Communication de nos partenaires

Black Viper – Hellions of Fire

Le 14 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Cato Stormoen - Batterie
  • Arild Myren Torp - Guitares
  • Salvador Armijo - Chant
  • Kato Marchant - Basse

Style:

Heavy/Speed Metal

Date de sortie:

14 Septembre 2018

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Ça arrive régulièrement : quand des membres de groupes de Metal extrême se réunissent pour en former un de Metal old school, ça donne souvent quelque chose de bien. Avec Black Viper, ça ne déroge pas à la règle : Cato “Sadomancer” Stormoen, batteur/guitariste (?) de Deathhammer et de Conflagration (ex-Black Magic), le guitariste Arild Myren Torp (Nekromantheon, Obliteration), les deux rejoints en 2015 par le chanteur Salvador Armijo puis en 2017 par le bassiste Kato Marchant (Evoke) nous proposent une petite tuerie de Heavy/Speed Metal puisée dans les racines du genre de la première partie des années 80.

En sept titres – dont trois issus de la démo Storming with Vengeance de 2016 – parfois très longs, Black Viper nous fait headbanguer non-stop pendant plus de trois quart d’heure sur des rythmiques (très) rapides sur lesquelles se greffent des riffs assassins et un chant aigu rageur. Clairement, les adorateurs de Savage Grace, Agent Steel, Omen, Nasty Savage, Exciter voire Razor vont s’y retrouver, ressentant les mêmes sensations que lors des écoutes des albums des jeunots comme Armory, Evil Invaders, Enforcer ou Ranger.

Inutile de s’attendre à de la finesse ou à un quelconque moment de calme mais plutôt de folie furieuse passéiste au possible qui respire franchement l’urgence et l’envie d’en découdre. L’ensemble est d’une belle précision et les titres, malgré des longueurs dépassant les sept, huit, voire même dix minutes, passent comme une lettre à la poste, grâce à des breaks bien sentis et des changements de rythmes à nous décervicaliser de façon définitive : il suffit de s’écouter le long “Quest for Power/The Fountain of Might”, qui regorge à lui tout seul de toutes les qualités de l’album, pour en être convaincu. Alternance de passage rapides avec des mid-tempo bien lourds, n’hésitant pas à lorgner du côté du Hard Rock lors d’un break : Black Viper s’y entend pour nous balancer une foultitude d’influences qui faisaient rage dans la première moitié des eighties. En deux mots : ça tue !

High Roller Records, décidément dénicheurs de vrais talents en matière de Metal old school, a eu le nez creux en signant Black Viper qui nous sort un monstre de brulot de Speed Metal. Les nostalgiques comprendront…

Tracklist :

1. Intro/Hellions of Fire (7:21)
2. Metal Blitzkrieg (4:38)
3. Quest for Power/The Fountain of Might (10:25)
4. Storming with Vengeance (5:40)
5. Suspiria (4:48)
6. Freedom’s Reign (6:13)
7. Nightmare Mausoleum (The Sleeper must awaken) (8:38)

Playlist Bandcamp
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green