Communication de nos partenaires

Dunkelnacht – Atheist Dezekration

Le 28 octobre 2010 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Heimdall : Guitare, Prog Batterie
Alkhemohr : Basse, Choeurs
Exp:/13 : Chant

Style:

Black Metal

Date de sortie:

11 Septembre 2010

Label:

M & O Music

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 7 / 10

La lumière incandescente du Black Metal, telle une comète furtive, ne nous parvient plus que par bribes tant les hordes de papillons de nuits attirés frénétiquement par sa chaleur porteuse nous masquent son essence première et profonde. Sans vouloir viscéralement intégrer la caste quasi religieuse des sycophantes invétérés, dénoncer le fait que bon nombre de combos aient essayé de surfer sur la vague porteuse des bruleurs d’églises n’est certainement pas en soi une hérésie. Plus que de véracité profonde et appartenance à un courant engendré par une foi inébranlable (second degré !), grande en soi était la tentation pour s’extraire de l’obscurité de la multitude de la scène Metal, de céder à la tentation. Faisant fi des vérités ancestrales et historiques qualifiés en dogmes sectaires, nos insectes se ruèrent en masse et sans répit sur le Graal qui de quête devint un bucher des vanités puis une véritable bouse estivale couverte d’œstres vertes. Dont acte.

Reste donc à savoir si la source d’agrément est définitivement tarie ou si tel le Nimloth du Gondor, une once de vie reste présente en son essence profonde. Quand les forces du Mordor auront été vaincues, le Black Metal retrouvera t’il une seconde vie flamboyante et refleurira t’il comme l’arbre de Minas Tirith ? Rien est moins sur cependant car en l’état actuel l’œil de Sauron veille au grain en complaisant les sommités originelles soldatesques dans leurs itérations rébarbatives d’une part. Et de l’autre en étouffant les velléités fougueuses mais sans lendemains des nouveaux venus. Dans ce magma refroidi se posera donc de prime abord une question existentielle, Dunkelnacht serait-t-il un descendant d’Isildur ? Cette nuit sombre teutonne aurait elle les qualités intrinsèques pour, comme Aragorn, percer le voile obscure et libérer la lumière ? Ou comme les âmes errantes des gobelins et uruk-hais les lillois se contenteront-ils d’arpenter la face sombre de la force obscure ? Dont mention.

Pour résumer la genèse de Dunkelnacht, sachez que le groupe fut formé en 2004 par Heimdall, guitariste programmateur, et que le line-up évolua un tant soi peu jusqu’à la sortie chez M & o Music de ce premier album « Atheist Dezekration ». Durant ce laps de temps, la musicalité du combo évolua d’un Dark ambient vers un Black Metal couillu ou la religion est la source d’inspiration de lyrics dans la langue de Molière. Des démos,« The Old Recording » ; des démos/albums, « Das Leiden Für Die Ewigkeit » « Gjennom Tidene Til Døde Guder », des splits, avec entre autres Mass Grave et Shadowdream ; autant dire que les lillois ont murement rôdé leur musicalité sans néanmoins batifoler tous azimuts. Néanmoins, cette explication de gravure vous éclairera d’emblée sur la maturité de l’opus.

Cette dernière, arguant d’un professionnalisme certains, sera un des points forts d’un ensemble qui n’évitera malheureusement que rarement les caciques et poncifs du genre : Du Black traditionnel certes, mais à la production résolument moderne, et évoluant quelques parts entre un « Whore » à la Mayhem et un « Panzer division » Mardukien. Du pur sang donc, mais qui déjà tellement remis sur l’ouvrage par des pléthores de bandes, risque d’en laisser bon nombre d’adeptes exsangues. Ces derniers vampirisés par une « Twilight » surdimensionnée et surpeuplée leur préféreront des Agathodaimon ou des Akroma sortant des veines tranchées depuis si longtemps. Pourtant, Dunkelnacht séduit d’emblée avec un « Oligarchislamisme » imparable et conquérant : Une bonne baffe à travers la G….. D’entrée comme on les aime. Tout au taquet, chant criard et éraillé à souhait, mélodicité saisissante, changement rythmique, lead accrocheuse et décapante, mitraille de futs à gogo… Tous les ingrédients du style sont réunis à bon escient et concoctés en feu d’artifice démoniaque, et même la boite à rythmes usitée ne gâchera pas (ici !) notre plaisir maléfique.

Le problème sera juste que cet Ent ne masquera en aucun cas une forêt de Fangorn riche, abondante, mystique ; mais plutôt une pépinière d’arbres semblables. « The Nailed Wings Of Zionism » annoncera cette tendance de linéarité qu’assoira définitivement l’ « Etau chrétien » suivant. Une constante qui s’avérera majoritaire et aura un effet pervers chez les rétifs au surdosage continu de testostérones. A vouloir continuellement faire plier sous le poids du joug, des pals et des fers l’attelage satanique lancé à un rythme échevelé… L’auditeur décroche. « Errare Humanum Est », incontestablement, et la perfection n’est pas en ce bas monde, soit. Il n’empêchera que ce titre tout comme un concis « Klaustro » auront du mal à vous captiver outre mesure. Inversement, et pour ne pas que vous croyiez que le tableau est d’une réelle et totale noirceur les plages restantes auront plus d’atouts, sans magie elfique cependant. Ainsi, la dualité de chant sur le titre éponyme à l’opus se voudra elle beaucoup plus convaincante, tout comme un martial progressif « In The Halls Of Tortured Idols » et plus encore un « How To Build A New Burning Head Messiah » ou lignes de lead insidieuses et samples féminins blasphématoires apporteront une nouvelle dimension à l’édifice structurel de Dunkelnacht.

Un bilan mitigé au final avec un ciel des terres du milieu assez indécis. Les férus et inconditionnels du Black Metal des années quatre vingt dix y trouveront matière à satisfaction sans aller jusqu’à uriner dans le bénitier. Quand aux autres, le choix entre l’immortalité d’Arwen et une véritable vie humaine éphémère ne se posera même pas. Un premier jet labélisé intéressant, mais à la saveur trop unique et parcimonieuse pour emporter une adhésion totale et sans retenues… Maintenant, n’étant pas Gandalf le Blanc et mes écrits n’engageant que mes gouts et couleurs…La guerre des deux tours peut commencer !!!

Myspace : http://www.myspace.com/atheistdezekration

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green