Communication de nos partenaires

Supersuckers – Suck it

Le 25 novembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Eddie Spaghetti - Chant et Basse
  • 'Metal' Marty Chandler - Guitare et Chant
  • 'Captain' Chris Von Streicher - Batterie

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

Septembre 2018

Label:

Acetate Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 9/10

Une bonne claque. Voilà tout ce qu’on mérite et qui souvent nous fait beaucoup de bien. Alors qui c’est qui veut bien nous la donner?

Supersuckers s’en chargera volontiers : fort de trente années d’expérience dans le direct dans la face, ce groupe va s’en doute nous en coller encore une bonne.

Venus tout droit de la côte ouest des États-Unis, les cowboys de Seattle nous sortent leur neuvième opus avec un Suck it à défriser un caniche. Toujours dans un Punk Hard Rock très puissant et rentre-dedans, comme peu en témoigner un « Breaking my Balls’ très Motörheadien, Supersuckers nous balance dix nouveaux titres que l’on pourrait penser avoir déjà entendu, mais en fait non, c’est bien du nouveau tout neuf. Après tout le bon Rock, c’est comme un bon Jack : on a beau ouvrir une nouvelle bouteille, la saveur reste la même mais on a toujours le même plaisir à sentir sa saveur défiler dans le gosier.

Autre point commun ? Quand on ouvert la bouteille, reste-t-on à seul verre ? Et bien avec ce Suck it, c’est pareil : une fois lancé, vous finirez l’album et avec le regain d’énergie que vous donnera « What’s up (with this motherfucking Thing?) » à la sixième goulée ; c’est même bien énervé que vous y arriverez. Certes il y aura des moments de fatigue, besoin d’une pause et de reprendre son énergie (l’intro de « Cold wet Wind » et son côté country) ; vous aurez toujours un ami pour vous encouragez (« Beer Drinkers and Hellriser ») et vous irez jusqu’au bout, on y ira coûte que coûte ou, comme on dit en anglais, « Til I die ».

Avec cet opus, Supersuckers confirme sa place de grand du Hard Rock, un groupe qui fait vivre et qui nous fait du bien. Après, c’est sur qu’il est préférable de le voir sur scène pour bien capter toute son énergie et ses bienfaits mais ce Suck it nous envoie un bonne baffe. It’s only Rock n’ Roll.

Tracklist :

1. All of the Time
2. The History of Rock n’ roll
3. Dead inside
4. Breaking my Balls
5. The worst Thing ever
6. What’s up (with this motherfucking Thing?)
7. Cold wet Wind
8. (I’m gonna choke myself and masturbate) ‘Til I die
9. Private parking Lot
10. Beerdrinkers and Hellraisers [w/ Jesse Dayton]

Page Facebook
Site officiel

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green