en 2014, « [i]Chronicles Of The Immortals – Netherworld » se voulait la première partie d’un double concept album ambitieux. Et c’est vrai qu’au fil de l’écoute on a senti que Vanden Plas souhaitait s’orienter plus encore qu’avant vers un aspect théâtral et grandiose. Réussissant une vraie performance sur le premier chapitre, la question était de savoir si le groupe serait en mesure de réitérer avec la seconde partie.

Je ne vais pas vous mentir, et pour les plus pressés, la réponse est OUI. Et j’utilise volontairement les majuscules car c’est un grand oui. Non seulement « Netherworld II » est un digne successeur, mais il se permet même le luxe d’aller encore plus loin.

Car il faut reconnaître qu’on a entre nos mains (et nos oreilles) un véritable bijou, de Prog Métal certes, mais pas que. Pensé comme un recueil de fables, puis transposé sur scène avant d’être mis sur disque, l’œuvre colossale que nous narre Vanden Plas est une pure merveille.

Pour s’en rendre compte, il suffit d’oublier ses aprioris sur le style, de fermer les yeux et de se laisser transporter. Alternant avec brio les parties mélodiques à souhait, les passages plus directs ou les envolées sonores, la magie opère sans discontinuer tout au long de l’album. Le groupe réussi même le tour de force de mettre en avant chaque instrument à tour de rôle grâce à des compositions à tiroirs secrets. Tout est fait pour choyer votre âme de mélomane.

On retrouvera ainsi un Stephan ultra inspiré, oscillant tantôt entre harmonies enivrantes et parties speed maitrisées. Un Günter, dont les claviers particulièrement omniprésents distillent des mélodies envoutantes qui s’accordent parfaitement aux guitares. La batterie, plus technique qu’il n’y paraît, sait se mettre judicieusement en retrait pour laisser exploser la symphonie générale ou encore être très présente, épaulée par la basse ultra précise de Torsten. La maîtrise vocale d’Andy est incroyable, l’ensemble de l’œuvre se veut grave mais il parvient à être dans la justesse absolue, délivrant ainsi une émotion palpable.

Il en devient même difficile d’en extraire des passages qui se voudraient plus marquants. En effet, chaque morceau est pensé pour s’emboiter parfaitement dans le contenu général. Je pourrais volontiers vous parler des parties agressives à souhait sur « Where Have The Children Gone » ou encore « Monster », mais alors que dire de « Blood Of Eden », véritable tableau en trois actes d’une durée de plus de 13 minutes ?

Je tenterai bien une analyse de l’accrocheur « Stone Roses », qui est le premier extrait support de clip, mais comment ne pas évoquer alors « The Last Fight ». Une chose est sûre, c’est qu’à aucun moment, avant la sortie et l’écoute du disque, je ne m’attendais à une telle gifle, même si le premier clip laissait présager un grand moment à venir.

Vanden Plas a donc réussi le tour de force de sortir un album, un double album même, qui prend à contre-pied toutes nos attentes. « Netherworld » était une succulente mise en bouche, « Netherworld II » est un joyau. Dépassant allègrement les frontières du Métal progressif et symphonique jusqu’à les redéfinir, le groupe se joue des codes pour mieux les réinventer.

L’ensemble est d’une précision chirurgicale stupéfiante. Surpassant n’importe lequel de ses efforts studios précédents, Vanden Plastutoie la perfection avec un réalisme et une maîtrise époustouflante. Jamais il ne m’a été donné de ressentir une telle palette d’émotions concentrées au sein d’un seul album. C’est chose faite. Un chef d’œuvre au sommet… Et au-delà.

Tracklist :
1. Vision 11even – In My Universe (6 :38)
2. Vision 12elve – Godmaker’s Temptation (5:15)
3. Vision 13teen – Stone Roses Edge (6:51)
4. Vision 14teen – Blood Of Eden (All My Love Must Die)(The Rite)(This Is The Night)(13:42)
5. Vision 15teen – Monster (7:55)
6. Vision 16teen – Diabolica Comedia (6:50)
7. Vision 17teen – Where Have The Children Gone (4:52)
8. Vision 18teen – The Last Fight (7:48)
9. Vision 19teen – Circle Of The Devil (8:14)

Site Officielhttp://www.vandenplas.de

Facebookhttps://www.facebook.com/VandenPlasOfficial/

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Vanden Plas – Chronicles Of The Immortals Netherworld II”

  1. pingback pingback:
    Posté: 22nd Mar 2016 vers 17 h 20 min
    1
    Vanden Plas | Soil Chronicles

    […] de répondre aux questions de notre soilchroniqueur ShaK, concernant la sortie du dernier opus «Chronicles of the Immortals Netherworld II» et plus généralement de l’univers artistique du groupe, à la veille d’une tournée qui […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green