Cancer – Shadow gripped

Le 5 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10.
Bien sûr, il est toujours agréable de voir un vieux groupe reprendre les armes, d’autant que nous n’avions pas de nouvelles de Cancer depuis 2005 (Spirit in Flames) et que The Sins of Mankind (1993) reste l’un de mes disques favoris.

Retour en début de page

Lords of the Cemetery – Path of Damara

Le 5 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10.
Les frontières entre le Black et le Death Metal sont souvent très étroites, au point qu’il est souvent difficile de définir exactement dans quel genre certains groupes se situent !

Retour en début de page

Xalpen – Wowk Otrr

Le 4 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
“Avec notre dévouement total et nos convictions obscures, voici notre canal et notre voyage vers le ventre du néant absolu, voici la boisson de la Mort et aucun aliment pour l’ego du monde.
Notre travail est un mémorial des temps passés et de la tradition des ancêtres, oubliés par beaucoup. Notre art est une offrande et un sacrifice pour les dieux affamés des enfers. Notre parole est vraie et notre ombre brûle éternellement dans le feu noir transgressif de l’abîme. C’est aussi notre promenade à travers les champs des vivants, notre respect et notre honneur pour les royaumes des morts.
À la magie des morts-vivants des anciens chamans et à la gloire des dieux des ténèbres du chaos!”

Retour en début de page

Dysphotic – The eternal Throne

Le 4 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Voilà pourquoi je prends aussi le temps d’écouter des groupes qui ne sont pas sur des labels afin de leur faire bénéficier d’une petite promotion : pour découvrir des albums autoproduits tels que The eternal Throne, premier LP des Américains de Dysphotic.

Retour en début de page

Obszön Geschöpf – Master of Giallo

Le 3 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 7/10.
Lorsque je débute l’écriture de cette nouvelle chronique, je dois reconnaitre que je suis un peu embêté. Parce qu’en prenant en main le dernier album de l’one-man band Obszön Geschöpf, Master of Giallo, j’ai eu l’impression de passer dans un véritable ascenseur émotionnel !

Retour en début de page

Cronaxia – Collapsing the outer Structure

Le 3 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 7,5/10.
Cronaxia voit le jour à Lisbonne en 1997 et les onze années qui suivront jusqu’à leur premier EP trois titres seront mises à profit pour compléter leur line up et composer des titres pour la scène. Aujourd’hui, soit tout juste dix ans après The Solution above Continuity, les Portugais sortent leur premier album Collapsing the outer Structure, signé chez Lusitanian Music.

Retour en début de page

Zeal & Ardor – Stranger Fruit

Le 2 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 9/10.
Le cas de Zeal & Ardor est assez unique. Lisez plutôt. Un jour Manuel Gagneux a voulu tromper son ennui en demandant sur un forum deux styles de musique à mélanger. C’est ainsi que lui ont été proposé Black Metal et Negro Spiritual (un mix certainement approuvé par Varg Vikernes et les gars de Absurd). Ainsi, après un temps de composition, naquit la première démo, éponyme, du groupe.

Retour en début de page

Skull Pit – Skull Pit

Le 2 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10.
They are Skull Pit and they play rock ‘n’ roll !!!

Retour en début de page

Sadraen – Orphan Lord

Le 1 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8/10.
Sadraen est une formation originaire d’Oullens, pas très loin d’Amiens, et est active depuis 2012. Ils sortent un EP en 2014, Somophore et leur premier album Orphan Lord voit le jour en 2017 en autoprod puis signé par M&O qui le réédite ce mois de mars.

Retour en début de page

Lividity – Perverseverance

Le 1 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10.
Les fêtes de fin d’année approchant, si je devais offrir quelques disques, j’en vois déjà trois qui finiraient sous le sapin : les derniers Imperial Triumphant, Pyrexia et donc Lividity.

Retour en début de page