Communication de nos partenaires

House Of Lords – Indestructible

Le 13 août 2015 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • B.J. Zampa : Batterie
  • Jimi Bell : Guitares
  • James Christian : Chant
  • Chris McCarville : Basse

Style:

Hard FM

Date de sortie:

09 juin 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Décidément, il ne met pas beaucoup de temps pour nous sortir un album, le quatuor de Los Angeles !
A peine plus de 16 mois depuis la sortie de l’excellent « Precious Metal », le voilà qui remet le couvert avec ce « Indestructible ».
Si le groupe, dans sa première partie de carrière, n’a pas eu un succès qu’il aurait pourtant mérité au vu de la qualité des albums «House of Lords » (1988) et « Sahara » (1990), entraînant deux années et un album plus tard le split du groupe, il faut reconnaître que, depuis sa reformation, le groupe semble vouloir rattraper le temps perdu !
L’idée de James Christian de faire renaître House Of Lords en sortant dans un premier temps une compilation de titres inédits histoire de tâter le terrain (« The Lost Tapes », 2001) n’a pas été vaine : définitivement incapable de sortir un mauvais album, les Californiens continuent leur bonne vieille recette et nous composent des titres imparables de Hard Rock mélodique pour des albums dans lesquels rien n’est à jeter.
Inutile de préciser que ce n’est pas avec « Indestructible » que les choses vont changer.
Septième album depuis celui de la reformation (« The Power and the Myth » en 2004) à raison d’une offrande en moyenne tous les deux ans, « Indestructible » suit la ligne artistique directrice de la bande à James Christian.
Toujours ce Hard Rock FM de haute volée, avec son chant phénoménal, ses guitares efficaces, sa section rythmique aux petits oignons, ce clavier tant en retrait qu’omniprésent et cette production parfaite.
Non, House Of Lords ne changera pas ses (bonnes) vieilles habitudes et continue de faire ce qu’il sait faire de mieux : du House Of Lords !
Alors certes, si on cherche quelque chose de neuf ou de révolutionnaire dans ces onze titres pour trois quarts d’heure de musique, c’est peine perdue, mais ce manque de prise de risque est largement compensé par la qualité des compositions, suffisamment convaincante pour passer un pur bon moment.
James Christian a cette capacité vocale de nous faire ressentir les émotions qu’il veut nous faire partager de par son timbre de voix et, que ce soit lors de titres calmes, lors de ballades ou de titres plus enlevés, ça fonctionne !
Depuis maintenant quinze ans que le groupe fonctionne avec le même line up, on sent que la complicité des membres permet une grande cohésion d’ensemble.

Comme souvent, l’album débute par une intro avant de nous envoyer un titre enlevé (« Go to Hell ») qui a l’allure d’un hit potentiel : un véritable petit brûlot au refrain merveilleusement imparable qui fera mouche d’entrée en concert. Le son est énorme et suffisamment bien mis en place pour que chaque artiste puisse s’exprimer au mieux, mention particulière au chant et à la guitare.
D’entrée, on sent qu’on va une fois de plus passer un excellent moment et la suite ne démérite pas.
Et vas-y que je t’envoie un lot de titres bien péchus comme l’excellent « Indestructible » à l’intro presque comparable à « Sahara », « 100 mph », « Die to tell », « Ain’t suicidal » ou le plus rapide et final « Stand and deliver » pour clore en beauté un album à la limite de la perfection. Les plus calmes « Pillar of salt », « Call my bluff » ou « Another dawn » ne sont pas non plus ici pour faire office de remplissage et permettent également de passer d’excellents moments.
Bien entendu, les ballades somptueuses sont aussi de la partie comme l’émotionnellement parfaite « We will always be one » ou « Eye of the storm » (rien à voir avec le titre de Pretty Maids sur « Future World ») et sont judicieusement placées afin de ne pas couper la dynamique de l’album.

On l’aura compris, une fois de plus, House Of Lords arrive à nous sortir un album fabuleusement bon et passer à côté serait dommageable à tout adorateur de Hard Rock mélodique.

Qu’on se le dise !

    Tracklist : 

    1. Go to Hell (5:01)
    2. Indestructible (3:50)
    3. Pillar of Salt (4:51)
    4. 100 Mph (4:16)
    5. Call My Bluff (4:29)
    6. We Will Always Be One (4:58)
    7. Die to Tell (4:45)
    8. Another Dawn (4:57)
    9. Eye of the Storm (4:14)
    10. Ain’t Suicidal (4:00)
    11. Stand and Deliver (4:19)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green