Communication de nos partenaires

Barb Wire Dolls – Desperate

Le 24 août 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Isis Queen - Chant
  • Pyn Doll - Guitares
  • Krash Doll - Batterie
  • Iriel Blaque - Basse
  • Remmington - Guitares

Style:

Punk rock

Date de sortie:

22 juillet 2016

Label:

UDR Music / Motörhead Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

A la base de Grèce, c’est à Los Angeles, où ils ont écumé des salles mythiques comme le Roxy ou le Whisky a Go Go, que le quintet Barb Wire Dolls se sont faits remarquer par pas moins que Tom Zutaut (A&R de Guns N’Roses, Mötley Crüe, The Stone Roses…) avec qui ils enregistrent deux EPs en autoproduction qui ressortent par la suite sur l’album « Fuck the Pussies » (2011)

Gros croisement entre le metal, le punk de 1977 et la vague grunge, Barb Wire Dolls nous balance pour cet été une pure bombe atomique bourrée d’énergie avec ce « Desperate » de dix morceaux pour autant de cures de vitamines.
Avec sa chanteuse toute en énergie pure, sorte de croisement entre Patti Smith et un Johnny Rotten en jupons, Barb Wire Dolls nous refourgue en dix titres un condensé d’électricité et de sueur qui hume bon les concerts au CBGB, la sauvagerie du punk de Papa, l’anarchie tout azimut, le pogo effréné, l’indécence d’un Nirvana et c’est tout naturellement que le groupe s’est retrouvé à jouer avec autant d’artistes et groupes divers et variés comme Green Day, New York Dolls, Blondie, Cheap Trick, The Damned, Joan Jett, GBH, Sham 69, Discharge, Cockney Rejects, Status Quo, 999, Candlebox, UK Subs, Mushroomhead, Jello Biafra, NOFX (merci la bio).
En 2012, « Slit » voit le jour, produit par monsieur Steve Albini (Nirvana, Pixies, PJ Harvey… s’il vous plait), avant de se faire quelques centaines de concerts et festivals en Europe !

C’est en 2015 que Lemmy Kilmister décide de les signer sur son label Motörhead Music pour ce petit nouveau « Desperate » produit par Jay Baumgardner (Bush, Evanescence, Lacuna Coil).
Les compos sont crues, directes et Isis Queen y mêle tant sa hargne que sa sensualité de main de maîtresse !
Sorte de partouze entre Iggy Pop, les Sex Pistols, les Ramones ou autres Misfits en sont les invités, la musique de Barb Wire Dolls passe comme une lettre à la poste, ou comme papa dans maman.

Comme dit plus haut, rien à jeter sur les dix titres : si on nage en terrain connu où il est inutile de chercher une quelconque surprise – hormis au niveau de la qualité des titres – il faut bien admettre que ce “Desperate” est une véritable bouffée d’oxygène à l’énergie positive qui fout une patate et une banane pour la journée. Mince, rien que les titres « Drown », l’impitoyable « Take me home », « Heart Attack », « Desperate », « Darby Crash » ou le final en apothéose « Rhythm Method » sont autant de merveilles à se repasser inlassablement.

A se coller entre les oreilles sans modération : l’achat d’un tel album devrait être remboursé par la Sécu !

Tracklist :
1. Drown (3’48)
2. Surreal (4’19)
3. Take me home (3’51)
4. Heart Attack (3’31)
5. Desperate (3’32)
6. Blind to your Misery (4’06)
7. I will sail (4’32)
8. Darby Crash (3’15)
9. Problem of the Poet (3’12)
10. Rhythm Method (2’37)

Facebook : https://www.facebook.com/barbwiredolls/
Twitter : https://twitter.com/barbwiredolls
BandCamp : https://barbwiredolls.bandcamp.com/
ReverbNation : https://www.reverbnation.com/barbwiredolls
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC-um_v … 5_TKlYWNOg

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green