Communication de nos partenaires

Architekt – Eons of Domination

Le 15 août 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Thomas Ramette : Batterie / Raphaël Porcherot : Basse / Edouard Verneret : Choeurs, Claviers / Arthur Gachon : Guitares / Matt Asselberghs : Chant, Guitares.

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

29 septembre 2014

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Erikillmister) : 8/10

Né des cendres de Fire WizzardArchitekt est le nouveau bébé de Matts Asselberghs, connu avant tout pour être le guitariste du groupe grenoblois Nightmare. Avec un changement de nom et de line-up on pouvait s’attendre à ce que la musique du combo évolue vers un univers un brin différent de la précédente production de la bande à Matts, sous l’appellation Fire wizzard.
L’album débute avec une intro un peu pompeuse, « Opening », qui laisse à penser que les racines power métal sont encore bien ancrées, tant cela ressemble à d’autres choses déjà entendues dans le genre. Ça va nettement mieux par contre sur la piste numéro deux, « Ocean storm », morceau très abouti où les voix de Paul Eyssette (Heavylution) et Vincent Urbain (Sandragon), font merveille, se complétant parfaitement dans le partage chant clair/growl.

Nous sommes encore avec ce titre assez heavy dans la mouvance power métal mais on sent arriver les prémices d’une évolution vers quelque chose d’un peu plus dense. Les vocaux deVincent Urbain et les changements de rythmes des guitares y sont sans doute pour beaucoup. Impression confirmée avec « Rise », plus progressif, et un texte nous plongeant dans l’univers angoissant de l’écrivain HP Lovecrafft. Les arrangements symphoniques, quoique discrets, sont bien présents, bonifiant par la même cette excellente composition. L’instrumental « Winter », petite plage acoustique faite d’arpèges cristallins, sert de séparation entre le début du disque et « Eon of Domination », pièce éponyme en quatre actes qui le conclut. La première partie de cette tétralogie assez sombre a quelques accointances dans l’emphase avec un Queensrÿche par exemple, employant les mêmes artifices rythmiques, mais l’utilisation du growl atténue cette impression. La noirceur ambiante se fait encore un peu plus opaque, les guitares plus lourdes, le chant devient syncopé, les claviers envahissent l’espace… là, clairement, nous avons quitté les rivages du power métal afin de nous aventurer vers quelque chose de beaucoup plus élaboré à mi chemin entre un Symphony X et un Dream Theater. Ce « Ages » est sans aucun doute l’un des grands moments de cette structure musicale ambitieuse. La tension retombe un peu avec « Last of his kind» de facture beaucoup plus conventionnelle, mais quand même magnifiée par un enchevêtrement de soli de guitares très réussi.

Le meilleur pour la fin ? Oh oui ! « Fall of the ice » justifie à lui seul l’écoute (et l’achat !) de ce « Eon of Domination » : une fabuleuse suite musicale, tantôt sombre et lourde, tantôt d’un lyrisme frôlant la perfection, des vocaux (mais c’est récurrent sur cet album) parfaitement maîtrisés, des guitares qui sont incisives, acérées, brûlantes, tueuses, mais qui peuvent tout à coup devenir tristes, enjôleuses, envoûtantes… Du grand art !
Très bonne surprise que cet album d’ArchitektMatts Asselberghs et ses comparses ont frappé un grand coup ! Assurément, Matts a su bien s’entourer pour la réalisation de cet opus qui frise la perfection. Du coup, on est en droit de se demander pourquoi seulement une tétralogie ? Quand on voit le niveau de la suite « E.O.D. » on ne peut que regretter que ce ne soit pas un concept album intégral, il y avait pourtant de quoi faire avec un thème aussi large.

Tracklist :

1. Opening (1:41)
2. Ocean Storm (4:37)
3. Rise (4:54)
4. Winter (2:28)
5. Dawn of Time (8:20)
6. Ages (7:34)
7. Last of His Kin (6:16)
8. The Fall of Ice (10:53)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green