Communication de nos partenaires

Hammer Fight – Profound and profane

Le 7 avril 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Drew Murphy : Chant, Basse
  • Todd Stern : Guitare
  • Dan Higgins : Guitare
  • Justin Spaeth : Batterie

Style:

Speed Thrash Metal

Date de sortie:

25 Mars 2016

Label:

Napalm Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7.5/10

Certains, s’ils avaient un marteau, ils taperaient le jour, la nuit, ils construiraient une ferme, une grange, une barrière… Ce serait le bonheur, quoi. D’autres s’amusent à le lancer sur un terrain herbeux, certains encore le deviennent complètement, marteau (pas tous, heureusement puisque Léonard devient scie…). Et même si d’autres encore s’en tapent, Hammer Fight propose son nouvel album,Profound and Profane.

Et là, pour taper, ça tape ! Ça vous la met bien profond et de manière pas très catholique parfois, le marteau s’abattant sur l’enclume, pour cette heure de Thrash sans tache inspiré par Pantera, Anthrax, Testament et beaucoup Mötörhead.

Si certains tapent sur des bambous et c’est numéro un, le quatuor du New Jersey fait taper le marteau et du pied à une cadence effrénée, sans pour autant taper sur le système, avec son Speed Thrash old school efficace, en particulier avec des morceaux redoutables de dynamisme et de mélodicité comme « Target acquired ». Deuxième album depuis Chug of War – on sent pas du touuuuut la référence – en 2013, on reste dans cette lignée de gros son bien Metal, mais non sans y ajouter de la profondeur… enfin dans la musique, pas dans les textes, hein… Aboyés par un chanteur abonné au haut débit comme au modem 56k, on reste également sur les thématiques standard de fraternité et la Sainte Trinité Sex Drugs and Rock n’ roll, faut pas déconner non plus avec ça… On y retrouve les racines blues bien ricaines, que ce soit dans les soli comme dans le jeu d’acoustique de « Low & broken », très redneck

Bon, petit problème, c’est bien rigolo tout ça mais on en marre tôt d’avoir déjà entendu tous ces riffs, aussi prenant que soit le tempo et le rythme échevelés. C’est le gros point négatif de ce Profound and Profane qui se laisse écouter d’une traite.

Un album rudement puissant qui ne fait pas forcément dans la finesse (eu égard à l’artwork relativement moche… non, très moche) et qui tape lourdement à en faire trembler le sol – voire le la, le si et surtout le ré, totalité générale de l’album – avis partagé par Mjölnir qui ne me donnerait pas Thor (car le Thor tue, on le sait…)

A écouter religieusement en plongeant dans la profondeur d’un décolleté… ou de sa pinte de bière.

Tracklist:
1. Pick up Change (3:10)
2. Target acquired (3:17)
3. Into the Dark (3:44)
4. Good Times in Dark Age (4:05)
5. Gods of Rock n’ roll (4:28)
6. Low & broken (4:06)
7. Private Stock (3:12)
8. The ultimate Sacrifice (4:12)
9. Cell Mates (4:55)
10. West Side Story (2:15)
11. The Crates (4:58)
12. Cult of Conceit (3:28)

Facebook: https://www.facebook.com/HammerFight/
Bandcamp: https://hammerfight.bandcamp.com/
ITunes: https://itunes.apple.com/fr/album/profo … mpt=uo%3D4

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green