Communication de nos partenaires

Drawers – Drawers

Le 5 mars 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Niko Bastide - Chant
  • Olivier Lolmède - Batterie
  • Jérémie Ruiz - Basse
  • Alexandre Berenguer - Guitare
  • Laurent Bringer - Guitare

Style:

Sludge Metal

Date de sortie:

Février 2014

Label:

Kaotoxin Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):6,5/10

 

 
Le Sludge Metal, voilà un style bien vaste. Un espèce de fourre tout où on y met les groupes que l’on n’arrive pas à définir… Une base de Metal mais loin quand même du Heavy, un côté brouillon et agressif presque Punk, un chant souvent lourd mais on est pas encore dans le Hardcore non plus… Le Sludge est peu être le chaînon manquant de l’évolution du Metal vers les trucs en Core… On y retrouve, pour n’en citer que quelques-uns, les groupes Down, Crowbar et Kingdom Of Sorrow, voilà de quoi vous faire une idée.

Ce style est de plus en plus connu et apprécié dans nos contrés, les nombreuses venues de Sir Anselmo au Hellfest y sont peut être pour quelque chose.

Drawers est une formation toulousaine existant depuis 2007. Elle sort un premier opus « All Is One » en 2011, permettant au public de se faire une idée du style. Les retours obtenus sur cet album sont plutôt positifs et encourageants, voilà pourquoi en ce début d’année 2014 Drawers signe chez Kaotoxin Records pour sont deuxième opus éponyme.

Le groupe arrive avec ce second essai à se démarquer en proposant une musique plus énergique et électrique « Bleak » avec un tempo assez rapide histoire de donner une nouvelle force et un souffle de vitesse au style. Mais rassurez-vous la composante dominante est bien le Sludge gras et lourd au chant hurlé agressif avec des guitares plus que saturées « Once and for All » ; une ambiance sombre et lugubre .

Le point fort de cet album est donc de varier les plaisirs en proposant de nombreuses variantes de tempo, comme sur « Take Stock », qui commence de façon très sombre, pour passer ensuite à des couplets au tempo plus rapide, un chant presque entraînant, tout cela pour revenir ensuite au côté obscur de la force sur des passages instrumentaux où la basse sait se faire entendre… Un mélange d’ambiances très angoissant, on se demande toujours quand est-ce que Drawers va péter… Un peu comme dans les vieux films d’horreur, on sait que l’héroïne va se faire butter, mais pas encore comment…

Un côté assez original qui permet à Drawers de cibler un public plus large grâce à une accroche supplémentaire, avec « Drawers », les toulousains se sont libérés de leurs influences et montrent aux grand jour ce qu’ils ont dans le ventre.

 

Facebook:https://www.facebook.com/drawerskvlt

Sitehttp://drawerskvlt.bandcamp.com/

 

1. Once and for All 03:59
2. Mourning 03:54
3. It’s All About Love 03:17
4. Bleak 04:17
5. Take Stock 02:28
6. Shadow Dancers 04:14
7. Words 04:36
8. Détour 03:46

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green