Communication de nos partenaires

General Cluster – Greetings from Black Mountains

Le 25 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Dammut – chant
  • Erwan – guitare
  • Julien - guitare
  • Sly - basse
  • Ross - batterie

Style:

Stoner

Date de sortie:

1er Novembre 2017

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Berkaïal) : 8,5/10

Plus de dix ans après leur entrée tonitruante et après 2 EPs de fort belle facture, les montagnards de General Cluster livrent avec Greetings from Black Mountains leur premier véritable album. Véritable hymne à leur Chartreuse d’origine (« Mountains »), l’album fait la part belle aux riffs accrocheurs, croisant influences country et southern rock avec le Stoner énergique qu’on connait aux Grenoblois.

Dès la première écoute, on remarque la belle cohérence de l’ensemble. La mise en place est impeccable, le son dense et gras à souhait tout en conservant une clarté qui tranche avec certaines productions trop compressées ou aux basses trop présentes. On a plaisir à retrouver, au milieu des nouveautés, quelques morceaux bien connus du public régional pour être joués live depuis plusieurs années, comme l’entrainant « No one’s Bitch », cri du cœur d’un groupe qui tient plus que tout à son indépendance, qui ouvre l’album, ou l’emblématique « Let’s go porn ». Parmi les nouveautés, on remarquera notamment « Shield Wall » et son final lourd comme une palette de parpaings et « The Rover » où l’on retrouve ces riffs de pentatonique harmonisés à deux guitares qui sont une des signatures du groupe. La section rythmique formée par Ross et Sly est toujours d’une solidité exemplaire et le chant étonne par sa puissance, encore en progrès par rapport aux précédents essais du groupe – on regrettera simplement que l’accent soit parfois perfectible, mais on est français, m***e.

Bref, un bel album, qui tourne en boucle à la maison depuis sa sortie il y a plus d’un an et que nous nous sommes empressés de chroniquer dès que nous avons réalisé qu’il ne l’avait pas été. En plus, la pochette réalisée par Jo Riou est très belle, ce qui ne gâche rien. Foncez, c’est une valeur sure !

Tracklist :

1. No one’s Bitch
2. The Rover
3. Shield Wall
4. Voices
5. Let’s go porn
6. Mountains
7. Torment Day
8. Five Months

Playlist Bandcamp
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green