Communication de nos partenaires

BullRun – Dark Amber

Le 10 septembre 2017 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Rémy Gohard - Basse, Chant
  • Gaël Berton - Guitares
  • Mark Dezafit - Batterie

Style:

Hard Rock/Heavy Metal

Date de sortie:

15 Avril 2017

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

La vache, quelle énergie ! Vous aimez le rock n’ roll bien speedé qui tabasse sévère, combinant la puissance du Heavy Metal et (parfois) la furie du Thrash ? Alors il va falloir coller une oreille plus qu’attentive sur le nouvel EP six titres des parisiens de BullRun.

Formé en 2011, le trio balance un premier album éponyme en 2014 pour revenir en force avec ses six titres survitaminés et bourrés tant d’énergie positive que de bonne humeur. Les gaillards nous balancent une musique de folie, aux origines marquées par Metallica, Motörhead et une foultitude d’influences bien senties pour en faire un produit fini remarquable qui foutra un bordel du feu de Dieu en concert.

D’entrée, “The Devil in me” pose les jalons : une intro à la guitare acoustique fait croire que les mecs vont se la jouer rock sudiste ou stoner, mais dès qu’ils envoient la purée, c’est de la folie furieuse.
Un chant à la James Hetfield, une musique Motörheadienne, des relents punk, une activité incessante, un refrain à rechanter sous la douche dès la première écoute : BullRun ne s’embarrasse pas de superflu, c’est direct, in your face, aussi soudain qu’un direct en pleine poire. D’entrée, une invitation à pogotter, à secouer la tête, à taper du pied, à balancer des coups de tronche dans tout ce qui gesticule (pas de rime), à regarder sur l’agenda du groupe leur prochain concert dans le coin.

Mais ne pas croire que toute la qualité du groupe se situe dans le premier titre. Ben non, j’t’en foutrais, ce serait trop simple ! “She’s coming”, un rien moins brutal mais avec tout autant d’énergie, confirme le bien qu’on pouvait penser avec le premier morceau. On est sur les mêmes bases, on sent qu’on va passer un pur moment de rock n’roll !
“Faster than Light” débute avec quelques riffs carrés, une basse bien vrombissante pour un morceau au hard rock plus calme, au refrain une nouvelle fois bien senti, accompagné de chœurs entraînants.
C’est à l’écoute du titre suivant “Highway Glory”, parti sur un speed que n’aurait pas renié Motörhead, qu’on s’aperçoit que “Faster than Light” n’a servi qu’à nous laisser respirer un brin. “Highway Glory”, titre plus classique avec son refrain répétitif, est l’archétype du futur hymne du groupe, celui qui passe bien en concert et qui amènera autant son lot de pogos furieux que de refrains repris à tue-tête par un public qu’on imagine aisément conquis.
“Burn” revient sur un rythme plus proche de “Faster than Light” avec une nouvelle fois un refrain facilement mémorisable.
Plus punk, “Dark Amber” termine l’EP avec une nouvelle déflagration sonore overspeedée et clôt surtout en beauté 25 minutes d’un EP qui fait l’effet d’un TGV bourré de TNT qui vous passe impitoyablement sur le corps.

Très franchement, BullRun nous offre une déflagration sonore de folie à côté de laquelle il serait très con de passer… On vous aura prévenus !

Tracklist :

01. The Devil in me (3’55)
02. She’s coming (3’39)
03. Faster than Light (4’01)
04. Highway Glory (3’41)
05. Burn (5’09)
06. Dark Amber (4’02)

Site officiel : http://www.bullrunofficial.com/
Soundcloud : https://soundcloud.com/bullrun-official
Facebook : https://www.facebook.com/BullRunOfficial
Bandcamp : https://bullrunofficial.bandcamp.com/releases

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green