Communication de nos partenaires

Framepictures – Remember It

Le 5 août 2010 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Tiago Delgado - Vocals
Artur Jorge - Drums
Helder da Silva - Guitars
Ricardo Drumond - Bass
Mafalda Brogueira – Keyboards

Style:

Prog

Date de sortie:

Mai 2010

Label:

ProgRock Records

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) :

8,5 / 10

« Framepictures » s’est crée en 2004 plus en tant que « réunion de Session members » qu’au sens propre du terme de combo. La communauté musicale tendance Rock progressif prit forme, se lia, s’expérimenta, évolua et se cimenta définitivement avec l’arrivée d’un chanteur issu d’une branche plus Heavy, Tiago Delgado. Shawn Gordon, le boss de ProgRock Records, dénicheur de talents s’il en est bien un, veillait au grain et ne pouvait manquer d’une part de tels talents, et de l’autre de ne pas nous en faire profiter. Halte au cirage de pompes, mais quand on voit l’intérêt de groupes tels les « Nova Orbis, Echoes, Supernal Endgame, Dead Heroes Club », et consorts, que nous fait découvrir le sieur docteur ès Prog… On ne peut qu’en rester interloqué et lui tirer le chapeau bien bas…

Et « Remember It », premier album du groupe nous venant de Porto ne dérogera en aucun cas à ce leitmotiv. Enregistré aux « IM StudioS » à Matosinhos au Portugal, produit par Artur Jorge, mixé par Ivo Magalhães et mastérisé enfin par Jens Bogren (Opeth, Paradise Lost, Symphony X) aux célèbres « Fascination Street Studios » suédois d’Orebro, cette offrande initiale affichera ainsi d’emblée une garantie de qualité de production incontestable.

Un aparté introductif sur la réussite du processus d’enregistrement qui pourrait vous surprendre dans la mesure où la majorité des releases actuelles en sont empreintes, certes. Mais qui doit être mis en parallèle et surtout souligner que « Framepictures » est un groupe de purs et véritables musiciens. Des instrumentistes de talents, des virtuoses qui évoluent dans une dimension diamétralement opposée par exemple à celle du Punk Rock ou connaitre trois accords saturés à plaquer tout en braillant « Oi, oi » comme un damné suffiront pour délivrer un titre. Le maelstrom musical des portugais réussira tout à la fois à allier une puissance d’ensemble sidérante et une finesse auditive faisant ressortir chaque touche instrumentale ciselée. Du grand art, tout viscéralement, à contrario de certains groupes Prog s’égarant dans le conglomérat touffu virant finalement au brouillon parfois rébarbatif sous prétexte de démonstrations techniques…

FramePictures, sur des compositions à tiroirs inhérentes au style, ne perdra jamais en point d’orgue l’agrément mélodique. Les cinq qui s’annoncent influencés par des « Porcupine Tree » et « Planet X », proposent un pur ressac auditif et émotionnel entre Prog Rock Epic et expérimentation Metal moderne. Une oscillation perpétuelle entre envolées de grosses rythmiques et guitares saillantes typiquement Metal et d’ilots de quiétudes et plages plus apaisées ou les lignes organiques et celles de lead sauront entrer en luttes incandescentes ou en dualités ambivalentes. Le tout cimenté par une prestation vocale de haute tenue n’a rien de nouveau en soit bien évidemment, mais la recette est ici maitrisée et délivrée à la perfection.

Un savant et juste dosage entre prouesses techniques et saisissements des mélodicités assénées dont le trident « Remember It » -5 minutes35-, « Call For me » -13 minutes 38-et la fresque de clôture de près de 26 minutes «My Will To Live » sera un panel représentatif de haute volée de potentiel et de maturité. Un titre concis au refrain qui tue et ne vous lâche plus, une track développée entre deux eaux aux consonances subtiles telle son intro majestueuse, et enfin une pure prestation de bravoure Prog d’une demie heure. Trois facettes différentes avec un résultat quasiment similaire; celui d’un agrément auditif « presque » sans retenues.

Presque, car vu la majesté et le développement des compositions proposées, le travail de découverte s’avérera conséquent et le sera peut-être trop pour certains impatients ou speedés du bulbe. La tracklist –d’une heure vingt, excusez du peu !!!-se dévoilera subtilement petit à petit, découvrant inexorablement de nouvelles originalités ciselées de finesses à l’instar du travail de la belle claviste Mafalda Brogueira pouvant aussi aisément distiller des nappages évanescents ambiants contemporains, que des lignes organiques déjantées et typées keyboards des seventies manière « Child In Time »du pourpre profond ou « Doors » sous mescaline… Mais bon je ne vais pas vous mâcher le travail et vous gâcher plus encore le plaisir personnel de la découverte. Concluons donc juste en claironnant que ce premier opus surgi de nulle part est une sacrée réussite. Le meilleur du Prog qui ne pourra que satisfaire ses aficionados, et rebuter ses détracteurs…

Myspace : http://www.myspace.com/framepicturesband

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green