Communication de nos partenaires

Hellripper – Black Arts & Alchemy

Le 6 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • James McBain - Tout.
  • Guest : Marianne Mathieu - Chant additionnel sur 4 et 5.

Style:

Speed Black Metal

Date de sortie:

05 avril 2019

Label:

Reaper Metal Productions

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

A peine vingt-deux ans et déjà un bon CV, le jeune James McBain ! Écossais touche-à-tout, Hellripper est un de ses projet à côté de son autre one-man band Lord Rot (Death Metal) et de son groupe Rats of Reality (Black/Crust).

Ce projet voit le jour en 2014 pour nous balancer un vibrant hommage aux racines du Speed/Black Metal, celui des premiers Bathory, Venom et autre Bulldozer. Il l’avoue lui-même sur son Facebook, il a été influencé par Darkthrone, Sodom, Megadeth, Sabbat, Bathory, Celtic Frost, Tank, Venom, Ranger, Mercyful Fate, Enforcer, Metallica ou Kreator, et il faut reconnaître que McBain, bien que né en 1995, arrive à restituer l’essence des Bathory époque Bathory et The Return, mais aussi d’albums comme The Day of WrathEndless PainBlack MetalObsessed by Cruelty ou Morbid Tales.

Je sais, je ne me fais pas chier dans ma chronique, j’ai fait un copier-coller de mes chroniques des album précédents Complete and total fucking Mayhem (à lire ici http://www.soilchronicles.fr/chroniques … kingmayhem ) et Coagulating Darkness (à lire ici http://www.soilchronicles.fr/chroniques … ngdarkness). Mais là, il faut reconnaître que, si James McBain n’a toujours pas changé d’un iota sa recette, elle a encore gagné en maturité et surtout en férocité ! Un EP de seulement quatre titres mais quatre véritables déflagrations d’un Black Metal old school et très cru, et surtout très rapide.

En à peine dix minutes, on a encore une fois droit à un retour en arrière vers les mid eighties bien rafraichissant qui ravira les adorateurs des groupes précités.
Avec un bon vieil artwork signé Skaðvaldur, spécialisé dans les couvertures de groupes extrêmes (Barbatos, Horrid, Wretched Fate, Narthraal… et aussi déjà Hellripper) et une production très crue signée James McBain et Joel Grind (Toxic Holocaust), le furieux Écossais s’est donné une nouvelle fois les moyens de se faire bien remarquer sur la scène extrême !
Un tel bourreau de travail se doit d’être enfin reconnu, ça ne sera que mérité…

Par contre, dans le .zip proposé par le label, j’aurais été curieux d’écouter la reprise de Running Wild, « Iron Heads », en fin d’EP !

Tracklist :

1. All hail the Goat (3:12)
2. Decrepit Christ (2:54)
3. Black Arts & Alchemy (3:19)
4. Headless Angels (2:58)
5. Iron Heads (reprise Running Wild)

BandCamp
Site officiel
Facebook
Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green