Communication de nos partenaires
5 septembre 2008

Cryonic Temple – Immortal

par METALPSYCHOKILLER
CRYONIC TEMPLE - Immortal
Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 8 / 10
Depuis 1996, et même si leur premier opus « Chapter I» ne fut pondu qu’en 2002, les suédois de Cryonic Temple nous proposaient un heavy/power à mi chemin entre les deux Iron; Fire et Savior. Trois albums plus tard-dont le dernier « In Thy Power» datant de 2005 -, qui à l’image de leurs artwork covers teintés d’Epic et de Fantasy n’avaient aucune prétentions de modernisme, mais plutôt une propension à porter haut et fort les couleurs du traditionnel bien ficelé relents années 80/90…
Lire l'article
0 Commentaires
4 septembre 2008

Dagoba – Frankie

par METALPSYCHOKILLER

Bonjour Franky, je suis Metalpsychokiller du webzine SOILCHRONICLES et je suis sincèrement ravi de pouvoir réaliser cette interview.
MPK / Pour se mettre dans le bain, le nom de votre groupe, Dagoba, fut il choisi en référence à Star Wars? Et si oui, vous étiez donc fans?

FRANKY /Tout d’abord, salut à toi Metalpsychokiller et […]

Lire l'article
2 Commentaires
2 septembre 2008

Driver – Sons Of Thunder

par METALPSYCHOKILLER

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller):
09/10
Fondé en 1989 par le chanteur Power à la notoriété planétaire Rob Rock et le non moins connu Roy.Z Ramirez, Driver délivra en 1990, une K7/Ep démo 5 titres plus que prometteuse avant que ses membres ne partent en tous sens à la recherche d’horizons musicaux plus personnels et expérimentaux.
Rob Rock officia […]

Lire l'article
0 Commentaires
1 septembre 2008

Pure INC. – Parasites And Worms

par METALPSYCHOKILLER
PURE INC-Parasites and Worms
Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 08 / 10 
Pure Inc. est un quatuor de Bale (Suisse), qui va rapidement faire son trou – ahaha, elle est fine-, si il s’obstine à pondre des opus de la qualité et l’intensité de ce « Parasite and worms ». Après le sympathique album éponyme en 2004 et l’excellent « A new day’s dawn » en 2006, les helvètes montent en régime et vont asservir leurs fans ; et surtout en conquérir une foule de nouveaux. Car autant les deux premières offrandes oscillaient entre Europe et Us, entre hard rock et heavy, entre Power et recherche d’identité ; autant cet album est la preuve que cette dernière est résolument trouvée.
Lire l'article
0 Commentaires