Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Géraldine Gadaut: Chant
Flavien Morel: Claviers
Jérémie Heyms: Guitares
Jean-Gabriel Boccarelli: Basse
Nicolas Adam: Batterie

Style:

Sympho/Heavy

Date de sortie:

17 Février 2011

Label:

Season of Mist

Note de la Soilchroniqueuse (Vani): 9/10

 

 

Aux premières notes de cet album, juste un mot m’est venu à l’esprit : « Wow. »
L’avantage avec BS, c’est qu’ils ont un style de Sympho qui leur est bien propre. L’alliance entre gunts et voix claire rend à merveille, mais il faut avouer que la jolie voix cristalline de Jay n’y est pas pour rien!

Des influences très « Heroic Fantasy » se dégagent de ces titres, belle surprise. Les sonorités Doom sur certains titres (comme « Falling in Sin« ) sont très appréciables également…

Bon, on va pas se voiler la face : j’ai apprécié beaucoup d’éléments dans cet album, notamment les sonorités Heavy, beaux riffs et mélodies entrainantes. A mon humble avis, il y a là un réel potentiel de composition.
Dans « Start front Sratch« , rien n’est plat, rien n’est fade. C’est réellement de la grande cuisine!!
Jay sait moduler sa voix en fonction de l’ambiance des chansons, nous passons de voix claires et lyriques a des voix plus sombres, maléfiques à la Sharon. (cf : « Edge of Insanity« ). Belle performance en tout cas.

Toujours dans « Edge of Insanity« , la diversité des registres se fait entendre. On passe des riffs avec distorsion, du gros son à des passages acoustiques très sympathiques musicalement parlant.

Le groupe sait être Metal (dans le sens d’énergique, Heavy) et doux, profond.
Les mélodies sont entrainantes, les textes joliment écrits : bien sombres comme je les aime.
Certes c’est du Sympho, mais l’on s’éloigne de certains clichés propres au style.
Nous avons là de belles rythmiques bien Heavy, loin de la « soupe pop » proposée par certains groupes de Sympho pourtant bien plus connus…

Parlons maintenant du titre « Falling in Sin« . J’ai choisi de faire un focus sur celui-ci car j’en suis un peu tombée amoureuse.
A cette écoute, nous entrons littéralement dans un autres monde avec un début Doom, fantastique qui nous rappelle encore un univers Heroic Fantasy.
Les sonorités sont sombres et mélancoliques, magnifique.
Les powerchords nous donnent une réelle sensation d’envol, le tout saupoudré de riffs entrainants. Et tout ca rien que pour l’intro.
La voix de Jay l’enchanteresse vient nous tirer de nos rêveries, et habille vraiment ces mélodies.

On passe à des sonorités plus psyché avec « Stranger Me« , titre plus calme mais qui n’en est pas moins beau.
Les choeurs habillent joliment la mélodie, donnant au titre des allures légèrement médiévales.

Pour en venir aux sujets abordés dans les chansons, certaines paroles m’ont touchée. « My so called friends » notamment, traitant des amitiés déçues et de moments passés… Traitant de cette mélancolie que nous avons tous connue, à un moment ou à un autre.

« You call me friend, is it the way you see me (…)
All the things we’ve lost, all the things we’ve done
It’s not love, it’s not hate it’s not a favor »

J’ai surement apprécié le groupe pour la simple raison qu’il me rappelle Within Temptation à l’ancienne époque, l’époque Doom et mystérieuse… Mais Benighted a su innover, apporter leur touche personnelle.

Alors oui, je m’avance peut-être mais je pense que BS peut désormais être comparé aux plus grands.
Et a la lecture d’autres chroniques, et d’avis généraux je pense que je ne suis pas la seule.

Que dire pour finir cette chronique… On croit en vous les gars (enfin, les gars et la belle Jay!). Merci pour ces belles compos et battez-vous encore car vous méritez le mieux. Voilà qui est dit.

 

Myspace: http://www.myspace.com/benightedsoul

Site Officiel: http://www.benightedsoul.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green