Communication de nos partenaires

Sahon – Chanting for the Fallen

Le 13 août 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Yong Ho Lee - Basse, Chant
  • Chang Myeong Lee - Guitares
  • Kyoung Hong Kim - Batterie

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

15 Juillet 2018

Label:

Transcending Obscurity Asia

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

“Non mais tu vois, Chris, moi, ce que j’aime, c’est qu’on me fasse voyager… Je veux de l’exotisme, visiter des pays lointains, et ce que j’aime par dessus tout, c’est qu’on me surprenne…”
Je vous lis d’ici, bande de négatifs : “Oh putain ça y est, Metalfreak va encore nous parler de ses contingences affectives avec les femmes et nous agrémenter d’anecdotes plus ou moins croustillantes de sa vie et encore une fois passer pour le Higgins de la chronique”. A ceux là je réponds : “Et alors ?”…

Ça, pour la surprise, j’ai voulu faire fort : le matin même, je me collais dans le lecteur le nouvel et sixième album de Sahon et c’en a été une plutôt formidable. Huit titres pour une demi heure de furie thrash metal, aux relents death et black metal, avec une maîtrise remarquable, il y avait de quoi mettre l’eau à la bouche de plus d’une personne difficile musicalement ! Mince, un tel condensé de riffs slayeriens, nous rappelant par moment Venom, Sodom, Kreator, Abigail, le premier Kreator ou le Ritual Carnage des deux premiers albums, ne peut pas laisser indifférent !

Le voyage ? L’exotisme ? Le désormais trio formé en 1999 nous vient de Corée du Sud… Tu connais beaucoup de groupe de Thrash Metal plus exotiques ? Si on parle de Corée du Sud, on ne va pas immédiatement penser au Thrash Metal mais plutôt au kimchi, à Park Ji-Sung, aux jeux Olympiques de 1988, à la forteresse Hwaseong de Suwon, voire accessoirement à Fleur Pellerin, histoire de “Placé” un nom…

Je l’ai donc invitée chez moi, cette charmante jeune femme, avec un Chanting for the Fallen bien senti pendant lequel on a droit à une débauche de riffs assassins, principalement rapide, sur lesquels un chant possédé rappelant un bon compromis entre Cronos, Tom Angelripper, Lemmy et Damian Montgomery (sur “The highest Law”) crache une bonne dose de rage bien évidente. Mais visiblement, la dame n’était pas très sensible au charme du désossage musical tout azimut : était-ce trop old school pour elle ? trop sauvage pour sa sensibilité ?

Pourtant, cet album possède toute la panoplie pour le parfait petit thrasher et nul ne doute que Sahon a très bien écouté les groupes précités, et qu’en plus leur maîtrise technique leur permet de se régaler sur ce qu’ils font, mais rien n’y fit. Elle me laisse deux alternatives : mettre quelque chose de plus doux et sirupeux en fond sonore ou je passais la soirée tout seul à m’écouter quelques fois ce petit album sans prétention mais à grande capacité de défoulement…

J’ai opté pour la seconde solution…

Tracklist :

1. Faith of Savagery (4:27)
2. At the Edge of Cliff (3:14)
3. Survive (3:51)
4. Condemnation (3:55)
5. Charge till the End (3:44)
6. Born to lose, live to win (4:16)
7. Joy of Hatred (4:57)
8. You shall pay (1:37)

Site officiel
Playlist Bandcamp
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green