Communication de nos partenaires

Sodom – Decision day

Le 11 septembre 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Tom Angelripper - Basse, Chant / Bernemann - Guitares / Makka - Batterie.

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

26 août 2016

Label:

SPV / Steamhammer

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Pour tout amateur/adorateur/vénérateur de thrash metal comme j’en suis un de façon totalement assumée et éhontée, un nouvel album de Sodom est toujours un petit événement en soi ! Et enfin, trois ans après le très bon « Epinome of Torture », voilà qu’arrive ce « Decision Day » pour le moins attendu, à la pochette signée, excusez du peu, de monsieur Joe Petagno, connu pour avoir conçu celles de Vader (les deux derniers), Satan’s Host, Ritual Carnage, Pretty MaidsFuture World » et « Jump the Gun »), le premier Paradox, Diabolic, Angel Corpse et surtout d’une bonne vingtaine d’albums de Motörhead Overkill », « Bomber », « Another perfect Day », « Orgasmatron » ou plus récemment « Kiss of Death »…)

Enregistré, mixé et produit au Rambado Recordings à Essen (Allemagne) par Cornelius Rambadt, batteur chez… Onkel Tom, puis masterisé par Denis Koehne (The Kovenant, ReVamp, les deux Sodom précédents, Moonspell, Lonewolf, Exumer ou Dawn Of Destiny) aux studios Flying Pigs à Schwerte (Allemagne), cet album s’inscrit dans une belle lignée des meilleurs albums du trio.

La première écoute de ce nouvel album m’a fait ressentir ce qui pourrait se résumer en un seul mot : “Enfin !!!”

Enfin, parce qu’on retrouve le Sodom de sa meilleure époque, à savoir « Persecution Mania » / « Agent orange », et ce sans faire offense à tout le reste de la discographie d’un groupe qui n’a jamais fait d’album qu’on pourrait ne serait-ce que considérer comme mauvais. Clairement, La bande à Tom n’a jamais fait d’erreur de parcours et ce n’est sûrement pas avec « Decision Day » que les choses vont commencer.

Un tel retour à l’époque 1987/1989 était relativement prévisible à l’écoute de l’EP « Sacred Warpath » sorti en novembre 2014 (http://www.soilchronicles.fr/chroniques/sodom-sacred-warpath) duquel je disais déjà « « Sacred Warpath » (le titre) est une belle petite mise en bouche, promettant un Sodom en pleine forme : si le morceau n’est pas le plus speed qu’ils aient sorti, il a le mérite de présenter un trio qui reprend quelques marques datant de la période entre « Persecution Mania » (1987) et « Tapping the Vein » (1992). Le chant de Tom Angelripper renoue avec le petit côté délicieusement vicieux qu’il avait un peu abandonné depuis. Musicalement, c’est du haut niveau, ça maîtrise un mid tempo particulièrement assassin. On adhère. »

Et en effet, on adhère : le fan de Sodom va s’y retrouver ! Les titres speed et furieusement thrash alternent avec des mid tempo dont Tonton Tom a le secret. D’entrée, « In Retribution » aux forts relents croisés de « Agent orange » (le titre) et « Nuclear Winter » déboule sans crier gare et on sent que Sodom, qui n’a jamais été très plaisantin dès qu’il s’agit de nous planter des banderilles entre les oreilles, a décidé de ne pas rigoler ! C’est furieusement rapide, impitoyablement thrash, Tom Angelripper n’a plus chanté de façon aussi sadiquement sauvage depuis des lustres et l’envie de secouer la crinière et la guitare en carton se fait violemment ressentir !

Et la suite ne va pas en s’arrangeant, Sodom nous signe sans doute son album le plus dark depuis 25 ans. Les titres rapides comme « Rolling Thunder », le motörheadien « Caligula », le vicieux et tout en sauvagerie contenue « Who is God ? », « Vaginal born Evil », le violent « Belligerence » aux accélérations impitoyables, le furieux « Blood Lions »… Et lorsque Sodom ralentit le rythme comme sur les mid tempo « Decision Day », sur un certain « Sacred Warpath » déjà décrit en ces lignes, ou sur le final « Refused to die » plus mystérieux avec une intro digne des moments les plus occultes de « In the Sign of Evil », on sent que le groupe n’a pas envie de nous sortir la tête de l’eau et cherche même carrément à nous empêcher de respirer comme sur le low tempo particulièrement oppressant « Strange lost World ».

Avec les 50 minutes de ce « Decision Day », Sodom se montre plus efficace que jamais avec cet album digne des meilleures productions du groupe. La cuvée 2016 s’avère particulièrement explosive et montre un trio particulièrement en forme qui ravira les fans de la première heure !

Quelle furie !

Tracklist :

1. In Retribution (6:14)
2. Rolling Thunder (4:22)
3. Decision Day (4:03)
4. Caligula (4:01)
5. Who is God ? (4:35)
6. Strange lost World (4:59)
7. Vaginal born Evil (5:15)
8. Belligerence (4:00)
9. Blood Lions (3:17)
10. Sacred Warpath (5:34)
11. Refused to die (4:27)

Site officiel : http://sodomized.info/
Myspace : http://myspace.com/sodom
Facebook : http://www.facebook.com/sodomized
Twitter : http://twitter.com/sodomized
Chronique “Sacred Warpath” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/sodom-sacred-warpath
Chronique “Epitome of Torture” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/sodom-epitome-of-torture
Chronique “In War and Peaces” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/sodom-in-war-and-pieces

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green