Communication de nos partenaires

Arès – Not Playing This Game

Le 11 mars 2013 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Damien GAUDOIS - Chant (Basse)
  • Frédérick ALLANIC - Guitare
  • Stéphane PETIT - Guitare
  • Franck FERRER - Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

Février 2013

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 9/10

On entend (trop ?) souvent que le pays du Heavy Metal, c’est l’Allemagne, et qu’il faut aller chez eux pour voir des groupes jouer le style à l’identique de leur aînés. Pourtant il n’est pas nécessaire de traverser le Rhin pour avoir des formations de qualité. Les groupes doivent eux souvent le faire pour avoir un publique de « Heavy Metaleux », mais ceci est bien sur une autre histoire. Nightmare, Lonewolf et Hürlement sont peut être les plus connues, mais il y a de nombreuses formations qui agissent en restant dans l’ombre.

Pour les connaître, il faut suivre le catalogue du label Brennus Music, celui-ci est plein d’artistes de talent. Arès, jeune formation issue des cendres de Willer, devrait commencer avec son deuxième opus à faire parler d’elle. L’aventure de ce groupe picard débute en 2006, mais prend plus d’ampleur trois année plus tard avec leur premier opus ‘About Metal’, qui a fait le bonheur des amateurs de musique guerrière. En même temps, avec le nom choisit par la formation, plus celui de l’album, il fallait quand même se douter qu’il ne s’agissait pas de couture. Un premier album qui fut très prometteur, mais malheureusement il ne permit pas à Arès de sortir de l’ombre. ‘Not Playing This Game’ va peut être y remédier.

En ce début d’année 2013, les fans de Heavy Metal doivent être comblées, après la déception de ‘The Lord Of Steel’ fin 2012, les voici submergés de très bons opus avec les sorties des albums d’Helloween, Sacred Steel et bientôt le nouveau bébé de Gamma Ray, qui devrait arriver dans les bacs. Autrement dit, il y a de quoi faire, mais un amateur de musique n’est jamais satisfait, il lui en faut toujours plus, la perpétuelle quête du frisson divin en prenant une baffe en découvrant un album. Dans ce domaine, Arès a la main leste, car son nouvel opus n’a rien à envier à ceux des formations précitées. ‘Not PLaying This Game’ se range au beau milieu d’Helloween et Gamma ray, autant dans le style que pour la qualité.

Après une courte introduction « Peu Importe » fait office de première claque prise avec un riff accrocheur, un chant dans la langue de Molière (seul titre de l’opus) qui nous rappelle les bons vieux Sortilège d’hantant. Le reste de l’album est, lui, en inglish évidement. D’ailleurs si les musiciens veulent bien nous dire pourquoi un titre en français, (la qualité est aussi bonne que les autres, bien évidement, mais changer de langue n’est quand même pas fréquent), la placer en ouverture était un choix osé, alors que pour ‘About Metal’ c’était « Echec » qui lui clôturait l’opus, une volonté de montrer qu’avec ce nouvel albums Arès reprend là où il s’était arrêté sur le précédent ? Le titre « presque » éponyme est lui lancé par des tambours de guerre pour suivre sur une lancée plus incisive, tranchante comme les lames d’Accept, un peu comme « The Queen » qui fait lui aussi des ravages. Petits passage plus groovant avec « The Knight » ou « The Bishop -In My Veins » digne d’un Helloween, avec un break de guitare monstrueux et la voix de Damien montant dans les aigus telle celle d’un certain Andi Deris. Il est quand même intéressant de voir que certaines jeunes formations françaises, suivant les traces des illustres, s’en sortent avec brio, et ne tombent pas dans le piège de la copie ratée et encore moins du plagia.
Surprise quand même, pour le dernier titre « War Of The Gauls » introduit sur une douce mélodie, avec de belles orchestrations, suivit de passages instrumentaux, pour vraiment reprendre ensuite avec énergie, des cœurs qui piquent au vifs, une ambiance guerrière, de nombreux changements de tempo pour des solos de guitares qui nous font penser aux différents plans des scènes de batailles dans les films style « 300 » ou « BraveHeart ». Jusque là rien de trop surprenant, me direz vous, mais au milieu du titre, le rythme ralentit, le chant est cristallin, un petit passage à la King Diamond, il fallait quand même oser et tenir dans un timbre si particulier en restant convainquant. Une chanson qui dure au final seize minutes, ce qui n’est pas vraiment dans le style, mais ces nombreux changements de tempo et de registres font que l’on n’a pas l’impression de monotonie ni de répétition. Un titre qui rappelle un peu « Achille, Agony and Ecstasy » de Manowar, on dépasse la dimension de la chanson pour mettre une place une scène entière, on se rapproche de la pièce de théâtre, il manque simplement le visuel. Un jeu lui aussi compliqué, mais, quand il est, ça réussit peu transformer un simple morceau en chef d’œuvre.

‘Not Playing This Game’ est un pari réussit. Arès reprend sa conquête de la scène Metal là où ‘About Metal’ s’était arrêté, poussant même le vice beaucoup plus loin. Le Dieu de la guerre est quand même un fin stratège, il a appris de ses erreurs passées, les a maîtrisées et change aussi certaines tactiques histoires de déstabiliser l’adversaire. Un pari réussi. On attendait beaucoup de ce nouvel opus mais Arès a dépassé nos espérances et de loin, avec cet album il devrait être placé parmi les grands noms du Heavy Metal. Un album osé, mais qui ne tente rien n’a rien, et, après tout, les livres d’histoires ne parlent que des généraux ayant fait l’impossible pour gagner un combat, racontant plus de leurs exploits des tactiques que de ceux ayant juste de gros moyens…
Le nom d’Arès devrait rentrer des les mémoires une deuxième fois, maintenant synonyme de dieu de la destruction, mais aussi Maître du Metal.
Peut être l’album de Heavy Metal de l’année. On voit mal qui pourrait faire encore mieux.

 

Facebook:https://www.facebook.com/pages/Ar%C3%A8s-Official-Heavy-Metal/224371887612868

 

  • 1. Peu importe
  • 2. The Pawn (Not Playing This Game)
  • 3. The Knight
  • 4. The Bishop (in My Veins)
  • 5. The King
  • 6. The Rook
  • 7. The Queen
  • 8. War of the Gauls
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green