Communication de nos partenaires

Myst n’ Fury – Welcome to Heaven

Le 22 janvier 2012 posté par Gwenn

Line-up sur cet Album


Buck Dann: Batterie
Gilles de Troye: Basse
Paul Ungaro: Guitare
Damien Gaudois (Arès): Special Guest au Chant

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

11 Novembre 2011

Label:

Autoproduction

 

Note de la Soilchroniqueuse (Gwenn): 7/10

 

C’est après avoir regoûté aux plaisirs de la scène avec le groupe Excalibur que les tripes bouillonnent à nouveau en Buck Dann, passionné de Metal depuis son plus jeune âge. C’est en effet à 16 ans qu’il monte sa première formation (Hydrogold). Une passion par définition, est un élément qui s’accroche comme un bernique à son rocher. C’est l’une des raisons de la naissance de Myst n’ Fury en cette fin d’année 2011 (ouf, avant l’apocalypse). Excalibur avait probablement fait son temps, et malgré une reformation courant 2008, Buck Dann avait ce désir poignant de mettre en valeur de nouvelles idées à travers une renaissance, donc par la création d’un groupe tout à fait nouveau. Paul Ungaro et Gilles de Troye transformeront alors ce rêve en réalité et malgré la recherche toujours effective d’un chanteur digne de ce nom, des compositions naissent, alliant l’énergie du Metal avec celle de la passion. C’est Damien Gaudois, officiant dans les rangs d’Arès, qui offrira ses cordes vocales sur deux titres et « Welcome to Heaven » s’achève ainsi.

L’art work retiendra l’intérêt, la couleur est la première chose qui ressort de ce travail d’infographie (Gilles de Troye). Comment ne pas se rappeler certaines pochettes issues de la naissance d’un Heavy qui privilégie la représentation des symboles, plutôt que la pâle copie de l’œuvre figurative d’un peintre célèbre. Myst’n Fury a pour arme fatale ce qui définit la musique Metal dans son imagerie à savoir des oppositions (eau/feu, étalon/femme, bleu/orange, ciel/terre, clair/obscur). L’énergie créée par ces duels est essentielle et ressort dans la musique, on la retrouve dans l’attitude guerrière du personnage central de la pochette, la femme. La typographie choisie pour le titre de l’album traduit presque un rappel au romantisme des années 20, lui-même possédant des ingrédients qui inspirent particulièrement le Metal extrême ou non.

« The First of All » débute avec une intro simple et sans fioritures et s’en suit un travail tout à fait plaisant où s’enchevêtrent les instruments dans une cohérence très agréable. Les arrangements permettent de se concentrer sur chaque partie sans avoir à les chercher et s’en tirent d’excellentes idées notamment au niveau des breaks, superbes contrastes sans aucun doute à approfondir. Le chant éraillé est je l’espère une marque de fabrique que le groupe conservera avec son futur acolyte. « Breath of Attila », très guerrier dans l’ensemble, déploie une dynamique impressionnante. Une avalanche de riffs, de sonorités, un batteur qui littéralement s’éclate, le titre mérite terriblement son nom. On aurait presque envie d’un chant mais l’ensemble est si complet que ce morceau est tout à fait terminé, malgré tout.

Le titre éponyme « Welcome to Heaven » débute de manière plus classique, le chant peut ainsi s’exprimer énergiquement, l’ensemble fonctionne très bien. « Back on the Road » est pour mes oreilles beaucoup plus plaisant, construit dans des gammes mineures et une agressivité sous-jacente tout à fait sympa. Encore une fois tous les contrastes représentés sur la pochette se trouvent dans la mise ensemble du titre éponyme de l’album et celui-ci qui marque encore le symbole du renouveau, du retour à la musique dans le concret de sa création. « Renaissance » clôt l’ensemble en appelant une suite inévitable : le chant pêchera par moment au niveau de la justesse mais la structure instrumentale tient l’ensemble par quatre cheveux. Bien que ce morceau soit à mon sens le moins abouti de l’album, c’est par cette ouverture que sera justifié… un second opus (L’idée des guitares claires est très chouette)!

Tout en espérant la suite logique à « Welcome to Heaven », je me permettrai d’ajouter que quand certains parlent d’autres créent, ce pour le plus grand plaisir de ceux qui découvrent.

Lien utile: http://mberetdistribution.free.fr/catalogue.htm

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Myst n’ Fury – Welcome to Heaven”

  1. 1

    Merci pour cette chronique.
    Myst n’Fury est déja au travail pour offrir à ses fans une suite à ce premier opus (c’est un scoop).

    Rock n’Roll is not dead Yeah!
    Buck Dann

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green