Communication de nos partenaires

AqME – Requiem

Le 18 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Etienne Sarthou : Batterie
  • Charlotte Poiget : Basse
  • Julien Hekking : Guitares
  • Vincent Peignard- Mancini : Chant

Style:

Neo Metal/Rock alternatif

Date de sortie:

12 Avril 2019

Label:

At(h)ome

Note du SoilChroniqueur (Jaymz) : 8/10

Chronique un peu spéciale pour deux raisons : ma première sur Soil Chronicles – merci de m’avoir accepté les amis ! Ensuite car après vingt ans de carrière, huit albums au compteur, AqME nous annonçait la fin de l’aventure il y a quelques mois, nouvelle qui a rendu triste le fan de la première heure que je suis mais que je respecte complètement car il est parfois bon de savoir s’arrêter avant de décliner et de finir une carrière avec des albums insipides.

Figure de proue du Metal/Rock extrême français, AqME a toujours avancé la tête haute et su se relever à chaque difficulté. En ce sens, ils ne pouvaient pas quitter cette scène sans ouvrir à leurs fans un dernier opus, un jubilé comme on dit dans le monde du sport. Voici donc ce neuvième album, sobrement appelé Requiem, qui vient juste de sortir.

Que dire sinon qu’Etienne (batterie & production), Charlotte (basse), Julien (guitares) et Vincent (voix) m’ont régalé avec cet opus relativement court (trente-neuf minutes pour neuf titres)?

L’artwork est magnifique je trouve et, si vous achetez le support physique, il arrive avec un joli poster de cette pochette.

Je reviens un instant sur le fait que l’album soit assez court, ce qui est une vraie qualité pour moi, concernant AqME. En effet, le combo parisien ne sonne jamais aussi bien que lorsqu’il assène des brûlots de trois minutes catchy et incisifs comme le titre d’ouverture de l’album « Entre les mains » ou encore « Sous d’autres cieux » avec une délicieuse lead pendant les refrains et le riff qui les conclut.

« Enfer » est aussi à ranger dans cette catégorie, titre sur lequel la basse de Charlotte est juste sublime et parfaitement équilibrée pendant les couplets entre le chant clair d’un Vincent au top de son art et l’arpège de Julien qui va bien, avec une explosion dans les refrains et le pont.

Mais ce Requiem se distingue de ces prédécesseurs par plusieurs choses :
1. Il n’y a pas de longueurs ni de remplissage comme cela a pu arriver souvent dans le passé (l’interminable La Fin des temps en 2006, ou les éternels trois ou quatre morceaux dispensables sur AqME en 2017 et même sur l’excellent En l’honneur de Jupiter de 2009).
2. La production est sublime, puissante et bien équilibrée. Bravo à Etienne Sarthou, batteur et membre fondateur du quatuor. Il faut écouter cet opus au casque pour profiter pleinement de ce travail. C’est sur ce point que cet album dénote vraiment des autres, même si depuis Dévisager Dieu, c’était déjà très bien.
3. Il y a des morceaux qui sortent vraiment de l’ordinaire sur cet opus. Fini le Néo Metal grungy des débuts : AqMe a atteint une maturité telle qu’ils se permettent encore d’explorer de nouveaux horizons, comme le Rock alternatif, avec des passages vraiment excellents tels que « Un adieu » où j’adore ce refrain en chant clair, cette batterie pendant les couplets et ce solo au milieu qui passe tout seul. On retrouvera ce côté rock alternatif sur « Paradis », un titre très radiophonique qui fonctionne tout seul.

Morceau qui dénote encore : « Illusion » qui, malgré ses sept minutes, passe vraiment tout seul sans tirer dans la longueur avec une fin bien lourde. Et la chanson titre « Requiem » avec cette batterie toute en douceur que vient sublimer Vincent pour le moment de calme au milieu de cette tempête mélancolique qu’est cet album… Tout cela avant qu’« Un autre signe » nous rappelle d’où viennent nos quatre Parisiens avec un riff mammouth typique de leurs débuts et un solo de batterie au milieu.

« Sans oublier » viendra conclure sur une note mélancolique avec son « si lourd secret » dans un morceau encore très alternatif, avec de belles subtilités distillées par Julien à la guitare sur certains refrains et sur le pont, avant une énorme montée pour conclure sur un petit arpège/solo tout en douceur, sur lequel Vincent répétera « sans oublier » jusqu’à la fin.

Avec un dernier album vraiment très réussi, rassurez-vous amis d’AqME, nous ne vous oublierons pas et nous ne manquerons pas de venir vous saluer sur la dernière tournée.

Titres-phares : « Entre les mains », « Un adieu », « Sous d’autres cieux », « Requiem »…

Tracklist :

1. Entre les mains
2. Enfer
3. Un adieu
4. Illusion
5. Paradis
6. Sous d’autres cieux
7. Requiem
8. Un autre signe
9. Sans oublier

Site officiel
Page Facebook
Fil Twitter
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green