Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Pierre Bouthemy : chant, basse
Cindy Goloubkoff : guitare
Romain Larregain : guitare
Jon Erviti : batterie

Style:

Death-metal

Date de sortie:

2011

Label:

Autoproduction

Note du soilchroniqueur (Wën) : 7,5/10

 

Malgré son patronyme et les affables cicatrices qu’il ne va indéniablement pas manquer de laisser derrière lui, ce n’est pas de Russie que nous vient Scars On Murmansk, mais bien du sud de la France, de Bayonne, plus exactement. Et de cette cité, outre son jambon, c’est sa devise, « Nunquam polluta » (jamais souillée), que nous retiendrons ici car apparemment, côté musique, les p’tits gars dont je vais vous parler ne sont assurément prêts à aucun compromis !

Avec deux ex-Hypnosis en son sein (Pierre : basse, chant et Cindy : guitare) et deux de leurs confrères de chez Silent Opera (Romain : guitare et Jon : batterie), le groupe, vous allez vous en rendre compte, malgré son unique année d’existence au compteur n’en est pas pour le moins inexpérimenté. Fourmillant d’idées et pressé d’en découdre, c’est donc à point nommé que ce dernier nous invite au voyage vers de sombres contrées désolées via ce « Travelling Through Dark Places », son premier EP.

Et parmi le large choix de destinations inhospitalières que peut habituellement vous proposer la SoilTravel Agency, c’est vers les scènes scandinaves que va nous faire bourlinguer Scars On Murmansk. Car la formule développée ici, sans fioriture aux premiers abords, n’est pas là pour faire dans la dentelle. En effet, la musique du quatuor, appuyée par de petits brûlots comme ‘My death’, nous ramènera d’emblée à la scène death-metal suédoise du début des 90’s par son apport relativement mélodique à ses sonorités old-school.

Mais, heureusement, ce n’est pas tout. Sur un titre comme ‘Buried dreams’ par exemple, en dehors d’une propension à coller des baffes, les bayonnais se plaisent aussi à entretenir le suspense, n’hésitant pas à emprunter des éléments sonores à différents styles, en témoignent ce groove typiquement français ou ces riffs plus brutaux (voire carrément techniques sur  ‘Blind’), tranchant dans le vif du sujet comme autant de paires de crocs dans un bon bout de barbaque sanguinolente. Tout en conservant une approche très personnelle, le fait d’élargir ainsi son spectre musical en fait ressurgir d’autres, de spectres, à commencer par ceux d’Hypocrisy (première période) et des autres piliers suédois du genre, tout comme ceux de grosses pointures américaines (Nile, en quelques occasions). En variant intelligemment les registres (growl et scream notamment), le chant aussi, apporte efficacement sa contribution à cet édifice consciencieusement bétonné. Quant aux soli, bien ficelés, ils ne font pas dans le déballage gratuit, mais boostent réellement les morceaux.

Mais, pour ma part, l’élément qui ressort le plus de cet EP et par conséquent de la musique de Scars On Murmansk, concerne cette façon, non pas unique mais néanmoins enrichissante, de mâtiner ses bons riffs death old-school d’accents typiquement black-metal. J’entends par là, ces accords dissonants qui nous débusquent dès l’intro de ‘Through dark places’ et qui, pour ainsi dire, n’auront de cesse de nous poursuivre, de nous hanter, durant les 25 minutes de cet EP et ce jusqu’à l’apothéose de ‘Dark new messiah’. Alliés à la précision chirurgicale du death, ces relents black, contribuent ainsi grandement à développer une atmosphère malsaine voir même viciée par moment.

Aidés par une production rauque et brute, pas exceptionnelle mais idéale (nous ramenant directement aux standards de l’époque), ces éléments, couplés à une alternance de breaks impromptus et de revirements musicaux, feront naître chez l’auditeur une tension palpable,  le tenant ainsi en haleine durant les cinq titres que nous propose la formation. Et pour un premier jet, force est de constater que Scars On Murmansk se démerde plutôt bien, nous livrant un premier né élevé aux hormones et déjà plutôt bien torché.

 

Page Myspace : http://www.myspace.com/scarsonmurmansk

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green