Communication de nos partenaires

The Dawn Razor – Renaissances

Le 10 mai 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


• Sylvain Spanu : Tout sauf la batterie

Style:

Thrash/Death Metal

Date de sortie:

9 Mars 2018

Label:

Autoproduction/Dooweet Agency

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 6/10

Sublimation (n. f.) : 1. Chimie Passage (d’un corps) de l’état solide à l’état gazeux sans passage par l’état liquide. 2. Psych. Transformation (de pulsions réprouvées) en valeurs socialement reconnues.
Sublime (adj.) : 1. Qui est très haut, dans la hiérarchie des valeurs (morales, esthétiques). Ex : une musique sublime. [Synonymes : admirable, divin] 2. (personne) Qui fait preuve de génie ou d’une vertu exceptionnelle.

Et si on arrêtait avec les étiquettes désastreusement improbables ? Qu’Amon Amarth appelle son Death Metal du « Viking » Metal, pourquoi pas : la thématique sert le propos, sans changer le fond. Que Rhapsody appelle son Metal sympho du « Hollywood » est assez cohérent : leur musique tend à s’approcher d’une bande son et bande originale de film… Mais quand ça touche au « sublime », on se dit que Maurice (pas Ravel) a poussé le bouchon un peu trop loin dans l’absence d’humilité ; et il s’agit donc du titre pompeux que s’arroge The Dawn Razor, projet solo de Sylvain Spanu, qui propose au monde son « sublime » album Renaissances.

Il y a des tas de choses sublimes dans le monde, des tas d’autres sublimées, d’autres encore subliminales, mais de là à étiqueter du Thrash/Death avec un soupçon de BM, somme toute assez classique, conventionnel et convenu, de « sublime », mon corps est passé de l’état solide à l’état gazeux, celui émis par mon hilarité. Non mais franchement… c’est-y pas beau, tout ça ? Ah la, la… les « artistes » et leurs velléités, je trouve ça touchant – rictus ironique. D’autant quand le contenu de l’album évoque ce que Primal Age, Massacra ou encore Loudblast ont déjà fait, en mieux, il y des années déjà, voire à leurs débuts… Ou alors dans ce cas, je demande que ces groupes soient tous requalifiés tant leur œuvre est davantage sublime !

Attention, je n’ai pas dit que cet album était à chier ni qu’il n’y ait pas du travail réel derrière ou quoi que ce soit de ce genre : musicalement, je dis « oui » : c’est un Thrash/Death bien foutu et bien enregistré… instrumentalement (et j’omets sciemment de détailler le fait que les parties de guitare lead soient aussi plates qu’une jouvencelle ou une pastourelle qui n’aurait pas non plus été sublimée par le loup). Parce qu’autant dire que les parties vocales sont loin de m’avoir transcendé ou « projeté dans des univers hostiles, tantôt glacials, tantôt sombres, voire futuristes » (sic et lol) tant l’album semble être une suite de morceaux sans cohérence particulière autre que « piste 1, puis piste 2, puis piste 3, etc. » Tenter des morceaux en russe et en allemand parmi tout le reste en anglais, pourquoi pas… mais autant je grogne contre les accents franglais, autant je vais faire de même avec ceux frallemands et frusses ! (d’autant quand je me dis, prétentieusement également, que, même en ne pratiquant ces langues que de plus en plus rarement, j’ai un accent moins calamiteux). Paradoxalement, si l’on fait fi de ces « détails » de prononciation, il s’agit musicalement des deux morceaux, respectivement 8ème et 10ème piste, que j’ai le plus apprécié de l’album.

Redescendons sur terre deux secondes : c’est un album qui est loin de mériter l’étiquette qu’il s’attribue ; sans être raté, il est loin d’exhaler le sublime qu’il nous vend par sa banalité, tant ce qui pourrait être solide dedans est éventé par le gazeux qui l’entoure. Il serait bon qu’un premier album s’entoure davantage d’un nimbe d’humilité, n’est-il pas ?

A écouter en savourant la poésie de Marguerite-Edmond de Valmore telle que Coluche a su la porter au zénith, bien plus haut que les premiers rayons du soleil, en la sublimant.

Tracklist :

1. Lisboa 1755 (5:13)
2. Weapon Dealers (3:42)
3. Terminal Decadence (3:07)
4. Hekla Mountain (4:18)
5. Childish Whims (5:09)
6. Ominous (4:15)
7. Fake Paranoia (3:57)
8. Der Jäger (5:04)
9. Half dead half reborn (5:07)
10. Последняя взлётная (6:23)

Facebook : https://www.facebook.com/The-Dawn-Razor-343613679419003/
Deezer : https://www.deezer.com/fr/album/57404902
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWtT7Voka4jdiZH9VW-Ykfg/videos

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green