Communication de nos partenaires

Hammercult – Built for War

Le 30 juillet 2015 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Elad Manor - Basse
  • Maayan Henik - Batterie
  • Yakir Shochat - Chant
  • Guy Ben David - Guitares
  • Yuval Kramer - Guitares

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

28 août 2015

Label:

SPV / Steamhammer

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Une chose est sûre, eux, ils ne chôment pas !
Formé en 2010, les Israéliens d’Hammercult en sont déjà à leur troisième album full length après l’EP « Rise of the hammer » (2011), et les deux albums « Anthems of the damned » (2012) et l’excellent « Steelcrusher » (2014).
Beau petit chemin parcouru depuis leur victoire à la Metal Battle pour le Wacken de 2011.
Un petit changement de guitariste en passant, l’expérimenté Yuval Kramer (Amaseffer, Dark Serpent, Omb, Reign of the Architect, ex-Prey for Nothing), qui a déjà joué en live avec Hammercult entre 2013 et 2015, prenant la place d’Arie Aranovich dans l’intervalle.

Difficile de savoir si ça vient justement de ce changement de guitariste mais Hammercult semble avoir gagné en puissance et en fluidité à l’écoute de ce « Built for war ».
Le groupe s’est aussi débarrassé de toutes les influences death metal encore présentes lors du précédent album pour nous offrir unthrash metal très rapide, aux influences évidemment old school et chaque morceau, tous autour des trois minutes, semble taillé pour la scène.
Une chose est sûre, cette bourrasque tabasse comme rarement : l’ensemble, s’il n’est pas le plus original de la planète, a le mérite d’être extrêmement cohérent et les quarante minutes pour douze titres passent comme une lettre à la poste !
Hormis l’intro guerrière « From parts unknown » et l’interlude « Ode to Ares » donnant la couleur d’« Altar of pain », chaque titre est une speederie énorme : d’entrée, « Rise of the hammer » met tout le monde d’accord, ça va tabasser un max.

Rythmique ultra speed, riffs acérés, chant aigu et éraillé à la Tony Portaro (Whiplash), ça part de partout et on s’en prend magistralement dans les oreilles.
Et à aucun moment le tempo ne faiblira, même sur des envolées plus rock’n’roll (le proche d’Onkel Tom « Ready to roll » ou le trèsSodom « Raise some Hell »), ou lors de quelques gimmicks proche du folk (« Altar of pain »), chaque titre est une tuerie d’une rapidité et d’une fluidité incroyable.
Ca déboule à vitesse grand V et à la fin de « Road to Hell », on a juste envie de se le recoller une fois de plus !

Les amateurs de speed / thrash vont adorer et risquent fort de se retrouver avec de sérieux problèmes de cervicales après chaque écoute de la galette : inutile de dire qu’en concert, les plus réfractaires aux pogos et autres circle pit ont plutôt intérêt à s’éloigner un brin de la fosse, ça risque de secouer sévère lors de tueries comme « I live for this shit », « Spoils of war », « Raise some Hell », « Let it roar », « Blood and fire », « Road to Hell » ou du bien nommé « Saturday night circle pit fight ».

On vous aura prévenus !

Tracklist :

1. From Parts Unknown (Intro) (1:40)
2. Rise of the Hammer (4:09)
3. I Live for This Shit (3:54)
4. Spoils of War (2:28)
5. Ready to Roll (2:43)
6. Raise Some Hell (3:12)
7. Blackened Blade (3:44)
8. Let It Roar (3:30)
9. Ode to Ares (Interlude) (1:26)
10. Altar of Pain (3:44)
11. Blood and Fire (3:17)
12. Saturday Night Circle Pit Fight (3:15)
13. Road to Hell (3:42)

Site officielhttp://www.hammercult.com/
Facebookhttp://www.facebook.com/hammercult
Myspacehttp://myspace.com/hammercult
Youtube http://www.youtube.com/hammercultmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green