Communication de nos partenaires

Nuclear Revenge – Let the Tyrants rise

Le 30 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Speedhammer - Batterie
  • Cryptic Molestor - Chant, Guitares
  • Gaueko - Basse

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

30 avril 2019

Label:

Evil Spell Records/Undercover Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Old school qu’on vous dit ! Les thrashers espagnols de Nuclear Revenge sortent (enfin) leur premier album après deux démos (A Gate to Madness en 2013 et Mayhemic Blitzkrieg en 2015) et un split remarqué avec Hated en 2016.

Et en matière de Thrash Metal, le trio aux pseudos improbables, que seul le Thrash Metal le plus evil (comprendre : teinté de Black Metal) est capable de nous pondre, s’y entend pour nous rendre barges au point d’headbanguer violemment en secouant tout ce qui a de secouable, même dans des endroits les plus inavouables !

Clairement, Nuclear Revenge a bien appris le manuel du parfait petit Kreator illustré de l’époque Endless Pain et Pleasure to kill, en le combinant avec le Sodom pré-Persecution Mania, en le mâtinant d’un soupçon d’Aura Noir et de Sepultura pré-Beneath the Remains.

Inutile de dire que les frappadingues du Thrash Metal des mid-eighties vont se délecter à l’écoute de ce Let the Tyrants rise qui n’a pour seule ambition que de ne laisser que peu de survivants derrière eux ! Ces Attila du riff-qui-tue nous collent dix beignes particulièrement violentes avec une intensité bestiale et une rage qui confine au chaotique.

Inutile de chercher quelques tons pastels : tout est noir de chez noir, alliant une maîtrise technique particulièrement intéressante à une précision aussi diabolique, malgré l’absence singulière de soli.
Ça blaste tout azimut, ça blasphème à faire rougir le plus insolent des agnostiques, ça fait ravir les fans de vitesse qui verront que le trio est avare de mid tempo au profit d’une outrance et d’une intensité sans la moindre concession !

Bref, du pur Thrash Metal qui pourrait bien vous donner les mêmes sensations qu’on a eues quand on s’est pris dans la gueule des Darkness descends, Hell awaits ou, plus proche de nous, un certain The dark Prophecy de Sarcoma Inc…

Tracklist :
1. We, the Bastards (2:21)
2. Ancient Rites (2:46)
3. Nuclear Revenge (3:08)
4. Victims of the Black Flame (3:31)
5. Cursed are our Marks (4:05)
6. Last Beer (1:51)
7. On my cold Grave (3:53)
8. Lucifer’s Slave (3:26)
9. Cross the Gate (3:06)
10. Burn the Holy Cross (3:40)
11. From Aethernity to Conquest (4:50)

BandCamp

SoundCloud
Twitter
Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green