Communication de nos partenaires

We All Die (Laughing)

Le 17 mars 2014 posté par celtikwar

 

Est-il possible de nous faire une présentation rapide de votre formation pour nous lecteurs?

Arno : We All Die (Laughing) a été formé fin 2012 par Déhà et moi-même. L’idée était d’en faire un refuge pour les côtés les plus sombres de nos personnalités respectives. Nous avons donc accouché de « Thoughtscanning », qui a été conçu sur une bonne partie de l’année 2013.

-Vous évoluez dans un style très différent de celui de vos anciens groupes, d’où vous est venue l’idée de pratiquer du Metal ambiant ?

A : Déhà ayant plus d’une trentaine de projets, ce style n’est pas vraiment une première pour lui, il le pratique déjà en partie dans Imber Luminis, pour ne donner qu’un exemple. En ce qui me concerne, il est vrai que cette musique est assez différente des choses auxquelles j’ai été associé auparavant. Je suppose que cela vient d’un besoin viscéral d’exprimer des sentiments différents.

-Comment d’ailleurs définiriez vous votre style, il est quand même assez difficile à cerner, du Metal Sombre Expérimental ?

A : Oui, on pourrait dire cela, même si le côté « expérimental » est souvent associé à des groupes bien plus barrés que nous. Il y a juste différentes choses qui se côtoient dans notre musique : du metal bien sûr, mais aussi du rock progressif, du suicidal black, un petit côté jazzy… Nous ne nous sommes jamais réellement posé la question de l’étiquette.

-Votre premier opus ‘Thoughtscanning ‘ est disponible depuis début Janvier, quels sont les retours que vous avez eus ?

A : Jusqu’à maintenant, mis à part quelques rares chroniques négatives, la quasi-totalité des retours est excellente et nous lisons régulièrement des choses très agréables qui nous font chaud au cœur. Nous obtenons très souvent des notes assez extraordinaire, jusqu’à un 10/10 tout récemment ! Je pense que la sincérité que nous avons mise dans le disque doit se ressentir…

-Est il possible de faire un retour sur sa composition, quel studio avez vous choisi et pourquoi ?

A : Le titre avait déjà été maquetté par Déhà lorsque nous nous sommes connus. Il avait mis 6 mois à l’écrire et à l’enregistrer (il était alors uniquement instrumental). Nous l’avons repris ensemble de A à Z, travaillé certains arrangements, écrit les textes et enregistré les lignes de chant.

Nous avons fait les prises dans le studio de Déhà alors localisé en Belgique (il a depuis déménagé en Bulgarie). Puis nous avons confié le tout aux bons soins de El Mobo (Gorod, Otargos…), qui s’est chargé du mixage et du mastering.

-Une anecdote peut être lors de l’enregistrement ?

A : Le propos du disque, qui tourne autour de toutes les phases de la dépression, est assez lourd. Certaines parties de l’enregistrement se sont donc avérées plutôt douloureuses. Nous avons donc du – car nous n’avions pas le choix – contrebalancer cette ambiance délétère par des moments de franche rigolade. Je sais que ça doit être difficile à croire lorsqu’on écoute le disque, mais nous avons énormément ri entre les prises.

-Il est composé de deux titres (enfin « Thoughtscan » plus une reprise bonus), était ce un choix d’avoir une chanson assez longue de trente minutes, ou alors vous êtes vous laissé aller lors de la composition et avez obtenus une piste d’une demie heure ?

A : Déhà avait composé ce titre en souhaitant qu’il prenne le temps de se développer, d’installer réellement les ambiances. A l’origine il durait une quarantaine de minutes. Nous l’avons « allégé » ensemble afin d’éviter certaines redites. La durée n’était pas un choix délibéré, elle résultait juste de cette envie de poser les « couleurs musicales » du disque sans impératifs de timing. Je suis conscient qu’un tel « pavé » peut rebuter certaines personnes, surtout avec les habitudes de consommation telles que nous les connaissons aujourd’hui qui nous poussent à zapper toujours plus, mais le soin que nous avons mis à faire en sorte qu’il se passe toujours quelque chose, tout en restant cohérents, fait qu’à mon sens l’écoute de l’album reste digeste.

-Pouvez vous nous dire quelques mots sur « Back To Black » ?

A : C’est Nicolas, le label manager de Kaotoxin, qui nous a suggéré cette reprise pour en faire un bonus track sur l’édition limitée de l’album. Nous n’aurions peut-être pas pensé de nous-mêmes à nous orienter vers Amy Winehouse, mais à la réflexion les ambiances et les textes qu’elle développe collaient plutôt bien à la couleur générale de l’album. Nous avons donc tenté la chose, et comme le résultat nous a satisfaits, nous l’avons inclue à l’album.

-Comment se passe la collaboration avec le label Kaotoxin ?

A : Extrêmement bien. Nous travaillons dans une confiance mutuelle absolue. Nicolas est quelqu’un d’extrêmement humain, pour qui la parole donnée a encore un sens. Je le connaissais depuis environ deux ans lorsque le groupe s’est formé, et nous avons très vite souhaité signer chez lui. Le fait que le projet lui parle a été une vraie satisfaction, et j’espère que notre collaboration sera longue et fructueuse, aussi bien dans le cadre de WAD(L) que dans d’autres projets.

-Pouvez vous nous parlez de l’artwork, ce qu’il représente pour vous ? Son auteur ?

A : Ce tableau est l’œuvre de Maxime Taccardi, un artiste génial et aussi torturé que nous. La première fois que j’ai vu cette peinture, je lui ai immédiatement demandé de me la « réserver » pour le jour où j’aurais un projet plus « dark », ce qu’il a fait avec gentillesse. Il y a à la fois quelque chose d’extrêmement naïf qui se dégage du personnage central, et d’horrible en même temps. C’était juste parfait. Lorsque nous avons fondé WAD(L), j’ai immédiatement proposé ce visuel à Déhà, qui a été conquis à son tour. Nous collaborerons encore avec Maxime sur nos prochaines réalisations.

-Des plans pour la suite ?

Nous allons très vite nous mettre à travailler sur un deuxième album. En fonction des retours qu’il aura, nous pourrions également décider de faire de la scène, à terme.

-Je vous laisse les derniers mots.

Chaussure, pépin, gigogne.

 

Chronique de l’album: http://www.soilchronicles.fr/chroniques/we-all-die-laughing-throughtscanning

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green