Black Mass – Warlust

Le 16 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
« Lay down your souls to the gods rock n’ roll »…
En 1980, Venom réussissait deux exploits : celui d’être le groupe le plus détesté de la planète et celui de créer un genre musical en lui donnant son nom ! En 1982, ils sortaient Black Metal d’où est tirée la phrase introductive de cette chronique. Et de temps en temps viennent poindre des petits groupes qui remettent au gout du jour les sonorités speed/thrash metal de cette époque.

Retour en début de page

Electric Mary – Mother

Le 15 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10.
L’histoire d’amour avec Electric Mary a commence pour ma part avec la sortie de Down to the Bone en 2009 et un fameux concert de folie dans la région grenobloise. Les délires ensuite en backstage avec un groupe à la disponibilité et la gentillesse aussi grandes ont laissé de mémorables souvenirs. Et ce qu’il y a de remarquable avec la formation australienne débutée en 2003, c’est qu’elle est capable de nous balancer un album rempli de hits potentiels !

Retour en début de page

Ravager – Thrashletics

Le 15 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
J’en ai parlé sur mon mur Facebookien dès mi-décembre : les thrashers vont se prendre une sacrée baffe le 15 février ! En recevant dans ma boite mail le deuxième album des allemands de Ravager, j’en ai eu les fesses qui ont fait bravo…

Retour en début de page

Funereal Presence – Achatius

Le 15 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
Funereal Presence est le projet solo d’un certain “Bestial Devotion”, multi instrumentiste (à priori) allemand basé à New York, batteur dans le groupe de Black Metal Negative Plane avec lequel il a sorti deux albums en 2006 et 2011 et un split avec Rotting Christ en 2012.

Retour en début de page

Feed them Death – No Solution/Dissolution

Le 14 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
J’ai toujours une petite affection pour les formations old school pratiquant un Death/Grind dans sa tendance la plus old school et de préférence crust. Nouveau venu sur la scène extrême, Feed them Death, formé en 2017, a la particularité d’être un one-man-band dont la tête pensante, le dénommé Void (Bune, Rising Bear Flottilla), était également celle d’Antropofagus

Retour en début de page

Rise – Rise

Le 14 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 7.5/10.
“Entreprendre consiste à changer un ordre existant.” Joseph Schumpeter
Je crois qu’on ne peut pas mésestimer l’influence du Metal dans l’univers musical tant sa classification est d’une richesse infinie. C’est vrai ! Quel style musical peut se targuer d’avoir autant de sous-genres, de sous-sous-genres et sixpiedsousterre-genres ? On ne va pas tous les faire sinon vous mettriez deux jours à lire la chronique…

Retour en début de page

The Black Vatican – Black Vatican

Le 13 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 5.5/10.
« Jesus Christ… Sodomized! » comme disait le très grand et vénéré philosophe théologien Legion de la confrérie pour les Croisades Sataniques Marduk. Bon, ce petit exemple en introduction pour nous rappeler combien le Christianisme est un sujet tellement commun pour cracher son fiel dans le milieu metal.

Retour en début de page

Witchgöat – Egregors of the black Faith

Le 13 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Ben voilà, ça n’aura pas traîné ! Entre la démo qui sort fin juillet 2018 et l’album en février 2019, moi qui voulais les suivre d’un petit peu plus près, me voilà comblé ! Si si, j’en parle ici.

Retour en début de page

Yerûšelem – The Sublime

Le 12 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Le Révérend) : 9,5/10.
Quand deux surdoués de la musique, triturant et bousculant depuis vingt ans la musique extrême, décident d’ouvrir leur tiroir émotionnel, le projet Yerûšelem en sort nimbé d’une sonorité 80/90 à la musicalité des plus actuelles !

Retour en début de page

Haiku Funeral – Decadent Luminosity

Le 12 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10.
Comme j’avais gardé un très bon souvenir de Hallucinations (2016), il n’y avait pas de raisons que je ne m’intéresse pas au dernier-né de Haiku Funeral en forme de gamin bicéphale : Decadent Luminosity.

Retour en début de page