Communication de nos partenaires

Cool Cavemen – Multipolar

Le 24 janvier 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


vince : chant Steve Canett : Guitare Guiguit' : Basse Jimy Wong : Batterie Tomasito : Saxophone

Style:

Groovy hard rock multipolaire

Date de sortie:

28 fevrier 2008

Label:

Pervade Production

L’ouverture d’esprit, dit on, est essentielle, c’est ainsi qu’à Soil, on ne traite pas systématiquement de gros métalleux déchainés, non ! Preuve est faite avec ce Multipolar des plus étonnants, qu’est ce donc ? << C’est du groovy rock papa ! >> M’enfin le therme est très réducteur de la musique que sortent les Cool Cavemen, ces 5 joyeux musiciens possèdent un grand panel de styles. Cette heureuse bande formée en 2004 réuni les 5 artistes présents (appellons les par leurs pseudos) : Vince au chant, Guiguit’ à la basse, Steve Canett à la gratte, Wong Jimy aux drums ainsi que Tomasito au saxo, et ça c’est du beau !

Quand on entend pour la première piste les doublages d’une poignée de personnage des Simpsons, on ne s’attend pas à un album bien sérieux, c’est la première impression qui prend le dessus, dans un univers aussi barré que celui des Cavemen on a du mal à s’y retrouver, chaque morceau repose sur une spécialité que les dingos emploient à merveille, on peut tout autant tomber sur des titres jazzy qui nous font danser la polka sur la table du salon que sur des morceaux bien plus rock entrainants. Mais quel groupe pourrait donc mélanger autant de style sans se prendre au sérieux et en véhiculant une atmosphere fofolle au point qu’on en rigolerait ? Quel est le but d’une telle manoeuvre ? Je laisse la réponse à l’auteur :

« Objectif : faire groOover le Public ! Avec une ouverture musicale de la taille d’un trou noir intergalactique, nous aspirons tous les styles passant à moins de 17 mètres. Cet avantage sidérant et sidéral nous permet de fusionner les genres pour que l’attraction soit si forte que le public se démultiplie à chaque concert. »

Ben nous sommes bien tombés sur une bande de rigolos qui ont du talent au bout des doigts, nous avons là la preuve que mélanger un humour délirant et de la musique fait bon ménage. Il en est meme inutile de citer les titres coupables, l’album est une généralité de trippes mises en musique qui nous font hocher de la tete et gesticuler frénétiquement chaque membre du corps. Les wah wah intempestifs, la basse mise en avant qui décalque la batterie, le saxophone qui nous fait vibrer en accompagnant les doux accords de la guitare de Steve Canett, tout cet ensemble mélodieux rend l’album bien festif et tellement agréable à écouter, ça « c’est la musique de sauvage !! ». Et ce n’est pas l’accent anglais très français ainsi que la voix parfois fébrile de Vince qui gachera cette mine enfouie de trésors et de surprises à la chaine. Bien au contraire ! Ce chant qui ne trouve pas toujours la bonne voie (ahah), rend le charme des musiques encore plus intense et donne tout un aspect completement dingue.

Lyriquement, les hommes cool des grottes ne sont pas non plus très sérieux, quelques titres déjà affublés d’une certaine ambiance musicale sont encore réhaussés par le theme choisi (tout spécialement /j’préfere que c’est mieux/ bien français dans les paroles). Vraiment cet album est une sorte de cave où l’on trouve de tout, des choses importantes et rares, des objets de valeurs inestimables, un sorte de capharnaum musical fourmillant et grouillant de surprises frénétiques et ingénieuses.

<< Hé je crois qu’on a oublié le vieux sur le trottoir!!>>

Effectivement, j’ai zappé de parler d’une piste à la fois importante pour l’atmosphere détendue du groupe mais inutile pour le CD, et pourtant en l’ayant écouté on ne peut plus s’en passer de ce /Surrénaliste/. Cette chanson qui dépasse le seuil des 15 minutes (Ce n’est qu’un point de vue), est composée de 3 parties, la premiere qui semble etre une synthese de l’album, on reprend quelques bribes des titres précédents et on les mixe de façon à ne plus les reconnaitre, on saupoudre avec des paroles insensées et après cela on obtient du son digeste bien dans cette fameuse ambiance « wah-wah ». La plus longue partie de l’album est en fait une sorte de foutage de gueule historique, un vide intersidérale de plus de 5 minutes qui conclue finalement par la voix excitée d’Homer Simpson nous annonçant la bonne nouvelle : << Y a une surprise dans le CD >>.
Et on enchaine par un trip indescriptible dont cette bande de surdingues semble bien s’amuser, tout y passe !! Partie de choeurs traduite dans plusieurs langues, parodie du rap, paroles totalement décalées  » C’est mieux de rester chez vous à manger des raviolis « , un chant Russe ou meme le fameux Cool Carmen joué au Saxophone …. C’est ridicule et pourtant c’en est drole, on ne peut pas écouter cette piste sans un certain sourire.

« C’qui est fou sur cet album, c’est qu’il est bien ». Et c’est tellement vrai ! C’est pourtant de la musique à des lieues de ce que j’écoute actuellement ! Rajoutez à tout ce que j’ai pu étaler dans ce texte un excellent mixage dont les basses nous chatouillent les oreilles ainsi qu’une grande fraicheur et vous obtenez une note très élevée pour un Multipolar qui porte à merveille son nom.

<< Oouuuh c’était vachement bien ! Ben quoi ya plus rien ?! >>

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green