Communication de nos partenaires

Korto – Korto

Le 11 décembre 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Clément Baltassat - Basse, Chant
  • Léo Mo - Batterie
  • Marius Mermet - Guitares, Chant

Style:

Post Rock/Krautrock

Date de sortie:

17 Novembre 2017

Label:

Six Tonnes De Chair Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

C’est l’histoire d’un coup de cœur !
Tu vas tranquillement à un concert et un ami t’invite chez lui pour te faire part d’un groupe qu’il aime et qui sort son premier album sous peu.
Et là, dès les premières notes, tu te dis “merde, mais c’est bon ça !” en rajoutant un “putain” des familles qui sort droit du cœur !
Un cri du cœur pour un vrai coup de cœur !
Et tu te rappelles d’il y a 25 années de ça, quand tu kiffais (à une époque où le mot ‘kiffer’ n’existait pas encore) des groupes de rock indépendants tels Ride ou The Stone Roses, à peu près à l’époque où The God Machine te foutait sur le cul (et t’y fout toujours quand tu le réécoutes) avec son “Scenes of the second Storey” (1992), où les rythmes du batteur de The young Gods t’ont scotché lorsque tu écoutais « TV sky » ou « Only heaven« , où certaines dissonances de My bloody Valentine ou de Lush te collaient des frissons oscillant entre le plaisir et le malaise.
Merde, à l’écoute de ces groupes, tu sentais qu’il se passait quelque chose en ton for intérieur !

Et là, en l’espace de sept titres pour 34 minutes de musique de haute volée, tu te remémores des sensations que tu n’avais plus trop connues ces derniers temps. Et là, un groupe Haut-Savoyard au nom improbable vient te foutre une claque que bon nombre de groupes de Metal ne t’ont pas mise depuis longtemps…
Oui, cet album éponyme m’a foutu une claque de folie, de celles qui te font piquer les joues un bon moment après impact !

Korto joue dès leur premier album dans la cour des grands avec une foultitudes d’influences qui rappelleront quelque chose à tout auditeur. De la pop ? Y en a ! Du punk ? Assurément ! Du rock indé, du noisy, du space rock, du kraut rock, du psychédélique ? Mais puisqu’on te dit qu’il y en a ! Korto, c’est un peu tout ça à la fois, avec en prime une identité qui lui est déjà propre, preuve d’une maturité musicale remarquable.

Une section rythmique souvent épileptique, du changement de rythme nous prenant parfois à contre-pied, des plages instrumentales parfois longues qui se mettent gentiment en place avant d’exploser d’un seul coup, des guitares tantôt aériennes, tantôt acides, parfois énervées, mais toujours au service d’un talent de composition sans faille, magnifié par un son très propre signé Franck Molin au K7 Studio (Chambéry) !
Et que dire de ce chant, un rien en retrait, à la limite de la nonchalance, comme posé en tant que quatrième instrument et au timbre proche d’un Jimme O’Neill (The Silencers), sur lequel une légère réverb’ donne un peu plus de profondeur… ?

Oui, « Korto« , c’est un coup de cœur, un vrai, de ceux qui te font écouter l’album sans discontinuer pendant des heures. Un album qui sonne comme une lente montée en puissance avant que tout le talent de ses créateurs n’explose lors des huit minutes d’un “Oï” qu’on se réécoutera jusqu’à plus soif…

Hautement addictif, qu’on vous dit !!!

Tracklist :

01. Hot Rock (4’57)
02. Track 2 (3’10)
03. Denzzzl (6’34)
04. Fresque (2’58)
05. A40 (3’47)
06. Dollonde (4’36)
07. Oï (8’13)

BandCamp : https://korto-yo.bandcamp.com/releases
Facebook : https://www.facebook.com/kortoboysband/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green