Communication de nos partenaires

Demonical – Black flesh redemption

Le 30 avril 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Martin Schulman - Basse / Sverker "Widda" Widgren - Chant / Daniel Gustavsson - Guitares / Ämir Batar - Batterie / Johan Haglund - Guitares.

Style:

Death metal

Date de sortie:

24 avril 2015

Label:

Agonia records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

L’air de rien, Demonical, formé en 2006 par le bassiste de Centinex Martin Schulman, rejoint deux ans plus tard par le chanteur du même groupe Sverker ‘Widda’ Widgren, continue son petit bonhomme de chemin avec cet EP « Black Flesh Redemption », qui fait suite à l’excellent album « Darkness Unbound » sorti en 2013.
Un split 7’ (« European Deathcharge ») avec Nunslaughter en 2014 reprenant chacun un titre de Discharge et la machine repart !

En quatre albums et trois splits, Demonical continue de perpétuer son Death Metal teinté avec du ‘made in Göteborg’ aux forts relents des premiers Entombed, Grave ou Dismember.
Bref, l’horloge Demonical semble s’être arrêtée en 1993 tellement on se retrouve en plein dans le son qui a fait le succès d’un certain « Left Hand Path ».
Et sur ces quatre titres, tout y est !
Le chant caverneux de Widda, à peine plus haineux que celui de Lars-Göran Petrov, ne laisse la place à aucun compromis : sur des instruments sous-accordés, encore une fois comme à l’époque, Demonical nous balance une purée malsaine et putride du meilleur effet !
Quatre titres, que des bombes !
Bien aidé par des musiciens aguerris (un des guitaristes et le batteur venant de Crawl et Tormention, l’autre gratteux de Ikhon et Spasmodic, quatre groupes aimant la finesse death metallique) et fort d’une production aux petits oignons par le groupe une nouvelle fois aux Wing Studios appartenant à Widda, l’EP nous envoie trois baffes implacables brutales à souhait : « Cursed Liberation », l’incroyable « Drowned In Flames » et l’impressionnant « To Become The Weapon » avec un break reprenant un court instant la « Marche funèbre » de Chopin version Death Metal.
L’autre morceau (en troisième position dans l’EP) est beaucoup plus lourd, le suffocant « Throne Of Perdition » qui nous balance six minutes oppressantes plus proches d’un Asphyx ou d’un Hypocrisy.

Si cet EP est annonciateur d’un prochain album à venir, il est carrément prometteur et risque bien de propulser définitivement Demonical au Panthéon des groupes de Death Metal !

Et, pour le coup, c’est tout le mal qu’on leur souhaite !

Tracklist :

1. Cursed Liberation (4’14)
2. Drown in Flames (3’28)
3. Throne of Perdition (6’23)
4. To Become the Weapon (3’10)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green