Communication de nos partenaires

Helioss – Antumbra

Le 18 septembre 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Nicolas Muller : Guitars, Bass, Drum programming
  • DM : Vocals

Style:

Black/Death Symphonique

Date de sortie:

24 Mars 2017

Label:

Apathia Records

Note de la Soilchroniqueuse (Balkiss) : 9/10

Helioss… J’ai eu un gros coup de cœur pour ce groupe lorsque j’ai entendu leur premier EP Confessions ; j’ai aimé leur style et les compos travaillées, brodées de Nicolas Muller, compositeur multitâches. L’homme derrière Helioss ne manque pas d’inspiration. Il sait aussi s’entourer et il est donc accompagné au chant sur Confessions (2010) et le premier opus, The forthcoming Darkness (2012) par Pierre Jourdan-Gassin, œuvrant également à l’époque au sein de Scornforger. J’adore la voix de monsieur Jourdan-Gassin et j’ai vraiment apprécié me plonger corps et âme dans la musique épique de ce duo.
J’attendais forcément avec impatience la suite et je fus ravie lorsqu’enfin en 2015, le second album est annoncé. Ô surprise ! Pierre a laissé sa place… Je me freine, me sens tout de même curieuse, écoute le premier extrait, me rétracte et finalement me décontracte : on sent chez ce nouveau chanteur l’implication et la volonté d’apporter sa touche à Helioss. Ce One with the Sun ne m’a cependant pas laissé une empreinte impérissable comme les deux œuvres précédentes.
Je ne lâche rien, monsieur Muller fait un tel job que je suis toujours friande de découvrir son travail. On sent une progression, indéniablement au fil des années, son perfectionnisme à faire évoluer la prod’ et j’ai confiance en l’avenir de sa musique.

Si toutes les galettes du groupe étaient sorties en toute indépendance, Helioss dégote enfin un label, Apathia Records et se trouve donc armé pour nous délivrer son troisième album et c’est avec un fin plaisir que je pars à la découverte d’Antumbra… Oh P***** !!! Me voilà décoiffée au possible, touchée au plus profond de mon petit cœur, cet opus me secoue ! Les compos sont d’une extrême qualité, les pianos sont tristes et deviennent endiablés, les passages mélancoliques à la guitare acoustique un brin hispanisante, la pluie tombe, les corbeaux hurlent à la mort et la désolation et toujours cette epicness qui ne quitte pas Helioss depuis ses débuts. DM a progressé et maîtrise parfaitement sa voix death/black, le ton et l’ambiance lui vont à ravir !

Fais-toi plaisir en écoutant ‘The World is Ours’

Sincèrement, je te suggère, lecteur, de te mettre Antumbra dans les oreilles et de te laisser porter par cette atmosphère violente et mélancolique à la fois et j’espère que tu comprendras mon affection pour Helioss. Je suis évidemment en attente de leur prochaine progéniture et si ils poursuivent sur cette lancée, il n’y a aucune raison que je sois déçue.

Tracklist :

1. The World is ours
2. Santhara
3. Dernière nuit
4. Forsaken
5. The ninth Hour
6. Bring forth the Rain
7. Drowning in your Light
8. Screaming in Silence
9. Above
10. The Sun is gone
11. Coupables

Facebook : https://www.facebook.com/Heliossband
Bandcamp : https://helioss.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green