Communication de nos partenaires

Hellbringer – Awakened from the darkness

Le 29 juillet 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Josh Bennett - Batterie / Luke Bennett - Chant, Basse / James Lewis - Guitares.

Style:

Speed / Thrash metal

Date de sortie:

19 août 2016

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Incroyable !

Il y a plus de trente ans de ça, Slayer sortait un album intemporel qui aura marqué la vie d’un style balbutiant (le thrash metal) de par sa maturité et son caractère aussi occulte que violent dont bon nombre de groupes non seulement du même genre se réclameront par la suite, mais devenant également une source d’inspiration pour le black metal !
Oui, « Hell awaits » était passé par là, avec ce son si particulier et cette ambiance blasphématoire au possible : on n’avait jamais entendu un tel déchaînement de furie et de technique dans un album de thrash metal jusque là, malgré l’arrivée imminente du black metal dans le paysage metallique mondial !

Trente années plus tard, après (malgré tout) quelques tentatives par d’autres groupes d’essayer de plagier les maîtres, Hellbringer nous envoie cet « Awakened from the Darkness » dans les gencives et là, on se prend une véritable claque, mais à double tranchant !
Voilà un album tellement proche du chef d’œuvre d’Araya and co que certains vont crier au génie, d’autres au plagiat !
Le trio Australien formé en 2007 sous le nom de Forgery pour adopter en 2010 celui de Hellbringer, avec ce deuxième album après un EP « Hellbinger » (2011) et un album « Dominion of Darkness », frappe très fort à la porte des prétendants aux groupes pro old-Slayer crédibles !

Déjà, d’entrée, on a droit à sept titres, comme « Hell awaits »
Ensuite, au niveau du chant, à peine plus grave que celui de Tom Araya, on s’y retrouve ! Par le phrasé du chanteur, il n’y a pas photo : clairement, Luke Bennett a bien appris ses gammes et c’est vraiment tout au long de l’album qu’on sent qu’on est très proches non seulement du maître, mais surtout de l’album en question également par cette légère réverb’ sur le chant.
Musicalement, c’est pareil : dès l’intro de « Fall of the cross », on retrouve brièvement les sonorités de celle de “Hell awaits”. Les riffs déboulent, rapides, et la sensation est la même.
Le refrain, lui, sonne très « Praise of Death » et les soli sont proches de ceux de Kerry King.
Sur « Coven of Darkness », c’est encore plus flagrant, le morceau débute sur un solo de guitare, à la façon de « Captor of Sin » tiré de l’EP « Haunting the Chapel » (1984, sorti juste avant « Hell awaits ») et à chaque fois que le chanteur balance le refrain, on s’attend à l’entendre hurler un gros « At Dawn they sleep » tellement le tout se rapproche de ce titre. Le plan à 4’40 est encore plus parlant : on approche de très près son accélération finale.
Rajoutons à cela une accélération et un solo dignes de ceux du titre précité, et on obtient le cocktail qui a fait tout le charme d’ « At Dawn they sleep ».
Et c’est là que « Praise of Death » démarre… pardon, « Realm of the Heretic ». Morceau speed et pour le moins brutal, on en est presque gênés d’adorer autant de ressemblances avec ces morceaux cultissimes !
Et pourtant, c’est tellement bien foutu qu’on en vient à secouer les cervicales à plusieurs moments.

Les quatre autres titres sont du même tonneau : que ce soit les mid tempo « Iron Gates » et « Sceptre of Rebirth » ou les speed « Awakened from the Abyss » et Dark Overseer », on n’arrive plus à savoir si on adore le fait qu’il n’y ait aucune surprise dans un album qu’on pourrait comparer à un vibrant hommage assumé à « Hell awaits » ou si on déteste le fait d’apprécier ce qu’on pourrait accuser de plagiat pur et simple, rejetant la faute à un manque flagrant de personnalité !

Difficile de trancher mais la qualité de l’album et de son interprétation est telle qu’on préfère aisément la première option. Parce que, franchement, on se régale à l’écouter.
Et c’est sûrement là l’essentiel !

Tracklist :

1. Fall of the Cross (4:40)
2. Coven of Darkness (6:00)
3. Realm of the Heretic (3:19)
4. Iron Gates (4:20)
5. Spectre of Rebirth (6:10)
6. Awakened from the Abyss (4:02)
7. Dark Overseer (4:20)

Myspace : http://myspace.com/hellbringeraus
Facebook : http://www.facebook.com/hellbringeraus
BandCamp : http://hellbringer.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green