Communication de nos partenaires

Revolve – Sin cara

Le 19 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


• Pierre Cozien: Chant
• Franck Moeuf : Guitares
• Laurent Baranski : Basse
• Jean-Baptiste Kellal : Batterie

Style:

Metal progressif/expérimental

Date de sortie:

10 Octobre 2018

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Un EP, c’est toujours un peu court pour dire beaucoup et les quatre titres de Sin cara, après un album éponyme de ses auteurs Revolve, quintette – désormais quatuor – des Yvelines, laisse sur sa faim…

Quand j’évoque ma satiété non repue, je précise que j’en demande encore : on plonge dès « Artemisia » dans un univers instable, sur une piste dont on ne sait où elle va nous mener tant on entend des atmosphères défiler comme un processus narratif, dans un style franchement expérimental et assez indescriptible/étiquetable, aux frontières du Dark Metal (j’ai pensé par moments à Paradise lost et Type O negative), du Prog (les rythmiques chelou à la VandenPlas) et de la Pop-Rock (le riffing et le son du morceau introductif qui m’a fait penser à U2), le tout magnifié par une production de qualité et une bonne maitrise des instruments et leurs effets (ajouté au timbre peu fréquent dans le genre de la basse fretless qui apporte son surcroit d’intérêt) et de la voix (des voix, en fait). Pour le coup, littéralement, la traduction du titre définirait bien le style : sans visage.

Chaque titre est varié intrinsèquement et apporte son lot de curiosité qui pousse à vouloir remettre le CD une énième fois pour vérifier qu’on n’a pas raté quelque chose, une quelconque (mais essentielle) petite subtilité… Tantôt fluide et atmosphérique, tantôt complexe et martial, on se laisse embarquer sans savoir ce qui va arriver ensuite, bercé dans l’harmonie et la disharmonie qui vient rompre l’équilibre ; c’est donc très réussi. Ma seule remarque négative finalement, hormis les « oh oh oh ohhhh oh » un peu naïfs de « Checkpoint 19 », est la même pour la quasi-totalité des groupes français : l’accent anglais à revoir.

Un très bon EP qui mériterait une version longue pour ne pas frustrer davantage.

A écouter en se démaquillant à la crème Nivea, pour changer de visage et s’éviter la tronche en biais du matin.

Tracklist :

1. Artemisia (3:12)
2. Checkpoint 19 (5:48)
3. Tokkotai (4:32)
4. Sin cara (4:43)

Page Facebook
Chaine Youtube
Playlist Bandcamp
Playlist Spotify

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green