Communication de nos partenaires

Flayed – Monster Man

Le 22 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Renato : Chant
  • Julien : Guitare
  • Rico : Guitare
  • Rafinet : Claviers
  • Charly : Basse
  • JP : Batterie

Style:

Hard Rock 70’s

Date de sortie:

26 octobre 2015

Label:

Klonosphère

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 9/10

Une fois n’étant pas coutume, cette fois-ci je n’irai pas par quatre chemins et appellerait un chat un chat sans passer par les émoluments de la rhétorique sous tous ses effets de style… faisons efficace, allons à l’essentiel, tout comme cet album du jour : Monster Man de Flayed, c’est un putain de bon album, groovy, plein de good vibes positives qui vous collent la pêche ! Un groupe de frenchies (de leur Isère natale) de cette qualité dans ce style particulier de rock, c’est pas courant… Du vintage actualisé sans être une pâle copie de déjà-entendu, c’est pas cool ça ?

Eu égard à l’omniprésence de l’orgue Hammond (mention spéciale au fils spirituel de John Lord aux claviers), il serait aisé de tomber dans la facilité de se contenter de comparer Flayed à un ersatz clonesque de Deep Purple. A tort, ce serait très réducteur : dans ce hard rock teinté heavy metal des 70’s, on décèle un groove typique de la funk, du hard boogie et des racines blues notables, avec quelques touches de prog. En fait, tous ces zicos sont bons dans leur domaine, que ce soit chant, gratte, clavier, basse ou batterie, et cette sensation d’unité donne une énergie implacable à l’ensemble de l’album, un album diversifié mais toujours dynamique, quel que soit le point d’accroche qu’on se fixerait comme repère de « tiens, je connais ça ».

« Release the Fever », morceau d’ouverture, porte un titre de bon aloi, qui met direct dans l’ambiance : vous mettre la fièvre (pendaaaant des heures). Catchy, punchy, groovy sans être cheesy (ouais, parait que pour être hype, faut utiliser des qualificatifs en anglais…), on entre dans la pêche au gros… Une bonne pêche, qui s’ensuit du morceau éponyme, plus dans du shuffle de racines rock n’ roll, avec son très bon solo de guitare peu avant la fin, dans un esprit très hard rock. Un groove funky s’installe ensuite sur « No surrender », avec une impression de Lynyrd Skynyrd en fond, pour s’achever du heavy metal des débuts. « Stanced » sonne heavy metal mais avec une rythmique plus prog, une petite ressemblance avec Dream Theater dans la couleur générale, mais avec une voix granuleuse de la période thrash. « Up above » nous ramène aux racines blues rock US, une vague impression qu’Aerosmith aurait adopté un claviériste. « Novel » ne cache rien de ses influences blues avec une teinte boogie et stoner, mais ici on aurait Phil Anselmo en guest vocal sur un groove à la Pantera. « Unfairly » nous ramène dans un hard rock pêchu des débuts d’AC/DC qui met en joie et donne envie de sauter partout. « Heat of the Sun » serait le morceau qui, dans l’esprit, se rapprocherait le plus de Deep Purple si Sebastian Bach avait été au chant. L’album s’achève sur « Too young for an old Man », avec un groove digne de demander un featuring des Beastie Boys. Je vous passe les détails de post ressenti de Led Zeppelin et Black Sabbath, je vous laisse découvrir par vous-même…

Allez, j’arrête ici les éloges, j’ai quand même un petit reproche à formuler : le son est un peu trop propre parfois, par rapport à cet esprit vintage (ce n’est qu’un avis personnel qui n’entrave en rien le fait que j’aie adoré cet album)… Ah, oui, un deuxième petit reproche… Pourquoi c’est si court ??? Seulement 37 minutes alors qu’on est dans de la pure énergie, c’est frustraaaaant !

Un album que je recommande chaudement à tous, que vous soyez morose ou guilleret, ça ne vous laissera de toute façon pas indifférent ! A écouter sans modération, mais avec Maud et Ration (si vous avez un pote qui s’appelle Ration) pour kiffer avec eux !

Tracklist :
1. Release the Fever (3:35)
2. Monster Man (3:43)
3. No Surrender (4:28)
4. Stanced (3:53)
5. Up above (3:53)
6. Novel (5:29)
7. Unfairly (4:25)
8. Heat of the Sun (4:35)
9. Too young for an old Man (3:49)

Site officiel http://www.flayed-band.com/
Facebookhttps://www.facebook.com/FLAYEDBAND/
Youtubehttps://www.youtube.com/user/backtothegrindstone
Bandcamphttp://flayedband.bandcamp.com/album/monster-man

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green