Communication de nos partenaires

Louka – Sublime Violence

Le 12 mars 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Ludo : Chant Matt : Guitare Julien : Basse, choeurs Nad'in'K : Batterie Thomas Troussier : harmoniciste

Style:

Rock Français

Date de sortie:

Octobre 2009

Label:

Pervade Production

Note du Soilchroniqueur (Little Girl):
6 / 10

J’avoue que personnellement, je ne connaissais ce groupe avant de recevoir l’album. La Bretagne regorge de groupes de rock, punk ou encore métal mais on ne perçoit pas dans un groupe du nom de Louka. Le « bretonnant » dans toute sa splendeur. Louka ferait plutôt penser à ces nouveaux prénoms que l’on donne aux enfants, pour sonner différemment des autres. Mais Louka, c’est aussi un groupe qui fit son apparition en 1999, grâce à Julien et Ludo, deux membres du groupe « Bodyscape ». Le groupe se forme en 2001, et sort en février 2003 une démo 5 titres, puis en 2006 un premier album « Machiangélique ». Accompagnés par Mathieu Morand (Elvaron) et Nad’in’K, ils sortent l’album « Sublime Violence » en octobre 2009 sous le label indépendant Gofannon. Ils en profitent pour faire, la même semaine deux showcase à Brest et Nancy pour promouvoir l’album.
Nous avons donc droit à un album de 15 titres (11 titres et 5 bonus), autant dire que nous sommes servis. Bien sur, nous sommes dans le registre rock à textes qui essaie de vouloir dire quelque chose et en français je vous prie. Une pochette soft, avec une image inspirée des mangas, une jeune fille avec une capuche sur une pochette de classeur, un titre interpellant « Sublime Violence » qui pousse à se pencher sur l’écoute de l’album.
Tout d’abord, l’album sonne bien rock, avec des titres bien péchus quand même, d’autres bien mélancoliques, un chant à la Noir Désir parfois, une guitare bien présente et mise en valeur, même si on regrette qu’il n’y ai pas plus de passages instrumentaux. Sur les 15 morceaux oscillant entre 3 et 5 minutes, on regrettera rapidement de ne pas avoir droit à un seul instrumental. On a du mal à percevoir les chœurs ou le second chant, ou alors il est trop présent.
Certains titres sont malheureusement moins mis en valeur que d’autres, mais cela semble logique. Pour beaucoup d’albums, on n’en retire que deux ou trois morceaux intéressants, là je dirais que sur les 15 titres, on n’en retiendra seulement que cinq « Un détail près » par exemple, ou encore le premier titre « Catharsis », dont le texte nous rappellera à tous des situations que l’on a déjà vécues. Même si ce titre est un peu trop répétitif dans la rythmique. « Pieds Et Poings Liés » sonne comme la ballade de l’album, sur le coup, on peut penser à un groupe peu connu ZAD « L’ombre du soleil » de 1997.
L’album est intéressant dans son ensemble, il se laisse écouter, mais malheureusement, je dirai qu’il n’y a quelque chose qui sonne faux. Bien sur, on ne peut pas demander à un chanteur de rock français de pousser la chansonnette correctement et de faire l’impasse sur son accent, ou sa rapide élocution, mais parfois on a eu du mal à « capter » les sensations dans certaines paroles. Il manque également une voie de plus, peut-être même une voie féminine plus présente. On aimerait vraiment trouver plus de présence. On a même l’impression qu’on a affaire à un chant un peu « punk »: « La réponse est en nous »….

Une note donc de 6 sur 10, car on attend beaucoup mieux dans l’ensemble, pour que Louka développe davantage son identité personnelle dans la voix, une voix mieux travaillée, notamment dans les « cris », peut-être également un peu plus de rock’n’roll attitude sur certains titres, pour qu’on se dise également « Ca me rappelle Damien Saez », dans la période « Jeune et Con », un peu agressive mais qui a marqué son public.

Little Girl

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green