Communication de nos partenaires

Necromancing the Stone – Jewel of the Vile

Le 24 août 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • 'Big' John Williams : Chant
  • Justin 'Justin' Wood : Guitare
  • James 'Tone' Malone : Guitare
  • Ryan 'Bart' Williams : Basse
  • Jeramie Kling 'Diamond' : Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

5 Août 2016

Label:

MetaL blade Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 5.5/10

La fin justifie-t-elle les moyens ? LE sujet bateau chaque année dans les annabacs de Philo… On ne prendra pas 4 heures pour y répondre en citant du Platon, du Machiavel ou du Montesquieu, mais 54 minutes de Jewel of the Vile par Necromancing the Stone, en abordant sous l’angle « La fin de l’album justifie-t-elle le moyen de tout le reste ? »

Oui, je spoile dès le départ histoire de ne pas (vous faire) perdre trop de temps : c’est fade – et pas « to black » – la faute à une voix assez insipide. Une voix terne dans un groupe de Heavy, c’est comme arriver en période de sécheresse à Venise : on serait complètement déçu… Oui, ça ne s’est jamais vu, mais imaginez la tête des gondoles, et celle de Necromancing the Stone est franchement aride niveau feeling, tant les craquelures dans les champs en saison de canicule ont plus de relief. Et ce ne sont les quelques passages en growl – qui aurait cru que moi qui aime avant tout les voix mélodieuses dirait ça ? – , assez bons, qui m’ont fait ne pas m’abstenir d’en parler.

Si les parties instrumentales flirtent avec beaucoup de genre par petites touches (pas mal Thrash, quelques pointes de Death avec une tentative WTF de blast et un peu de Dark… mais on se pose la question du pourquoi de ces apparitions furtives), c’est le Heavy prioritairement qui l’emporte, et sur des riffs relativement dynamiques avec une production franchement propre (même si la basse est en retrait sur l’ensemble). Parmi ce flot de références diverses et variées – et repérables, genre Iron Maiden, Metallideth, Anthrax – quelques moments sympa font se dresser un peu l’oreille par passage, comme le groove de « The Descent » malgré un mainriff qui sent le réchauffé de Trivium.

Mais ce qui en ressort se limiterait à deux interjections qui serait « bof » ou « bah… », que ce soit dans le contenu sonore, mais aussi le contenu visuel qui ne casse pas trois pattes à un bouc émissaire, au sens originel de l’expression et pour rester dans le ton de l’artwork avec Skeletor et ses succubes…

Jewel of the Vile
fait parti de ces albums passe-partout pour l’été et sa route vers la Rochelle (c’est là qu’on a des chances d’y trouver du passe-partout, principalement dans un Fort non moins célèbre des estivants qui ne partent pas en vacances et les passent devant leur télé), dont on se dit dès la première piste « oui… bon… mais encore ? » Et si la dynamique de la voix ne changera pas tout du long, l’instrumental rehausse le gout avec du punch et limite de l’épique vers la fin (un peu comme les Pringles au paprika après absorption… l’épique la langue vers la fin !… bon ok, je sors…) avec « From Graves to Infamy ». C’est donc la fin qui sauve l’album de l’abysse du médiocre, un peu comme le caméo dans le générique de Suicide Squad – ouuuuuh, je vais me faire des potes, là !

C’est un premier album, certes, mais les musiciens qui composent le groupe et dans le groupe sont déjà pas mal aguerris (Arsis, The Absence, The Black Dahlia Murder et Brimstone Coven), il eut été bon de ne pas se contenter d’un statut de personnalités mais davantage de musiciens créatifs.

A écouter comme passe-temps… non, pas davantage celui du Fort à coté de la Rochelle…

Tracklist:
1. Crusher (5:53)
2. Bleed for the Night (4:23)
3. The Descent (3:54)
4. The Siren’s Call (5:32)
5. Ritualistic Demise (4:19)
6. The Old One (4:23)
7. Rotted Reunion (4:37)
8. Unfinished Business (4:57)
9. Honor Thy Prophet (6:54)
10. From Graves to Infamy (5:32)
11. The Battle of Morningstar (3:53)

Facebook: https://www.facebook.com/necromancingthestone/
Site officiel: http://www.metalblade.com/necromancingthestone/
Bandcamp: https://necromancingthestone.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green