Communication de nos partenaires

Euterpia – Between Darkness (…)

Le 27 janvier 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Guitare, Chant : Guillaume Guitare : David Batterie : Mickael Bass, Choeurs : Fabien

Style:

Death Metal / Gothique

Date de sortie:

2007

Label:

Auto Production

Après des semaines dans ma chaîne Hi-Fi, il était temps que je m’attelle à la chronique de cette petite galette intitulée Between Darkness and Light, autoproduite par ce groupe qu’on appelle Euterpia, originaire du Nord de la France.

Ca commence bien, déjà, l’artwork me plaît. Sobre mais efficace, qui suggère une ambiance plutôt sombre et mystérieuse…

Effectivement, l’opus de la formation est tout à l’image de la pochette, mais également du titre… Tout se joue ici dans l’alternance de moments plutôt planants et d’autres beaucoup plus brutaux. Tout est pourtant fait en finesse, et l’ensemble se fond dans une musique cohérente qui transporte l’auditeur dans un monde inconnu, aux confins de la tristesse, de la violence, et peut-être même de la perdition?

On a affaire ici à des instruments bien en place et donc des musiciens qui maîtrisent leur art. C’est carré, les changements de rythme sont perceptibles et « passent » très bien, rien à redire de ce côté-là.

Quant à la voix, qui oscille entre un chant death et clair, elle tire également bien son épingle du jeu (enfin, le chanteur, vous m’aurez comprise!). A titre personnel et étant très tatillonne sur la question du chant, je regretterai toutefois un petit manque de « profondeur » dans la voix claire, qui se fait trop ténue (trop timide?). Autant les passages death sont très bien maîtrisés, autant les passages plus mélodiques gagneraient beaucoup à être interprétés avec une voix ayant plus de puissance… Mais une fois de plus, ce n’est là qu’une question de goûts personnels!

Les morceaux sont d’une longueur assez conséquente, et l’auditrice attentive que je suis a donc bien le temps de saisir toute la puissance contenue dans la galette, qui fait la bagatelle d’une petite heure pour seulement huit titres… Ce qui n’est pas pour me déplaire, les « morceaux fleuves » (sans aucune connotation péjorative!) me faisant parfois beaucoup plus « voyager » qu’un titre d’une longueur plus « conventionnelle » (le terme n’est pas très approprié, mais qu’à cela ne tienne)…

Me voilà arrivée à la fin de ma chronique, j’ajouterai en forme de « conclusion » que Between Darkness and Light est un opus sur lequel on gagne beaucoup à se pencher, agréable à l’écoute, sans fioritures et prometteur.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green