Communication de nos partenaires

Cauldron – In Ruin

Le 17 février 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Myles Deck: Batterie
  • Jason "Decay" Junop : Chant, Basse
  • Ian"Chains" Kilpatrick : Guitare

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

Janvier 2016

Label:

High Roller Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 7/10

Un bon petit déluge de Heavy Metal vous tente?

Cauldron est une formation canadienne qui a beaucoup fait parler d’elle lors de la sortie de son premier album ‘Chained to the Nite‘ en 2009. Cette parution a en effet mis Cauldron sur le devant de la scène Revival Of True Fuckin’ Heavy Metal Of Your Mother….. Oui bon c’est vrai, c’est pas vraiment le nom officiel de la scène, mais à force de donner des noms à tout-va, on s’y perd un peu et je trouvais celui-là assez sympathique non ? Cauldron en effet nous balance un Heavy Metal Old School de très grande qualité. Les deux albums suivants continuent d’enfoncer le clou, un très bon ‘Burning Fortune‘ en 2011 suivi de ‘Tomorrow’s Lost‘ en 2012. On a donc vraiment hâte de savoir ce que nous réserve ce ‘In Ruin‘ qui aura mis quatre longues années à sortir.

Hé bien mes cocos on n’est pas déçu. Du bon Heavy qui frappe là où ça fait mal. Sur ce ‘In Ruins‘ règne une ambiance assez sombre, on se rapproche légèrement d’un Thrash, il faut dire que le rythme martelé par Myles Deck est très fort et le tempo est plus marqué qu’à son habitude, prenez-vous dans les dents un « Empress ». Il ne manquerait que quelques montées dans les aigus de la part de Jason Decay Junop pour rentrer pleinement dans le « vif ».

On en attendait beaucoup de ce Cauldron, il faut dire qu’il n’y a pas si longtemps on voyait la formation reprendre le devant de la scène Heavy, après quatre années sans production le groupe n’a pas le droit à l’erreur il doit taper fort, très fort et laisser une marque ineffaçable, une empreinte qui doit rester à vie…

Avec des riffs comme ceux de « Come Not Here » le groupe n’en est pas si loin, c’est lourd, sombre et avec de belles passes instrumentales. Cauldron se rapproche d’un Runing Wild bien que sans avoir la fougue des pirates, on pense aussi part moment à du Sodom pour la partie rythmique, mais on a remplacé les graviers part de la vaseline. Le groupe a donc traversé le Rhin et nous propose une musique plus lourde et plus forte et ce n’est pas un « Santa Mira » qui vous dira le contraire. Le seul passage où Cauldron retraverse l’Atlantique est pour l’introduction de « Corridors of Dust » qu’un certain Metallica n’aurait pas renié.

Ce ‘In Ruins‘ est une très bon opus qui renforce nos convictions, il s’écoute d’une traite et fait du bien part là où il passe. Mais ce n’est pas l’album de l’année non plus. Il manque quand même un peu de fraîcheur, ce moment où l’on a envie de hurler aussi fort que le chanteur et headbanguer au même rythme que le batteur frappe ces fûts. Il manque un brin de folie. Mais il ne faut pas jeter la pierre à Cauldron qui a fait un très beau travail, vous pouvez être sûrs que sur scène l’élément manquant à cet album sera présent, il suffit de voir le peu disponible sur Youtube pour se conforter dans l’idée d’aller voir la formation dès qu’elle passera par chez vous.

 

Tracklist :

1. No Return / In Ruin
2. Empress
3. Burning at Both Ends
4. Hold Your Fire
5. Come Not Here
6. Santa Mira
7. Corridors of Dust
8. Delusive Serenade
9. Outrance

https://www.facebook.com/CAULDRONmetal
http://cauldronmetal.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green