Communication de nos partenaires

Sxuperion – Cosmic void

Le 20 juillet 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Sxuperion – Tout

Style:

Black / Death metal

Date de sortie:

29 avril 2016

Label:

Bloody Mountain Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Malsain !

Si on pouvait résumer cet album en un seul mot, c’est un des premiers qui nous viendrait à l’esprit !
Projet en one-man-band de Lord Sxuperion, boss de Bloody Mountain Records qui a signé le groupe de black metal atmosphérique Garden Of Hesperides et un de ces autres projets Valdur dans lequel il tient la batterie sous le sympathique nom de Matthew, et également derrière les fûts du groupe de black / death metal Weverin, Sxuperion a vu le jour en 1998.
Déjà forts de deux demos en 2003 et 2004, trois EP entre 2011 et 2013, puis deux albums en 2014 (« Through cosmic corridors ») et 2015 (« -EON- »), un split l’an dernier avec Verräter et enfin ce nouveau full length « Cosmic void » de cinq titres pour 35 minutes de violence musicales aux lyrics aimant parler du mal, des ténèbres et d’anti-religion : tout un programme quelque part assez récurrent dans les groupes, formations ou entités du genre.

Mais toujours est-il que cet album fait mal, très mal !
Aux croisées du black, du death et du war metal, Sxuperion nous balance une musique très crue, raw au possible, truffée d’arrangements atmosphériques, avec des morceaux aux longueurs comprises entre cinq et huit minutes.
Hormis quelques passages ambiant, la musique se veut rapide avec des tempi infernaux, extrêmement agressive et d’une précision diabolique.
Le chant, très rauque sur lequel apparait une légère réverb’, sonne comme le tonnerre au milieu d’un ouragan sonore à l’intensité incroyable.
Ca tabasse sévère, les riffs sont très thrash et très rapides, et seuls quelques rares instants mélodiques semble apporter un minimum de couleur au milieu de ce magma sonore totalement déshumanisé.
Sxuperion n’hésite pas à répéter ses riffs à l’envi, histoire de rajouter quelques lancinance dans l’ensemble pour mieux nous pousser dans nos derniers retranchements : les huit minutes de « Prime calignosity (Disharmony in the empryrean kingdom) » en sont la parfaite illustration.

Chaque titre, même s’il reste dans un même schéma, est malgré tout bien distinct des quatre autres et il est difficile de définir lequel est supérieur aux autres : le tout est très homogène et chacun apporte quelque chose de différent au niveau des ambiances.
Aussi on se prend au jeu des passages atmosphérique présents : « Ardent hymns accumulating » en est un bon exemple. S’il démarre l’album tambour battant sur des riffs d’une violence certaine et un rythme épileptique, le passage calme au milieu sur fond de chants monacaux pendant un orage est déjà bien inquiétant. Mais lorsque les blasts reprennent sans crier gare, on en a limite les frissons.

L’album est beaucoup plus riche que sa première écoute ne laisse le transparaître : chaque titre, aux arrangements bien travaillés, possède ce petit truc en plus qui démarque Sxuperion des autres formations estampillées war metal !
« Cosmic void » s’écoute d’une traite et ravira les fans de metal extrême en quète de sensations fortes !
Imaginez un peu Wolves In The Throne Room s’acoquinant avec Dark Throne sur lequel Blasphemy viendrait y mettre son grain de sel, ça donne une idée du cocktail.

Sombre, violent, occulte, malsain… un pur régal !

Tracklist :
1. Ardent Hymns Accumulating (6:27)
2. Irreligious Cosmic Void (8:30)
3. Prime Calignosity (Disharmony in the Empryrean Kingdom) (8:30)
4. Crepuscule Devout Whore (5:05)
5. From All That Is Not (6:33)

Site officiel : http://www.sxuperion.com/
Facebook : https://www.facebook.com/Sxuperion-215564928617956/
BlogSpot : http://sxuperion.blogspot.se/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green