Communication de nos partenaires

Rise – Rise

Le 14 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Nathan Merceron : Guitars, vocals
  • Quentin Leroux : Guitars, vocals
  • Arthur Baud : Bass
  • Théo Rousic : Drums

Style:

Alternative Metal

Date de sortie:

8 Février 2019

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 7.5/10

“Entreprendre consiste à changer un ordre existant.” Joseph Schumpeter

Je crois qu’on ne peut pas mésestimer l’influence du Metal dans l’univers musical tant sa classification est d’une richesse infinie. C’est vrai ! Quel style musical peut se targuer d’avoir autant de sous-genres, de sous-sous-genres et sixpiedsousterre-genres ? On ne va pas tous les faire sinon vous mettriez deux jours à lire la chronique…
Mais si le Metal est un genre qui prône la liberté d’expression avant tout, force est de constater qu’il devient un kaléidoscope titanesque. Et lorsque j’arpente ses différents corridors, la bâtisse metalliste réserve parfois des surprises, souvent répertoriées par flegmatisme exacerbé sous le genre « alternatif ».

Toute la difficulté du genre « Metal alternatif » réside dans deux cas de figure : soit il s’agit d’un genre fourre-tout pour ceux qui aiment classifier drastiquement le genre metal, soit c’est une volonté du groupe de se démarquer des clous déjà usés du genre. Seulement, l’enjeu de cette dernière démarche – présentement usitée ici – est plutôt dépendante de l’originalité proposée par le groupe, d’où la prise de risque conséquente.

Bienvenue donc dans l’univers tout neuf du groupe Rise. Formation de la Roche-sur-Foron en Haute-Savoie qui a planté ses racines en 2012, ce quatuor de notre belle région nous gratifie d’un premier album intitulé Rise, suivant un premier EP nommé Drinkink sorti en 2016 et constitué de quatre morceaux. Un démarrage ni trop lent, ni trop rapide, classique donc.
Surtout, ce qu’il est intéressant de connaitre avec les groupes qui produisent du Metal alternatif, ce sont leurs influences. Et là, leur page Facebook nous permet d’avoir les noms de groupes suivants : Pantera, Alice in Chains, Grand Magus, Megadeth et Opeth. J’avoue que c’est peu commun de trouver autant de différences, le grand écart n’est même pas très loin ! Cela renforce ma curiosité : je me demande quelle musique sera distillée de toutes ces influences aussi disparates qu’hétéroclites ! Allons découvrir cela tout de suite.

Et d’entrée de jeu ce qui va me frapper, c’est la qualité de l’ensemble ! Franchement, il ne serait pas exagéré de dire que le travail fait autour du mixage et du mastering est très bon (pas excellent toutefois, vous verrez en bas). En même temps, SuntZu Records offre un travail de qualité indéniable en ce qui concerne le mastering.
Mais au-delà de cela, il y a une réelle qualité de maitrise des instruments. Les parties sont très mélodiques, avec des rythmiques soutenues et qui pour le coup « alternent » bien. Mais sans tomber dans la redondance ni dans la concision ce qui est un très bon point ! On voit qu’il y a une volonté d’harmoniser le tout avec des guitares qui se complètent très bien, aussi bien d’ailleurs dans les parties rythmiques que mélodiques, d’où cette idée toujours réussie de ne pas avoir de guitaristes aux rôles différents : l’un et l’autre sont tour à tour lead et rythmique. La batterie, si elle me parait très informatisée, a le mérite de remplir son but premier avec entrain et précision. C’est difficile d’accepter l’initiative de faire une batterie programmée plutôt qu’organique, mais quand il s’agit d’assurer le coup sur la base rythmique principale, c’est un gage de bon résultat non négligeable. Aussi, dans ses multiples variations sur les morceaux, le choix d’une potentielle batterie par ordinateur ne me parait pas incongru, bien au contraire. Par contre je suis un peu déçu d’entendre que la basse est noyée tout au fond, on ne l’entend vraiment pas beaucoup ; du coup, le son général me parait moins lourd qu’il devrait être si l’on se réfère aux influences du groupe nommées plus haut… Ah, cette éternelle basse mise de côté alors qu’elle a un rôle prépondérant…

Mais les deux points forts de l’album sont, pour moi, les suivants : le chant et les parties solo. Le premier est en effet un très bel étonnement parce que la voix est vraiment épatante ! Elle n’est pas aisée à décrire mais si je devais lui trouver une définition, au-delà du fait que ce soit du chant clair, je dirais qu’elle est douce et un peu « power »… ce qui parait totalement discordant avec le reste qui est énergique. Et je suis d’autant plus ébahi qu’elle est très belle, très posée même. Non seulement la qualité de la voix n’est pas à démontrer, mais j’irai jusqu’à prétendre que c’est la réelle originalité de l’album ! Arriver à distiller un chant qui se démarque par sa douceur au milieu de parties metal pleines de fougue est un joker inattendu. De plus, l’utilisation des chœurs renforce encore plus ce petit grain de folie qui fait tout le charme de l’album. Bon, je ne vais pas entrer dans les détails concernant les petites variations vocales qu’il y a dedans, mais le chant est à retenir.
En ce qui concerne les parties solo, c’est très simple : je les adore ! Elles sont tantôt longues, tantôt courtes, mais toujours bien construites. Parfois appuyées par les deux guitares en même temps (ce qui demande encore une fois une concordance parfaite entre les deux guitaristes), elles sont redoutablement efficaces.

Retenez que les douze morceaux de Rise s’écoutent d’une traite et sont de très bonne facture. Si je devais éventuellement m’évertuer à donner un style, je retiendrai qu’il y a une dominance de Metal progressif et de Heavy/Power. Une franche réussite !

Pour ce qui est de la pochette, je reste encore une fois un peu sur ma faim. Pour deux raisons là encore contradictoires : d’une part, l’artwork est sublime et, d’autre part, il ne colle pas vraiment avec le nom de l’album. Oui, je sais, je suis pénible avec cela… mais oui, c’est un fait : j’aime la cohérence artistique. La première chose que l’amateur de musique va obtenir d’un CD, c’est sa pochette, donc la première impression étant importante à défaut d’être la bonne tout le temps, si la pochette ne colle pas avec le titre, que penser ?
Stricto facto, l’artwork est vraiment très beau : une méduse sombre flottant dans un ciel tortueux est en soi une idée mais le graphisme est très bon. J’aime beaucoup ce ton jaune triste qui prête à confusion sur le sentiment à recevoir : tristesse ou joie. Mais bon, je trouve assez difficile d’homogénéiser une méduse avec des jardins d’étoiles… J’ai beau être poète à mes heures perdues, faire une métaphore n’a de sens que s’il y en a un justement, de sens. Or là, j’ai du mal à en trouver un. Je suis donc un peu déçu mais, évidemment, étant un premier album, il y a des erreurs qui se manifestent. C’est normal quelque part.

Allez, c’est le moment de conclure. J’ai beaucoup apprécié l’écoute de ce premier album qui jette des bases solides pour de futures compositions. A n’en pas douter que Rise refera parler de lui au-delà de ses Alpes voisines mais, ce qu’il faut retenir à mon sens, c’est le sérieux du groupe qui a su trouver une quintessence intéressante pour l’avenir, sérieux dédoublé par la qualité des musiciens ; vous ne pouvez qu’avoir un album de qualité avec Rise. Il ne manque qu’une vitesse à passer pour se hisser sur le même piédestal que les groupes régionaux, voir nationaux ! Et cette vitesse réside dans un peu plus de cohérence, de précision sur le concept des futurs albums et un cran de mastering supplémentaire à passer. La route est toute tracée pour vous en tout cas, à vous de vous en saisir !

Tracklist :

1. Unseen Arrow
2. Rise
3. Permanent Eclipse
4. Conceive through the Sea
5. Eye of the Wizard
6. Daily Grind
7. Immortalize the Dynasty
8. Conjuring
9. Under the Storm
10. The Host
11. Garden of the Stars
12. Born to reborn

Site officiel
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green