Communication de nos partenaires

Live Report : Bloodybarbie

 

Avec tous mes imprévus de cette maudite journée du samedi 20/12, j’étais sur le point d’annuler mon invitation à ce concert très spécial… Mais je me suis dit que quand même, ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre des sirènes et encore moins un concert très spécial de trois frontwomen à la tête de grands groupes, je parle bien évidement de Liv Kristine (ex Theater Of Tragedy), Kari Rueslatten (ex The 3rd and The Mortal) et Anneke Van Giersbergen (ex The Gathering), qui ont chacune pris un chemin solitaire et fondé leur propre groupe en leur nom. Autrement dit, ce soir trois timbres vocaux différents, trois couleurs de cheveux (presque) différentes joignent leurs talents sous le même drapeau du metal progressif à voix féminine.

Aucune première partie d’annoncée, étrange! Je n’avais aucune idée du déroulement du concert, la grande surprise. J’ai juste eu des échos de la part de leur manager publicité qui m’a dit que le concert était fantastique, reste à vérifier cela par mes propres oreilles. En tout cas, pour ceux qui aiment les femmes qui chantent merveilleusement bien et les poissons, The Sirens est le bon plan (et ce ne sont pas des Walkyries).

Une heure avant le début du concert, il y a quand même du monde qui attend sous cette fine pluie. Le début du concert est programmé pour 20h, mais la salle a ouvert ses portes vers 19h15. En tout cas, elle était assez remplie sans pour autant être tassée, il y en a qui se sont déplacé de très loin pour cet évènement ! Et j’ai décidé pour cette fois d’apprécier le concert en hauteur (même si je ne prends pas les gens de haut), dans cette merveilleuse salle du Divan Du Monde qui porte bien son nom. Ce qui est sûr, on apprécie aussi bien, voire mieux, de là-haut !

20h05: les musiciens s’installent tranquillement chacun à son poste pour accompagner nos sirènes.

Les trois sirènes entrent sur scènes chacune sous son spot lumière et entament le show avec « Treat Me Like A Lady », un morceau d’Anneke (de l’album Drive sorti en 2013) qui a été interprété par toutes les trois ce soir. Eh bien je peux vous dire que je préfère de loin cette énergie et cette ambiance qui se dégage par cette formidable union… ça promet pour le reste de la soirée, en tout cas elles dégagent une joie énorme et ce dès le premier morceau !

Les trois femmes nous souhaitent la bienvenue au show des sirènes et expriment leur joie d’être là ce soir (elles le répèteront une dizaine de fois cette soirée). Kari quitte la scène laissant place à Anneke et Kristine pour interpréter « Vervain », le titre éponyme du nouvel album de Liv Kristine (chroniqué chez soil il y a quelques semaines) dans le mid-tempo, faisant ressortir un jeu de clavier merveilleux. A la fin du morceau, Kristine quitte la scène, laissant Anneke seule pour nous faire voyager dans le temps, six ans plus tôt avec un morceau très apaisant de The Gathering, « Saturnine », ce groupe qui était bien côté dans le monde du metal atmosphérique. Le guitariste se transforme en violoncelliste et accompagne Anneke à l’aide de son violoncelle. Un véritable moment d’évasion !

Nous l’aurons remarqué, ce n’est pas un concert qui fait bouger le public mais plutôt un concert tranquille et très chaleureux. D’ailleurs, la tranche d’âge est assez large, puisqu’on a aussi bien des enfants, des jeunes et des vieux, des métalleux et des non-métalleux, autant dire que c’est une musique passe-partout qui peut toucher une large audience.

C’est au tour de Kari de chanter pour nous en solo, elle nous explique qu’elle a passé trois ans en Angleterre alors qu’elle avait toujours vécu en Norvège auparavant. Durant cette période, elle s’est senti exilée, et nous annonce le titre suivant : « Exile », de son album The Pilot sorti en 2002, avec pleins de sonorités, simple et très calme, on entend que la batterie et le piano pendant une bonne minute, puis le ton monte et les guitares rejoignent la course en toute douceur.

Au tour de la fabuleuse voix cristalline de Kristine de nous jouer une cover de Theater Of Tragedy. Bien que son histoire avec ce groupe, dont elle a fait longtemps partie, se soit mal terminée, elle a choisi un des meilleurs titres de TOT, avec le guitariste qui a fait les growls et les chants masculins… Mais en la réécoutant une quinzaine d’année plus tard, ce morceau a drôlement bien mûri ! Elle nous interprétera également, plus tard dans la soirée, « Image » de TOT, avec beaucoup d’énergie rock’n’roll et beaucoup de samples.

Cela a remué mon impatience d’un nouvel album de TOT (le dernier date de 2009, ça commence à être long).

Kari rejoint Kristine pour un sublime duo sur « Silence », un titre du nouvel album solo de Liv Kristine joué simplement au violoncelle et au piano, un moment de sérénité et de calme absolus pendant la moitié du morceau, mais elles ne nous laissent pas le temps de nous ennuyer avant d’envoyer une petite pêche frénétique pour la deuxième moitié (et non, ce n’est pas un morceau silencieux).

On a aussi eu le droit à deux reprises de l’ancien groupe de Kari, 3rd & The Mortal:

Tout d’abord, le lent « Why So Lonely » par le duo Kari/Anneke. Oh que j’aime ce morceau très émotionnel au merveilleux jeu des guitares dominantes. Ensuite, sur les mélodies mélancoliques à la doom metal « Death Hymn », Kari nous transporte par sa magnifique voix loin de ce monde, on est tous présents mais complètement déconnectés.

Pour nous réveiller, Kristine et Anneke enchainent sur « Love Decay », une chanson plus dynamique, extraite de Vervain de Liv Kristine, qui est à l’origine un duo entre elle et Michelle Darkness, mais qui sonne tout aussi bien avec deux voix féminines.

Cette première partie se termine avec « Motion 1 »  un morceau de The Gathering (mon préféré), avec ses jeux sublimes de Xylophone  chantée par Kari et Anneke. On a eu le droit à un solo de guitare et une présentation de tous les musiciens par Anneke.

Kristine entre tout de suite après sur scène pour nous chanter en Acapella, une courte minute de « Pie Jesus », puis les deux autres font de même chacune à leur tour: Kari a choisi un extrait de « Det Hev ei rose sprunge » chanté en norvégien, et Anneke a interprété « Still Nacht » pour lequel les deux autres n’ont pas résisté à joindre leur voix à la fin. Toutes les trois interprètent brièvement « Embracing The Seasons » accompagnées par des notes de pianos.

Le concert se termine après deux titres, « Strange Machine » par Anneke (The Gathering cover) qui a bien secoué la foule et, pour terminer avec le bébé issu des trois sirènes, le titre qui symbolise par son intitulé l’objet de leur union et leur grande complicité, « Sisters Of Earth » composé par le trio.

Ce fut le dernier concert de la première tournée européenne de The Sirens, qui finit bien. Tout de suite après, les sirènes rejoignent les fans, qui attendaient encore dans la salle pour des photos ou des dédicaces. Voilà que mon samedi se termine finalement bien et surtout mon dernier concert qui clôturera l’année 2014 qui en était bien riche !

Je remercie Napalm Records pour l’invitation, les trois sirènes pour cet agréable concert et Garmonbozia, comme d’habitude, qui organise des concerts de qualité !

 

Setlist The Sirens:

-Treat Me Like a Lady (Anneke van Giersbergen cover par Anneke van Giersbergen)
-Vervain (Liv Kristine cover par Anneke van Giersbergen & Liv Kristine)
-Saturnine (The Gathering cover par Anneke van Giersbergen)
-Exile (Kari Rueslåtten cover par Kari Rueslåtten)
-Venus (Theatre of Tragedy cover par Liv Kristine)
-Silence (Liv Kristine cover par Liv Kristine & Kari Rueslåtten)
-Mental Jungle (Anneke van Giersbergen cover par Anneke van Giersbergen)
-Image (Theatre of Tragedy cover par Liv Kristine)
-1000 Miles Away from You (Anneke van Giersbergen cover par Anneke van Giersebergen & Liv Kristine)
-Why So Lonely? (The 3rd and the Mortal cover par Kari Rueslåtten & Anneke van Giersbergen)
-Death Hymn (The 3rd and the Mortal cover par Kari Rueslåtten)
-Love Decay (Liv Kristine cover par Liv Kristine & Anneke van Giersbergen)
-In Motion #1 (The Gathering cover par Anneke van Giersbergen & Kari Rueslåtten)
-Christmas songs
-Pie Jesu (Acapella par Liv Kristine)
-Det hev ei rose sprunge (Acapella par Kari Rueslåtten)
-Stille Natch (Acapella par Anneke van Giersbergen)
-Embracing the Seasons (par Anneke van Giersbergen)
-Atupoéma (The 3rd and the Mortal cover par Kari Rueslåtten)
-Ride (Kari Rueslåtten cover par Kari Rueslåtten, Liv Kristine)
-Trollfer (Kari Rueslåtten cover par Kari Rueslåtten & Liv Kristine)
-Siren (Theatre of Tragedy cover par Liv Kristine)
-Strange Machines (The Gathering cover par Anneke van Giersbergen)
-Sisters of the Earth

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “The Sirens (Le Divan Du Monde, Paris, Le 20 décembre 2014)”

  1. pingback pingback:
    Posté: 10th Mai 2015 vers 11 h 40 min
    1
    The Gentle Storm + Stream Of Passion (Le Divan Du Monde, le 22/04/2015, Paris) | Soil Chronicles

    […] d’Anneke, qui est de retour à Paris après sa superbe prestation avec ses copines de The Sirens (http://www.soilchronicles.fr/reports/the-sirens-le-divan-du-monde-paris-le-20-decembre-2014). Ce soir elle sera également accompagnée par son autre copine, Marcela, qui a fait partie des […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green