Communication de nos partenaires

Stupre – Das ist electro dark

Le 25 mars 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Verge : Machines diverses.
  • Narcisse : Vociférations haineuses.

Style:

Electro dark, non ?

Date de sortie:

Mars 2013

Label:

Advoxya Records

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak) : 9/10

 

 

« Et puis merde, vos gueules, laissez-moi crever en écoutant la bande originale du snuff movie filmant ma lente agonie… »
C’est en ces termes que je terminais la chronique, il y a trois ans presque jour pour jour, lorsque je vantais les mérites d’un duo electro dark de Strasbourg qui sortait, en novembre 2009, l’album « Priceless » ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques … -priceless.
Syndrome de Stockholm ? Sûrement, tant je me surprends à nouveau à entrer dans une transe cauchemardesque à chaque écoute de ce « Das ist electro dark » beaucoup plus abouti que son prédécesseur. Merde, voilà que je me mets à aimer mes tortionnaires, capables d’enregistrer la bande son de mes pires angoisses.
Treize titres lors desquels je me retrouve assis face à mes bourreaux, me torturant lentement, chacun de ces titres rentrant vicieusement sous ma peau de façon avec un plaisir sadique non dissimulé !
Dire que j’avais adoré « Priceless » et sa lenteur étouffante relève de l’euphémisme tant cet album contribuait à me rappeler pourquoi j’ai toujours été un grand fan d’EBM, d’electro et d’industriel, ayant été élevé aussi aux sons des premiers Front 242, Neon Judgement, à ;Gruhm et autres frappadingues electro dark des scènes belge ou allemande.
Evidemment, ce n’est pas avec ce « Das ist electro dark » que ça va changer.
D’entrée, avec l’intro instrumentale « Drag king v2 », Stupre reprend les choses là où ils les avaient laissées sur « Priceless » puisque la version 1 de ce titre est le dernier morceau de l’album précédent sur lequel le Punish Yourself VX69 y allait de sa petite apparition. Ce qui explique pourquoi je commence cette chronique de la même façon que j’avais fini la précédente : boucler la boucle !
Avec ce premier titre, voilà que Stupre nous replonge dans des sons que l’on n’avait plus trop entendus depuis la période Front 242 entre « Tyranny for you » et « Off » : par moment, on jurerait s’entendre « This world must be destroyed ([DSM 01-04]) » du maxi « Mixed by fear ».
Puis vient « Aneros Helix », titre lent et étouffant qui nous rappelle le bon Stupre de « Priceless » : voix vocodée à l’extrême, faisant passer tout vocaliste de black metal pour un petit chanteur à la croix de bois. L’ambiance malsaine et oppressante du premier album fait mouche à nouveau et on (re)commence à subir un entrechoquement de sentiments contradictoires au plus profond de notre esprit. Stupre veut faire mal et y parvient avec un plaisir sadique, jusqu’à vouloir porter un coup fatal lors du morceau suivant avec l’épileptique « Sharp broad knife », sur lequel apparaît Sons Of Fenris, one-man-band de black metal alsacien, titre à croiser entre Psyclon Nine et Diabolo’s Rising.
Sûrement grands fan de Punish Yourself, Alien Vampires, Psyclon Nine, Dolls Of Pain, Skinny Puppy ou Suicide Commando voire Obszön Geschöpf, le duo de Stupre nous revisite l’espace d’un album toutes les ambiances propres à ces groupes avec leur touche personnelle en variant les univers d’un titre à l’autre : ainsi « Pyx » se veut beaucoup plus dansant mais tout aussi oppressant.
Entre les titres plus dancefloor (« Pyx », « Counterfeit », « Das ist electro dark » avec zNo en guest ou « Sad(istic) sick bitch »), ceux plus étouffant (« Aneros helix », « You always hurt the ones you love », l’intro « No passion » inquiétante suivi de « Here and nowhere ») ou les bourrasques ultra violentes limite épileptiques (« Sharp broad knife », l’énorme et très Alien Vampires « Coffein rush », « Peeled skin » ou « So much more »), Stupre varie beaucoup plus son sujet que sur « Priceless » et surtout sait vicieusement alterner les ambiances pour mieux nous surprendre et nous engloutir dans leur univers.
Et pour ça : chapeau bas !

Une belle réussite : oui, das ist electro dark !!!

 

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Stupre/282239884184
Myspace : http://www.myspace.com/stupre
SoundCloud : http://soundcloud.com/stupre

 

 

 

  • 01 Drag king V2 (3’42)
  • 02 Aneros helix (4’18)
  • 03 Sharp broad knife (feat. Sons of Fenris) (3’15)
  • 04 Pyx (3’20)
  • 05 Counterfeit (4’42)
  • 06 Coffein rush (3’41)
  • 07 You always hurt the ones you love (4’09)
  • 08 Das ist electro dark (feat. zNo) (4’05)
  • 09 Sad(istic) sick bitch (3’51)
  • 10 No passion (1’05)
  • 11 Here and nowhere (5’08)
  • 12 Peeled skin (5’17)
  • 13 So much more (feat. K Bereit) (4’09)
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green