Communication de nos partenaires

Aegirson – Sons of Etheria

Le 23 janvier 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


GEof : Guitares & Chants
Sab : Claviers & Choeurs
Claud : Guitares Solo
Jb : Basse
Bert : Batterie

Style:

Dark Metal

Date de sortie:

Octobre 2009

Label:

Thundering Records

Note du Soilchroniqueur (Fredo) : 07/10

Les habitants d’Etheria, petite planète de la constellation du Verseau ont tout pour être heureux. Mais leur quiétude est troublée par de grands méchants envahisseurs, les Ambriliens, débarqués un beau matin, histoire de les asservir et de piller gentiment leurs ressources naturelles. Ajoutez à cette fâcheuse situation un crash inopiné d’un vaisseau plein de terriens fuyant leur monde ravagé, et vous obtenez la base d’un concept dans lequel Aegirson nous embarque.

Pour nous faire vivre cette ambitieuse saga galactique, les Bourguignons se servent de leur arme fatale : le melting pot de leurs nombreuses influences, mis au service de leur métal qu’il est de bon ton de qualifier de Dark. L’univers de Aegirson est en effet très sombre. Les guitares sont graves, granuleuses, alors que les solos se veulent plus aériens. Les claviers qui jouent un rôle primordial ne se contentent pas de bêtes plages, mais offrent de véritables parties instrumentales (« Stranger In Myself »), quelques-unes assez démonstratives, d’autres plus atmosphériques. Et pour nous plonger encore un peu plus au milieu de cette lutte entre les 3 peuples, une grande variété au niveau des vocaux est utilisée. Geof growle à s’en arracher les cordes vocales, montrant de fameux progrès depuis « Requiem Tenebrae », le grondement caverneux, ténébreux et effrayant à souhait est une des grandes satisfactions du disque. Mais concept oblige (puis il faut faire reposer un peu la glotte, hein ??), il est épaulé sur certains titres par une voix heavy, et la dualité entre les 2 timbres fonctionne très bien sur « De Profundis », morceau de bravoure clôturant le concept. Les fans de la première heure regretteront tout de même l’absence des chants féminins, bien que ceux ci n’aient pas complètement disparu, Sabrina pour les besoins de l’histoire nous gratifie de quelques chœurs bien sentis (« We Won’t Be Their Slaves »). Une belle voix à mon avis qui serait plus à utiliser à l’avenir, surtout que la musicalité du groupe se prête vraiment à de tels mélanges de sonorités, et que ceux ci sont au service d’une sens de composition qui laisse quelques fois rêveurs… car la véritable originalité du groupe est là.

SOE aurait pu être un album de Death Atmosphérique de plus, mais les Dijonnais ont pris le temps de concocter une musique très fouillée, voire même un peu difficile d’accès à la première écoute. Car si on excepte le titre d’ouverture « Wistful », assez linéaire, histoire de bien plonger l’auditeur dans une ambiance aussi lourdingue qu’ angoissante, et quelques titres plus « rentre dedans » (« Stranger In Myself » et « Army Of The Deads » entre autres sont appelés à faire un certain carton sur scène) les morceaux fourmillent de changements de rythmes, de solos placés à des moments par forcément évidents, le tout imbriqué pour le bon déroulement de l’histoire. Et il faut noter ici le courage du groupe, qui n’a pas hésité à utiliser notre belle langue sur le morceau « Cœur Battant » et surtout utiliser des phrases qui sorties du concept peuvent apparaître comme « cul-cul-la-praline » aux auditeurs un peu bas d’esprit… de même que certains esprits chagrins ne retiendront de cet album que ses petits défauts, comme le son quelque fois inégal, surtout au niveau de la batterie, qui des fois paraît un peu lointaine et qui des fois écrase les autres. Mais il serait injuste d’arrêter son jugement sur ces quelques (petites) notes négatives. SOE est un album mûrement réfléchi, bien composé, bien interprété, audacieux, qui plus est bien illustré (l’artwork est très réussi, dans un style SF des années 70) et Aergison est un groupe à découvrir. Espérons maintenant ne pas avoir à attendre 5 ans pour connaître la suite…

Site internet : http://www.aegirson.com/

 

Fredo

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green