Communication de nos partenaires

The Decline ! – Heroes on empty Streets

Le 11 septembre 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Kevin - Chant
  • Goose - Guitares
  • Xav - Guitares
  • Ced - Basse
  • Antoine - Batterie

Style:

Punk/Rock/Folk

Date de sortie:

19 Mai 2017

Label:

Kicking Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Cet album est sorti en mai et je ne le chronique qu’aujourd’hui, nous sommes fin août. Une chose est sure, j’ai eu le temps de me l’imprégner un maximum : il n’a ni plus ni moins servi de bande son pour mes vacances tellement il est passé en boucle pendant tout mon périple estival, qui a commence par un aller-retour en voiture de Grenoble à Clisson, puis d’autres barouds intenses dans le sud de la France. Et ce CD est passé souvent en boucle dans mon autoradio tant il est une véritable bouffée d’oxygène, bourré d’énergies positives et rempli d’un cocktail comprenant vitamines, amphétamines et ondes positives.

The Decline ! nous balance enfin son quatrième album après des “Old Indian Cemetary” (2010), “Broken Hymns for beating Hearts” (2011) et “12A Cavalry Road” (2014) que je compte bien m’écouter. Et oui, ce “Heroes on empty Streets” est l’album qui me fait découvrir les Rennais de The Decline ! Et la surprise est belle !

The Decline ! me rappelle les meilleurs moments des Clash, de New Model Army, un rien de Dropkick Murphys, de Waterboys ou des Ramones. Rien que ça ! L’air de rien, l’ensemble est festif au possible et chaque titre est une nette bouffée d’oxygène, toute en énergie pure, et qui colle une patate dès les premières notes de “Along the red Bricks Wall”.
Avec un chant oscillant entre celui du regretté Joe Strummer (The Clash) et Justin Sullivan (New Model Army), une musique variée allant du punk sautillant souvent (très) rapide (“Joyfull Thrill”, “Heroes on empty Streets”, “Outsiders”, “We love our Scars”, “Limits”, ), aux intonations celtiques (les très Flogging Molly “Someday somehow” ou “Wake me up”) ou parfois plus intimiste (“Night Wagon Blues”).

Toujours est-il que The Decline ! nous colle dans les oreilles un album qui frôle le sans faute ! Douze titres pour autant d’invitations à la bonne humeur et au pogo endiablé en concerts. Limite, l’achat de cet album devrait être remboursé par la Sécurité Sociale…

Et dire que pour cause d’interview, j’ai dû les louper au Hellfest ! Il y aura de la séance de rattrapage, c’est certain !

Tracklist :

01. Along the red Brick Walls
02. Heroes on empty Streets
03. Someday somehow
04. Joyfull Thrill
05. Outsiders
06. Wake me up
07. We love our Scars
08. Faithless Gospels
09. House of Mirrors
10. Own Goals
11. Limits
12. Night Wagon Blues

Site officiel : https://the-decline.com/
Facebook : https://www.facebook.com/thedeclinerocks/
Twitter : http://twitter.com/TheDeclineRocks
BandCamp : https://thedecline.bandcamp.com/
Youtube : https://www.youtube.com/user/THEDECLINEBAND

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green