Communication de nos partenaires

R.A.B – RAB 2

Le 21 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Thibaut Piegay : Chant
  • Sofiène Yahiaoui : Guitares
  • Guillaume Fenoy : Guitares
  • Romain Gayral : Basse
  • Sébastien Touzeau : Batterie

Style:

Rock à burnes

Date de sortie:

19 octobre 2015

Label:

Klonosphère

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 8.5/10

RIEN A BRANLER !!!…

Non… je ne dis pas ça pour être gratuitement vulgaire, mais parce que c’est le nom du groupe dont vous allez pouvoir lire la chronique ci-après. La seule chose qu’on pourrait trouver vulgaire dans ce groupe est ce choix d’un style hard rock, le petit cousin prolo du metal, de « vilaine extraction » dans la hiérarchie et « bas de souche » (à ne pas confondre avec « Fdesouche » qui est tellement bas dans l’arbre humain que même la lie dans le vinaigre pourrait passer pour du nectar si on relativisait le degré d’acidité et d’amertume à celui de fourberie et d’ignorance crasse).

Bref, revenons à nos moutons… Enfin pas ceux qui ne réfléchissent pas mais ceux qui jouent… Oh pis merde, vous m’avez compris.

Et, foutredieu, c’est du bon : wock n’ woll, énergique et dynamique, sur lequel on n’aurait pas envie de twerker ou faire une duckface, en clair pas un truc casse-couilles (« alors que j’ai pas dans l’idée que ça casse, une couille… franchement élastique, une couille » [J.M. Bigard]). Ca revient aux racines shuffle du rock et du hard rock, ça fait bouger, ce RAB2 (titre de l’album, vu que 2ème album du groupe RAB, alias « Rien A Branler », vous suivez ou pas ?!) : si ça prend un caractère déconnade de gentils anarchos (y a juste à regarder la pochette à base de jeux de mots référencés à base de « RAB », genre « MPokoRAB », « NiagaRAG », « GojiRAB » ou « LofofoRAB », voire « Al JazeeRAB » comme nom de chaine Yout’) et veut un son assez proche du son live, un peu crasseux, ce n’en est pas pour autant miteux ou dénué de la qualité nécessaire pour en faire un bon album. Par conséquent, ne vous attendez pas à les voir dans la Nouvelle (S)tar(e) : si le nom pourrait attirer du voyeur par sa signification, la musique et l’attitude ne sont pas assez vulgos. Pas une nana à poil sur la pochette, les chansons ne parlent pas de cul et y a même pas un Parental Advisory, vu que même pas un « shit fuck asshole » (quoique… une chanson intitulée « Gay Killer », ça pourrait faire couler de l’encre, voire les faire accuser pour le prochain barjot qui se revendiquera d’homophobie en n’ayant rien compris des paroles…) En plus, ils font du « bruit », alors…

(Petits bémols, un peu hors sujet mais pas déplaisants : « The Genius of the Crowd » avec ses paroles scandées un peu dans l’esprit d’un « Settle for nothing » de RATM – Rien A Trouer le Minou – et « Tonight we dance » et sa cowbell très glamouze).

L’album s’achevant sur « My own Grave », on souhaite à RAB que cet album soit loin de la leur creuser, vu comment c’est énergique (ou alors avec un gros tractopelle qui pogotte) : à défaut d’avoir assez dégusté, on en veut encore, du rab ! A écouter en faisant une rédac’ de 4 pages doubles sur le sujet « Vulgarité : nature ou culture ? »

Tracklist :
1. First Mate (3:32)
2. 70 virgin Girl (3:12)
3. Gay Killer (4:37)
4. Friend of mine (3:08)
5. Feel good (5:03)
6. The Genius of the Crowd (4:51)
7. Pityfull Liar (4:42)
8. Good old Days (2:44)
9. Tonight we dance (4:09)
10. New Dawn (3:15)
11. My own Grave (3:19)

Facebookhttps://www.facebook.com/durab

Youtubehttps://www.youtube.com/channel/UCGhABAhEatu7DVyRuZ3qILw

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green