Communication de nos partenaires

Panikk – Discarded Existence

Le 1 avril 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Gašper Flere - Guitares, Chant / Rok Vrčkovnik - Basse / Črt Valentić - Batterie / Jaka Črešnar - Guitares.

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

15 mars 2017

Label:

Xtreem Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Le retour de ce groupe Slovène après le déjà excellent « Unbearable Conditions » déjà chroniqué dans nos pages (ici).

Dans l’intervalle, Panikk, avec un nouveau batteur en la personne de Črt Valentić (Mephistophelian), nous a sorti un EP trois titres (dont un live) « Pass the time » en juin 2015 histoire de faire patienter les fans. Un changement de guitariste avec l’arrivée de Jaka Črešnar (BattleX) et c’est toujours chez Xtreem Music que les revoilà avec ce deuxième album « Discarded Existence ».

Déjà sur le premier album, je vantais la qualité du thrash metal (old school comme il se doit) du quatuor en ces termes : « Les Slovènes ont réussi un petit brûlot qui pourrait bien sortir des frontières de l’Europe de l’Est pour s’imposer de façon internationale avec ce « Unbearable Conditions » : fortement inspiré par la Bay Area, l’album, s’il ne réserve pas à proprement parler de grosses surprises, est suffisamment bien inspiré et exécuté pour faire parti des belles sorties du genre ». Avec ce nouvel album, il faut reconnaître que non seulement ils ont repris les choses là où ils les avaient laissées avec ce premier album, mais semblent les avoir bonifiées : clairement, le groupe a pris en maturité et chaque morceau est une petite pépite agressive tout comme il faut, avec ce zeste de technique qui se rajoute histoire de proposer des morceaux, certes homogènes, mais suffisamment variés pour ne jamais perdre le fil en cours de route.
On mettra en avant des soli souvent bien placés, jamais dans la redondance et jamais pompeux, une section rythmique bien nerveuse et ce chant toujours proche d’un certain Sean Killian qui a fait les beaux jours de Vio-lence !

Clairement, Panikk a étoffé son thrash metal en mâtinant la brutalité du genre avec un gros soupçon de mélodies, tout en gardant le tempo relativement rapide, parfois intense (« Eyes don’t lie ») ou attaquant en acoustique pour monter crescendo dans une furie thrash metal bien violente (« Rotten Cells »). Et hormis une outro acoustique, l’album reste ancré dans une rythmique speed sans être dans l’outrance musicale.
Bien construits, chacun des titres recèle de son petit truc en plus qui empêche de classer cet album entre le précédent et le suivant : les breaks sont bien sentis, prenant parfois l’auditeur à contre-pied, mais l’ensemble reste très fluide et on n’en perds jamais le fil.

Avec ce « Discarded Existence », Panikk nous offre un excellent album de thrash metal à classer entre « Eternal Nightmare » de Vio-lence, « Bonded by Blood » d’Exodus, « Forbidden Evil » de Forbidden ou « I, Infidel » de Ritual Carnage.

« Dans ce moment de panikk, je n’ai peur que de ceux qui ont peur. » (Victor Hugo, « Choses vues »)

Tracklist :

1. Instigator of War (6:01)
2. Sedated in Utopia (4:19)
3. Under Pretence (4:49)
4. Individual Right (4:13)
5. Rotten Cells (5:56)
6. Discarded Existence (4:32)
7. Eyes don’t lie (3:42)
8. Reconstruction (5:01)
9. Outro (Instrumental) (1:58)

BandCamp : http://panikk.bandcamp.com/
Twitter : https://twitter.com/panikkrew
Myspace : http://myspace.com/panikkill
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/panikk
Facebook : https://www.facebook.com/panikkofficial
Youtube : http://www.youtube.com/channel/UCdOikRnXXMJUshxhCoNMeFA
Chronique “Unbearable conditions” : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/panikk-unbearable-conditions

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green